Accueil » A la une » « Act of valor » ( Les soldats de l’ombre) . Critique bluray

« Act of valor » ( Les soldats de l’ombre) . Critique bluray

Synopsis: Une escouade d'élite des Navy SEAL organise une opération secrète pour libérer un agent de la CIA kidnappé par des terroristes...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Act of Valor "
De : Mike McCoy ( I ), Scott Waugh
Avec : Timothy Gibbs, Roselyn Sanchez, Dimiter Marinov, Ailsa Marshall, Sonny Sison
Sortie le : 09 juillet 2014
Distribution : TF1 Vidéo
Durée : 110 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Un film de guerre à l’américaine, on connaît, et pourtant celui-là mérite quelques préventions afin d’éviter les travers d’une propagande qui ne dit pas son nom. On apprend ainsi dans les bonus que la Navy en personne a imaginé le processus sur lequel les deux réalisateurs Mike McCoy et  Scott Waugh ont embrayé sans sourciller.

De véritables Seal interprètent les personnages principaux, ces hommes de la force spéciale de la marine de guerre américaine jouent leur propre rôle. Ce qui procure sur l’écran un effet garanti de vérisme et de dynamique que la mise en scène se charge d’accompagner à grands renforts de caméras embarquées.

Si quelques allusions guerrières peuvent renvoyer, très très vaguement, à la teneur d’un film comme « Apocalypse now » « Act of valor » tient plus de l’esprit « Démineur », le spectacle en prime et la réflexion en moins. Seul un message pro domo et lourdingue sur l’Amérique éternelle  fait office de pensée.

Un manifeste pro américain pour les militaires des sections spéciales qui depuis le 11 novembre courent la planète afin de traquer le terrorisme. Leur bravoure est ici élevée à la gloire de toute une nation que la scène finale de l’enterrement d’un des leurs, couronne de manière assez caricaturale, mais très familière de ce genre de film militaro-militant. La fibre patriotique ressort des placards.

act of valor

Sur le plan purement cinématographique, on a simplement imaginé la traque de deux chefs terroristes pour relier toutes les scènes d’actions qui se succèdent avec une efficacité exemplaire.

La première par exemple, celle de l’extraction d’une espionne du FBI aux mains de rebelles, est totalement maîtrisée. La seconde, plus convenue, l’attaque d’une vedette où se trouve l’un de leurs chefs, djihadistes cela va de soi, ne manque pas non plus de panache .Ce à quoi s’attachent sans relâche Mike McCoy  et, Scott Waugh sur l’ensemble de ces faits, pour la plupart réellement vécus. L’ultime confrontation au cœur même d’un cartel mexicain donne alors rétrospectivement la chair de poule, par tant de violences libérées au cœur d’un déluge de feu et d’explosions.

LES SUPPLEMENTS

Il y en a beaucoup, mais en réalité ce sont de courts chapitres qui auraient pu constituer un seul et même documentaire  Certaines séquences se retrouvent ainsi plusieurs fois avec toujours le message que «  tout devait être réel et authentique, puisqu’il s’agissait de véritables Navy Seals ».

  • Scènes coupées.

C’est toujours intéressant de voir ce qui n’apparaît pas dans le montage final, et effectivement elles sont très bien dans leur tiroir.

  • Making of (5 mn)

Quelques scènes de tournage au milieu d’un discours qui tient plus de la bande annonce, où l’on rappelle que les principaux acteurs étaient des militaires en service, avec leur propre matériel. «  Aussi quand ils étaient en opération réelle, le film s’arrêtait ».

act of valor

  • Le sous-marin (1.30 mn)

C’est bien celui des Seals que les deux réalisateurs ont pu filmer pendant 45 minutes intérieur, extérieur. «  On nous a donné un code GPS pour le retrouver au milieu de l’Océan, une seule prise pour chaque scène ».

  • Les balles réelles (2 mn)

Même à l’entraînement, les commandos tirent rarement à blanc. Ils ont fait de même pour le film ce qui a bien inquiété le directeur photo qui se retrouvait toujours au cœur de l’action. Il avait un gilet pare balles «  la densité des tirs et l’humilité dont vous deviez faire preuve, c’était fascinant ».

  • Les soldats de l’ombre (2.45 mn)

Au début, ils ont refusé de participer au film «  notre esprit c’est de ne jamais se mettre en avant (…) mais ça montrait aux américains qui on était vraiment, ça levait le voile (…) pour capter la vraie nature des Seals ».

  • Interview des réalisateurs (3 mn)
  • Interview des soldats (30 mn)

Ils nous parlent de leurs motivations. Les événements du 11 novembres reviennent souvent au premier plan «  Je voulais venger le pays » dit ainsi Dave dont la famille, composée de policiers et pompiers est très fière quand ils apprennent qu’il va partir en Afghanistan.

Un film de guerre à l’américaine, on connaît, et pourtant celui-là mérite quelques préventions afin d’éviter les travers d’une propagande qui ne dit pas son nom. On apprend ainsi dans les bonus que la Navy en personne a imaginé le processus sur lequel les deux réalisateurs Mike McCoy et  Scott Waugh ont embrayé sans sourciller. De véritables Seal interprètent les personnages principaux, ces hommes de la force spéciale de la marine de guerre américaine jouent leur propre rôle. Ce qui procure sur l’écran un effet garanti de vérisme et de dynamique que la mise en scène se charge d’accompagner à grands…

Review Overview

Le film
Les bonus

C’est un film de guerre à l’américaine très particulier qui mélange la propagande et le patriotisme au profit d’une réalisation hyper pointue. De véritables commandos prennent les rôles principaux pour donner encore plus de force à la vérité des images, et redorer le blason d’une élite de l’armée américaine que l’on brocarde semble-t-il pour ses actions aveugles et meurtrières. Le résultat est assez impressionnant (les scènes d’actions parfaitement maîtrisées), une fois assimilé le fait que derrière tout ça ce film spectaculaire est aussi une excellent vidéo pour le recrutement de l’armée américaine. Vraiment bizarre…

Avis bonus L’histoire du film raconté en plusieurs petits chapitres, c’est très bien.

User Rating: Be the first one !
Act of Valor [Blu-ray] (Blu-ray) de Mike McCoy, Scott Waugh
Date de sortie du Blu-ray : 9 July 2014
Format : Couleur, Cinémascope
Studio : TF1 Vidéo
Duree : 110 minutes

PRIX : EUR 14,99 (Prix de depart : EUR 15,05)

Voir aussi

« Lion » de Garth Davis . Critique cinéma

Je ne sais pas si les Oscars vont suivre ( 6 nominations ) , mais ça ne mérite pas ça

Laisser un commentaire