Accueil » Les critiques » Critiques DVD » [Critique DVD] « Apocalypse Now »
[Critique DVD] « Apocalypse Now »

[Critique DVD] « Apocalypse Now »

Synopsis: L'Etat Major américain confie au jeune capitaine Willard une mission qui doit rester secrète : supprimer un officier, Kurtz, qui a déserté et s'est taillé un empire en pleine jungle cambodgienne, sur lequel il règne par la terreur.

La fiche du DVD

Le film : "Apocalypse now redux - Coffret 4 DVD"
De : Francis Ford Coppola
Avec : Martin Sheen, Marlon Brando, Robert Duvall, Dennis Hopper, Harrison Ford
Sortie le : 27/04/2011
Distribution : Pathé
Durée : 198 minutes
Film classé : 12 ans et plus
Nombre de DVD : 4
Le film
Les bonus

Je ne vais pas vous refaire le coup de la énième critique sur un film qui a dépassé le cadre du commentaire, pour s’inscrire depuis une dizaine d’années comme un volumineux chapitre de l’histoire du septième art. Avec des figures tout aussi légendaires , à l’image de  Marlon Brando dans le rôle de Kurtz, le fameux colonel au délire paranoïaque.Et cette ouverture mythique sur la musique des Doors  » The end » , à  jamais gravée dans les esprits.

Qu’on aime ou pas, que l’avalanche de chiffres et de performances autour de la réalisation ait pu éclipser le fond du problème (l’horreur de la guerre à ce point magnifiée), il reste, trente ans après, une œuvre à part entière, hors du commun, qu’il faut considérer comme une épopée du nouveau cinéma de l’époque.

Dans la démesure de sa réalisation, Francis Ford Coppola a fabriqué 500.000 mètres de pellicule entièrement retranscrites en vidéo. Cela ne s’était jamais fait auparavant, pour donner un montage électronique tout aussi innovant.

Lors de la conférence de presse au Festival de Cannes 1979 où il décroche la palme d’or , alors que le film n’est pas entièrement terminé ( le mixage notamment ) , Coppola prévient les journalistes « sur la puissance du cinéma qui prochainement sera électronique .(…) On tournera en numérique » .

Ce coffret propose deux versions du film : la première  (2 h 20), celle de Cannes et de la distribution du début des années 80, avant que le réalisateur dévoile l’heure supplémentaire, où du film de guerre spécifique, on dérive dans l’onirisme et le surréalisme d’un conflit  quasi métaphysique. Le cinéaste parle alors de  philosophie « avec un public plus réceptif à l’aspect originel et unique du film ».

Un décor dantesque , pour un film qui ne l’est pas moins

C’est à nouveau au cours d’une conférence de presse à Cannes , mais en 2001  cette fois, qu’il développe très longuement toute l’histoire du film , entourée de toute l’équipe du film . Le réalisateur ne tarit pas d’éloges sur le support DVD «  qui permet de présenter des aspects différents du film, sans dénaturer la version originale ». Et revient sur la longue scène dans la plantation française qui apparaît dans la version définitive avec l’actrice française Aurore Clément. «  C’est une scène qui ma chagrinait non pas par son contenu (1) mais par sa longueur et l’endroit  où elle avait été tournée, et son coût financier ». Coppola est en effet le principal bailleur de fonds de son film « et l’échec aurait signifié ma ruine ».

(1) L’évocation de l’époque française post-colonialiste

DVD 1 : Le film, version définitive

DVD 2 : Les bonus

-        Conférence de presse à Cannes 1979

-        Conférence de presse à Cannes 2011

-        Rencontre avec Claude Berri. Le réalisateur français évoque «  le premier grand film moderne américain » et les nouvelles méthodes employées par Coppola

-        La fin du règne de Kurtz, dans la version définitive, commentée par le réalisateur. «  Il faut la regarder comme une scène à part entière, et non pas comme une autre façon de comprendre le film » prévient-il en évoquant toutes les rumeurs qui ont émaillé le tournage et qui concernent aussi cette fameuse scène, véritablement apocalyptique.

DVD 3 : Heart of Darkness ( Au coeur des ténèbres)

Dans son second entretien à Cannes, Coppola évoque ce fameux documentaire sur son film, tourné à sa demande, par son épouse. Il précise que «  la vision apportée par ma femme est toute à fait subjective » et qu’il aurait des choses à dire sur le procédé.

Ce qu’il fait donc ici sur cette troisième galette assez surprenante. On reprend quasiment l’ensemble de ce making of avant la lettre, avec les commentaires de l’époque de Mme Coppola, auxquels se rajoutent de temps en temps ceux de son mari. Ce qui  provoque parfois un léger décalage entre les images projetées et la voix off du réalisateur qui aurait « beaucoup à dire sur certains passages, dont je tiens à corriger l’impression qu’ils peuvent laisser ».

Les difficultés financières, les conditions météo pas toujours au beau fixe, le trouble des acteurs, et leurs caprices, c’est l’envers du décor. « Chaque personne présente sur le tournage semble traverser une crise profonde, qui la transforme et altère ses perspectives d’avenir. Quelque chose est décidément en train de nous arriver ». C’est à découvrir sans plus attendre, et  Robert Duvall, expliquant sa présence sur le film, c’ est tout aussi passionnant.

DVD 4 : Le film, première version (2 h 20)

Je ne vais pas vous refaire le coup de la énième critique sur un film qui a dépassé le cadre du commentaire, pour s’inscrire depuis une dizaine d’années comme un volumineux chapitre de l’histoire du septième art. Avec des figures tout aussi légendaires , à l'image de  Marlon Brando dans le rôle de Kurtz, le fameux colonel au délire paranoïaque.Et cette ouverture mythique sur la musique des Doors " The end" , à  jamais gravée dans les esprits. Qu’on aime ou pas, que l’avalanche de chiffres et de performances autour de la réalisation ait pu éclipser le fond du problème…

Vue d'ensemble des tests

Le film
Les bonus

Résumé : C'est un film que j'ai du voir cinq-six fois. En dehors de son contexte désormais historique indéniable, je suis toujours gêné par cette esthétique guerrière qui d'un point de vue cinématographique est quasiment irréprochable ( il y a une dizaine de scènes d'anthologie ). Mais sur le fond cela demeure une apologie du combat. Surtout dans sa première version . Après quoi vient la réflexion philosophique du final de la seconde version ..

Avis Bonus : Le seul reproche de ce coffret est l'absence du regard de celui qui a inspiré le film , le romancier Joseph Conrad avec " Au coeur des ténèbres". Il y est question lors d'une conférence de presse , et puis basta. Mais le reste est une source d'histoires inépuisables sur le cinéma et sur ce film en particulier . Avec notamment le documentaire " Heart of darkness" revu et corrigé façon Coppola .

76

Apocalypse Now [Édition Définitive] (DVD) de Marlon Brando, Martin Sheen, Robert Duvall, Frederic Forrest, Dennis Hopper

Date de sortie du DVD : 27 April 2011

Format : Couleur, PAL

Studio : Pathé

Duree : 198 minutes

PRIX : EUR 21,17 (Prix de depart : ---)