Accueil » Comédies » « Les émotifs anonymes » de Jean-Pierre Améris. Critique DVD

« Les émotifs anonymes » de Jean-Pierre Améris. Critique DVD

Synopsis: Jean-René, patron d’une fabrique de chocolat, et Angélique, chocolatière de talent, sont deux grands émotifs. C’est leur passion commune pour le chocolat qui les rapproche...

La fiche du DVD

Le film : "Les émotifs anonymes"
De : Jean-Pierre Améris
Avec : Isabelle Carré, Benoît Poelvoorde
Sortie le : 27/04/2011
Durée : 75 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD : 1
Le film
Les bonus

Meilleur dvd Avril 2011 ( 7 ème )

Un conte de fée comme on n’en fait plus . Pas de cette manière, propre et gentillet, avec une plastique qui rappelle en moins bien «Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain ». Il y a aussi un clin d’œil à la comédie musicale, façon Jacques Demy et son fameux passage nantais de la Pommeraie. La fantaisie en moins. On y entend la rengaine passéiste d’un monde aseptisé, jusqu’aux sentiments que l’on ne peut pas exprimer.

Elle, car trop émotive, lui par timidité et peur chroniques. Isabelle Carré et Benoît Poelvoorde, donnent le meilleur d’eux-mêmes pour nous convaincre d’ adhérer à ce tendre projet qui les fait se rencontrer au cœur d’une chocolaterie. Mais de quiproquos en farces ineptes, ils se ratent, s’oublient et se perdent. Pour mieux se retrouver, toujours à l’aide du cacao dont la demoiselle a le secret L’humour a ici ses limites, qu’un scénario peau de chagrin amenuise encore plus.On s’étonne que le quatuor opérant dans la fabrique de chocolats soit à ce point inopérant sur la mise en scène. Il y a là deux vieilles filles très sympas et deux jeunes chocolatiers, qui ne demandent qu’à s’exprimer .Quand ils le font, c’est à mon avis  les seuls moments de vérité de ce film (la course poursuite, un régal)  qui se lâche enfin, mais si  peu.

En patron d’une chocolaterie, Poelvoorde fait de son mieux

L’ensemble demeure bien étriqué pour la pauvre Isabelle Carré, qui réussit la prouesse de nous faire croire à tous les caractères qu’elle adopte pour un seul et même personnage, caricatural et démonstratif. Benoît Poelvoorde n’a pas d’autres arguments à faire valoir que ceux d’une composition conforme au récit. Approximatif et rasoir.

LES SUPPLEMENTS

La scène de la filature qui est une belle réussite est ici dévoilée dans le détail («la poursuite la plus lente du cinéma français »), avec la construction de la chocolaterie. C’est toujours intéressant un décor qui se réalise sous vos yeux.

  • L’interview du réalisateur. Il parle surtout de sa propre expérience, émotif chronique « un sujet intime, très personnel ». Le choix des acteurs est le second chapitre de cette rencontre. Depuis «  Maman est folle », le courant est passé avec Isabelle Carré «et en écrivant le scénario, je pensais de plus en plus à Poelvoorde, pour la fragilité qu’il dissimule et que je souhaitais mettre à jour dans ce film ».
Elle joue sur plusieurs registres, et chaque fois elle le fait très bien
Meilleur dvd Avril 2011 ( 7 ème ) Un conte de fée comme on n’en fait plus . Pas de cette manière, propre et gentillet, avec une plastique qui rappelle en moins bien «Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain ». Il y a aussi un clin d’œil à la comédie musicale, façon Jacques Demy et son fameux passage nantais de la Pommeraie. La fantaisie en moins. On y entend la rengaine passéiste d’un monde aseptisé, jusqu’aux sentiments que l’on ne peut pas exprimer. Elle, car trop émotive, lui par timidité et peur chroniques. Isabelle Carré et Benoît Poelvoorde, donnent le meilleur…

Review Overview

Le film
Les bonus

C'est tout à fait le genre de film qui se la joue décalé, un rien sépia et léger avec ça . Le tout réuni sent la poussière et le vieillot . Ca manque d'énergie ( la danse dans la galerie commerciale aurait pu avoir une autre classe ) , ça manque de rythme , de dynamisme ... et d'imagination, je crois .

Avis Bonus : On se rattrape avec un excellent making of

User Rating: Be the first one !
Les Emotifs anonymes (DVD) de Jean-Pierre Améris
Date de sortie du DVD : 27 April 2011
Format : Couleur, Cinémascope, PAL
Studio : Universal Studio Canal Video
Duree : 75 minutes

PRIX : EUR 8,51 (Prix de depart : EUR 8,51)

Voir aussi

« The Wall » de Doug Liman. Critique cinéma-Bluray

Un huis clos au grand air où l’air vient à manquer, haletant !

Laisser un commentaire