Accueil » A la une » « Arrête ou je continue » de Sophie Fillières , critique dvd

« Arrête ou je continue » de Sophie Fillières , critique dvd

Synopsis: Pomme et Pierre. Ils sont ensemble depuis longtemps. Trop longtemps ? Ils sont pris dans cette combine qu’est devenu leur couple, ce discret désastre, pris dans ce numéro qui se joue presque malgré eux. Ils ont l’habitude de longues marches en forêt. Au cours de l’une d’elle, Pomme refuse de rentrer. Non. Juste non. Et puis elle disparaît dans les taillis. Sans fracas…

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Arrête ou je continue"
De : Sophie Fillières
Avec : Emmanuelle Devos, Mathieu Amalric, Anne Brochet, Joséphine de La Baume, Nelson Delapalme
Sortie le : 01 juillet 2014
Distribution : Blaq Out
Durée : 102 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
le film
Les bonus

Les meilleurs dvd Juillet 2014 ( 8 ème )

Ils auraient pu s’aimer. Et d’ailleurs, ils s’aiment. Mais de manière si différente que les apparences nous renvoient un couple proche de la détestation. Lui la dénigre, elle le rabaisse. Ils ne se parlent pas, leurs mots s’effilochent, ricochent et ne veulent plus rien dire. Ça parait assez déglingué au départ, et le film ne fera pas recette. Trop intime, personnel, irrationnel. Un couple qui habituellement ne dure pas très longtemps au cinéma, une ou deux scènes un peu violentes , des éclats et puis retour au calme plat.

Mais pas là, rien que des moments d’extrême tension, pour des petits riens au départ, des je t’aime moi non plus et des dialogues surréalistes. Et des scènes tout aussi farfelues que leurs relations : je vous conseille celle du champagne congelée, pour donner le ton d’une aventure que Pomme tente d’apaiser auprès d’un fils presque adulte , qui souffre gentiment d’être aussi couvé par une mère poule. Elle quittera l’un et l’autre en allant se ressourcer au cœur d’une forêt dans laquelle elle se perd volontairement. Absurde et entêtée, pour revenir aux valeurs essentielles de la vie.

Arrête ou je continue

Sophie Fillières  explore le couple dans ses moindres renoncements, le titille à son tour pour en souligner ou le masochisme, ou le mal-être, la déshérence  d’un homme et d’une femme confrontés à l’incompréhension mutuelle, et réciproque. Elle ne les juge pas, ne prend pas partie, mais donne un son de cloche radicalement fêlé dans un concert cinématographique autrement dirigé. Son regard est sans appel, en marge de toutes les conventions que Mathieu Amalric et Emmanuelle Devos épousent avec une maestria remarquable. Un couple désormais bien installé au cinéma où Sophie Fallières retrouve également « sa » comédienne après «  Aie » et «  Gentille »

Des films apparemment plus accessibles que «  Arrête ou je continue ». Je comprends qu’il peut  lasser , mais il demeure indispensable dans la collection d’un amateur de cinéma. Une  manière d’explorer autrement le septième art, et de lui restituer ses lettres de noblesse.

LES SUPPLEMENTS

  • Sophie Fillières (13 mn)

« La comédie permet d’aborder la gravité comme si les choses étaient au bout d’un élastique, on peut tirer dessus,  aller loin, mais il ne faut pas que ça craque, on peut aller loin dans sa vision, ses personnages, une manière de ne pas aborder frontalement le sombre. Ce qui m’intéressait ici, c’était le côté inextricable du couple, tout en travaillant la psychologie de Pomme, qui ne soit pas border line, c’est le monde qui est fou, ce ne sont pas les gens, je ne cherche pas à inventer l’improbable.(…) La forêt, c’est bien évidemment le retour à la nature, mais aussi retrouver des éléments basiques, la condition d’être humain qu’elle avait quasiment perdu dans sa vie courante. »

Le fils de Pomme a du mal lui aussi à suivre sa mère
Le fils de Pomme a du mal lui aussi à suivre sa mère
  •  Emmanuelle Devos (11 mn)

En parlant de Pomme, son personnage, elle ressent encore aujourd’hui «  la  désespérance de ne plus être compris, un mot pour un autre, tout le monde peut la ressentir, un jour ou l’autre, l’incompréhension ». La comédienne évoque aussi ses précédents films avec Sophie  Fillières, « on ne comprend pas forcément pourquoi on joue ces rôles-là, elle explique ou pas, et on ne comprend pas forcément ». La façon de travailler, pas de répétition, bien connaître son texte, « elle fait attention à la moindre virgule, moindre négation, elle crée un langage, propre, le sien, c’est une artiste. »

  • Mathieu Amalric (4.30 mn)

« La manière dont elle rend le quotidien absurde, poisseux et tellement vrai m’avait subjugué dans ces précédents films et surtout dans –Aïe  et là, elle pose la question de deux êtres qui se mettent dans une telle situation, sans que ce soit de la faute de l’homme, pas de jugement des hommes et des femmes. J’aime beaucoup son écriture si précise, dans le tempo, c’est extraordinaire à donner à des acteurs, c’est du Stockhausen, des résonances acoustiques. Mais c’était dur de se parler comme ça avec Emmanuelle, au bout d’une semaine je disais à Sophie Fillières, je peux quand même la toucher et elle disait non, et elle avait raison. »

Les meilleurs dvd Juillet 2014 ( 8 ème ) Ils auraient pu s’aimer. Et d’ailleurs, ils s’aiment. Mais de manière si différente que les apparences nous renvoient un couple proche de la détestation. Lui la dénigre, elle le rabaisse. Ils ne se parlent pas, leurs mots s’effilochent, ricochent et ne veulent plus rien dire. Ça parait assez déglingué au départ, et le film ne fera pas recette. Trop intime, personnel, irrationnel. Un couple qui habituellement ne dure pas très longtemps au cinéma, une ou deux scènes un peu violentes , des éclats et puis retour au calme plat. Mais pas…

Review Overview

le film
Les bonus

Pour aller au fond des choses, au cœur du problème, du désamour le plus absolu, Sophie Fallières donne le change d’une comédie qui ne s’annonce pas comme telle. Des dialogues souvent minimalistes, superbes, étonnamment décalés,  en marge de situations dramatiques où deux êtres s’entre déchirent sans jamais se toucher, se faire du mal, sinon par les mots qui fracassent leur quotidien. Emmanuelle Devos et Mathieu Amalric reforment un couple cette fois dissonant, mais si vrai que le cinéma n’ose même plus en  parler. Le genre de film que tout cinéphile se doit de voir, il appartient à la version vitale du septième art.

Avis bonus Trois entretiens avec la réalisatrice et les comédiens qui donnent un éclairage supplémentaire à un film qui s’en nourrit forcément, tellement il est dense et construit.

User Rating: Be the first one !
Arrête ou je continue (DVD) de Emmanuelle Devos, Mathieu Amalric, Anne Brochet, Joséphine de La Baume, Nelson Delapalme
Date de sortie du DVD : 1 July 2014
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : Blaq Out
Duree : 102 minutes

PRIX : EUR 13,00 (Prix de depart : EUR 15,00)

Voir aussi

« Un petit boulot » de Pascal Chaumeil. Critique cinéma-dvd

Un film malheureusement posthume pour son réalisateur qui avait encore tant à dire