Accueil » Les critiques » Critiques Blu-ray » « Né un 4 juillet » de Oliver Stone . Critique Blu-Ray

« Né un 4 juillet » de Oliver Stone . Critique Blu-Ray

Synopsis: Ron Kovic aimait sa belle patrie d'Amérique, d'autant qu'il était né le jour de la fête nationale. Aussi s'engagea-t-il très jeune dans les Marines, afin de la défendre. Mais il n'imaginait pas l'enfer du Vietnam, et en janvier 1968, il revint du front paralysé à vie et brisé moralement...

La fiche du Blu-Ray

Le film : "Né un 4 juillet [Blu-ray]"
De : Oliver Stone
Avec : Tom Cruise, Willem Dafoe
Sortie le : 05 juillet 2011
Distribution : Universal Pictures
Durée : 145 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Dans les films de guerre, le Vietnam est très fourni. De son expérience sur le terrain, Oliver Stone, a ramené « Platoon », puis « Né un 4 juillet », deux visions complémentaires sur un conflit dont il nous dit le plus grand mal.

Dans le premier, tout l’environnement personnel et familial des soldats est banni, au profit d’un récit totalement guerrier. Ce parti pris l’oppose à un autre excellent film du même tonneau « Voyage au bout de l’enfer » de Michael Cimino (1978) et à ce second long-métrage, toujours réalisé d’après une histoire vraie. Une évocation de la terrible expérience de Ron Kovic, né un 4 juillet, jour de la fête nationale américaine, excellent citoyen, Marine et engagé volontaire.

Le film retrace sa terrible épopée pour retrouver un sens à la vie qu’il voit défiler depuis son fauteuil roulant.L’adolescent enthousiaste devenu vétéran et paralysé est désormais amer. Le prologue traîne en longueur, avec un point de vue assez manichéen sur la situation militaro-politique et les hommes en présence.

Le film prend réellement toute sa dimension, une fois le héros revenu dans sa ville natale. C’est le point de départ de tout un processus de réflexions qui le conduisent à adopter une position plus nuancée sur le conflit vietnamien. Kovic ne retrouve pas les valeurs patriotiques auxquelles il était très attaché. Il va alors se battre et devenir le porte-parole des « désenchantés ».

La mise en scène d’Oliver Stone, toujours très crescendo dans sa pratique est d’une force inouïe pour dire toute l’absurdité d’un système que chaque acteur relaie de manière appropriée. Le pivot central c’est Tom Cruise dont l’adaptation à chaque registre de son personnage (du va-t-en guerre au pacifiste désabusé)  lui vaut tous les honneurs.

Tous les protagonistes sont  à la hauteur de ses répartis avec une mention particulière pour Caroline Kava , la mère, ancrée dans sa foi et son patriotisme aveugle. Ce qui procure une scène hallucinante au cœur de la cellule familiale, relayée peu après par un combat entre «  deux fauteuils roulants », alors que Kovic pense avoir trouvé son eldorado au Mexique. Rien qu’un répit à sa condition d’infirme pour la vie. Infirme pour la patrie.

né un 4 juillet

LES SUPPLEMENTS

  • – Commentaire du film par Oliver Stone
  • – Backstory : documentaire issu des archives de la chaîne NBC sur la sortie du film avec Ron Kovic, Tom Cruise et Oliver Stone.Il y a plein de belles choses dans ce documentaire, et en premier la présence de Ron Kovic, qui a inspiré le film. «  Je lui avais fait la promesse de parler de son histoire » confirme Oliver Stone, qui pourtant ne réussira pas lors de sa première tentative. «  J’étais désespéré » reconnaît Ron Kovic, mais dix ans plus tard, le voici «  aux anges. »

Le cinéaste vient de terminer «  Platoon », et on ne peut rien lui refuser. Ce sera «  Né un 4 juillet », un film «  sur un pays qui n’était pas hostile aux vétérans, mais indifférent à la guerre ». Sa rencontre avec Tom Cruise lui paraît surréaliste. « Sur le plateau, il me rejoignait dans son fauteuil roulant et me demandait des conseils. C’était très irritant de se voir ainsi, il me ressemblait au détail près ».

L’interviewer patenté pour le dvd n’a pas contrairement à certains français la langue de bois. Le choix de Tom Cruise, «  Top gun », la droite qu’il représente, tout est passé au crible et d’ailleurs l’intéressé à des réponses plutôt convenues. «  Le film ne parle pas d’un homme en fauteuil roulant, mais d’un pays invalide ».

Dans les films de guerre, le Vietnam est très fourni. De son expérience sur le terrain, Oliver Stone, a ramené « Platoon », puis « Né un 4 juillet », deux visions complémentaires sur un conflit dont il nous dit le plus grand mal. Dans le premier, tout l’environnement personnel et familial des soldats est banni, au profit d’un récit totalement guerrier. Ce parti pris l’oppose à un autre excellent film du même tonneau « Voyage au bout de l’enfer » de Michael Cimino (1978) et à ce second long-métrage, toujours réalisé d’après une histoire vraie. Une évocation de la terrible expérience de Ron Kovic, né…

Review Overview

Le film
Les bonus

C’est quasiment la suite de « Platoon ». Où la dénonciation des horreurs de la guerre est rapportée avec autant de précision, mais cette fois dans l’environnement personnel et familial des intéressés. Un grand Tom Cruise en porte parole convaincant.

Avis Bonus : Un documentaire au moment de la sortie du film, avec un journaliste américain qui pose les bonnes questions. Ca nous change un peu ..

User Rating: Be the first one !
Né un 4 juillet [Blu-ray] (Blu-ray) de Oliver Stone
Date de sortie du Blu-ray : 5 July 2011
Format : Couleur, Cinémascope
Studio : Universal Pictures France
Duree : 145 minutes

PRIX : EUR 10,99 (Prix de depart : EUR 10,99)

Voir aussi

« The Wall » de Doug Liman. Critique cinéma-Bluray

Un huis clos au grand air où l’air vient à manquer, haletant !

Laisser un commentaire