Accueil » Tag Archives: Critique cinéma 2018

Tag Archives: Critique cinéma 2018

« Frères ennemis » de David Oelhoffen. Critique cinéma-dvd

Classique dans l’esprit, moderne dans l’interprétation. Pour deux acteurs dont les personnages se révèlent bien différents de l’image des premiers échanges. Matthias Schoenaerts, Reda Kateb… Tout oppose ces deux frangins que le cinéma adore. Ce sont « Les liens du sang » de Jacques Maillot, « Blood Ties » de Guillaume Canet. L’un est …

lire »

« Un peuple et son roi » de Pierre Schoeller. Critique cinéma-dvd

Un peuple et son roi. Pierre Schoeller évite le mot qui fâche. Révolution ! Et la manière dont on prend la Bastille, ce sont des pierres qui tombent et laissent passer le soleil dans la rue. Jolie métaphore poétique pour dire la liberté qui ne cesse de parcourir cette page interminable de …

lire »

« Les frères Sisters » de Jacques Audiard. Critique cinéma-bluray

D’après le roman éponyme de Patrick DeWiit . –  Le début est pénible. En foulant les plaines du Far West, Jacques Audiard pose ses pieds dans l’empreinte des géants. Il observe l’intrusion de ses héros mal barrés. Un braquage qui foire et l’avenir des frères Sisters compromis par leur commanditaire, un …

lire »

« Première année » de Thomas Lilti. Critique cinéma-dvd

 Thomas Lilti connait bien le milieu médical. Le généraliste le parcourt à nouveau derrière l’œilleton d’une caméra qu’il manipule aussi bien que le scalpel. Pour nous parler d’une spécificité universitaire avec un savoir-faire de cinéaste. Sa mise en scène est immédiate, évidente, pour dire l’histoire avec une simplicité confondante. On …

lire »

« Guy » de et avec Alex Lutz. Critique cinéma-dvd

Avec un talent d’interprète et de transformiste incroyable, le comédien Lutz devient très rapidement ce chanteur sur le retour que le réalisateur Lutz filme avec autant d’efficacité. Au point de nous plonger dans le doute et le paradoxe : un simili documentaire sur un personnage… qui n’existe pas. Si l’exercice est …

lire »

« L’homme fidèle » de et avec Louis Garrel. Critique cinéma

La « banane ». Pas certain d’avoir tout compris, mais rien de grave pour les neurones. Du plaisir de cinéma, du bonheur dans l’histoire et un triangle amoureux, un de plus, qui saute les conventions pour donner du fil à retordre à nos méninges. Il y a cette gamine Eve qui grandit …

lire »