Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Dien Bien Phu » de Pierre Schoendoerffer . Critique DVD

« Dien Bien Phu » de Pierre Schoendoerffer . Critique DVD

Synopsis: Durant 57 jours, les français résistent aux Vietminh, au cours de la bataille de Dien Bien Phu. Le 7 mai 1954, elle prit fin avec la capitulation de l'armée française qui se rendit aux mains de l'ennemi. Cette défaite militaire sonne la fin de l'Empire colonial français.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Diên Biên Phú"
De : Pierre Schoendoerffer
Avec : Patrick Catalifo, Donald Pleasence,Ludmila Mikaël
Sortie le : 30 mai 2012
Distribution : StudioCanal
Durée : 127 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film

Deux sorties dvd récentes font référence à des éléments historiques et bellicistes, (les batailles d’Okinawa et de Dien Bien Phu) dont les répercussions ont longuement marqué leurs pays. Les Etats-Unis et la France, intimement liés .

Après la défaite des Français dans la cuvette vietnamienne, les américains envisagent sérieusement de prendre le relais sur le terrain afin de conjurer la menace communiste. On connaît la suite …

C’est clairement exposé dans le film de Pierre Schoendoerffer (1991) en aparté d’un film de guerre peu conventionnel. Le cinéaste nous montre de manière très réaliste, des champs de bataille, sans effervescence particulière, où les hostilités s’engagent à distance, dans des face à face aveugles.

Le côté feu d’artifice des bombardements m’a fait sourire, mais le regard  se porte rapidement ailleurs, sur les détails d’un combat qui ne dit pas son nom, d’une lutte secrète menée sous d’autres sphères.

Al’arrière des combats, dans la ville d’Hanoï les soldats français trouvent le répit et l’attente. Une façon pour le cinéaste de donner du rythme à son film qui sur le terrain des hostilités en manque sérieusement.

Il prend pour témoin un correspondant de guerre américain, Howard Simpson  (excellemment joué par Donald Pleasence ) confronté à l’annonce d’un désastre humain.

Simpson nous décortique les subtilités et les tactiques d’une opération vouée à l’échec par la faute de quelques membres de l’Etat-major que le cinéaste ne nomme pas. 

Il préfère saluer le courage et la chance d’un certain Bigeard «  qui avec une division supplémentaire aurait pu faire changer le cours des événements ».

Schoendoerffer prend bien fait et cause pour une armée française abandonnée par ses supérieurs, relayant  les ordres venus de la capitale. Où l’on s’attarde sur la beauté angélique de Béatrice Vergnes, une violoniste talentueuse, en tournée dans les villes vietnamiennes. Ludmila Mikaël, solaire, éblouit le sombre tableau dressé par le réalisateur français. Un peu de douceur dans un monde de brutes.

Deux sorties dvd récentes font référence à des éléments historiques et bellicistes, (les batailles d’Okinawa et de Dien Bien Phu) dont les répercussions ont longuement marqué leurs pays. Les Etats-Unis et la France, intimement liés . Après la défaite des Français dans la cuvette vietnamienne, les américains envisagent sérieusement de prendre le relais sur le terrain afin de conjurer la menace communiste. On connaît la suite … C’est clairement exposé dans le film de Pierre Schoendoerffer (1991) en aparté d’un film de guerre peu conventionnel. Le cinéaste nous montre de manière très réaliste, des champs de bataille, sans effervescence particulière,…

Review Overview

Le film

Un film sur la guerre, traité de manière particulière. Si le fait de revenir souvent à l’arrière des combats est plutôt classique (et sauve en partie la mise en scène), la façon de traiter les affrontements confine à un réalisme surprenant. Malgré une voix off très explicative, à la longue ça devient redondant.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Rebelles » de Allan Mauduit. Critique cinéma-dvd

Trois comédiennes s'entendent comme larrons en foire pour bousculer les codes et les genres, et ça marche !

Laisser un commentaire