Accueil » Les critiques » Noël en fête , des cadeaux pleins d’images…

Noël en fête , des cadeaux pleins d’images…

Mes choix ne sont pas forcément ceux des catalogues encore moins des têtes de gondoles, mais ils assurent j’espère l’originalité et l’assurance d’une qualité cinématographique. Pour certains, les bonus ajoutent encore un peu plus de piment.

JOYEUX NOEL 

 

 

DVD ou  Blu-ray, en digipack 2CD+DVD ou 2CD+Blu-ray, en triple vinyle noir  ou en édition limitée vinyle bleu transparent, que l’embarras du choix pour cette prestation stonienne  du plus bel effet. Bob Dylan les rejoint sur scène pour une interprétation unique de ’’Like A Rolling Stone’’.

 ‘’Bridges to Buenos Aires’’ a été capté le 5 avril 1998, sur la dernière date d’une résidence de 5 soirs au River Plate Stadium, dans la capitale argentine.

Dès les premières notes d’un tube célèbre sur lequel les Stones annonce la couleur, l’accueil est immédiat . Fraternel et bien tassé pour deux heures d’exaltation ( les 2 CD du digipack ) sur des titres tout aussi mouvementés.

 

Un portrait impitoyable de la justice des hommes, une partition signée Duke Ellington , un casting d’exception : James Stewart (Sueurs froides), Ben Gazzara (Saint Jack) et Lee Remick (Le Fleuve sauvage). Derrière la caméra : Otto Preminger  

Édition prestige limitée  .Le film en combo blu-ray + dvd

Suppléments

« Otto Preminger and the Dangerous woman » un documentaire de André S. Labarthe (2012 – Noir & Blanc – 58 mn) – Actualités (5 mn) .Reportage télévisé sur le tournage du film dans l’État du Michigan.-Memorabilia . Fac-similé en anglais du livre Anatomy of a motion picture de Richard Griffith (132 pages)- Jeu de 5 photos-Affiche

D’après l’œuvre de Joseph Conrad «  Au cœur des ténèbres ». –

 

« Apocalypse now » a 40 ans. Pour cet anniversaire, son papa dédie aux fans de l’événement cinématographique, une nouvelle version. Inédite donc, elle a été restaurée par ses soins, à partir du négatif original. Scanné pour la première fois, il a nécessité 11 mois et 2 700 heures de travail sur les 300.173 plans du film.

Après le grand écran, «  Apocalypse Now Final Cut » est maintenant inclus dans un coffret :  plusieurs versions du film, des bonus, et encore des bonus, et parfois même des inédits.

                Coffret Denys Arcand 

Pour réunir la trilogie du réalisateur québécois quoi de mieux qu’un coffret.

« Le déclin de l’empire américain » . »Les invasions barbares » et  « La chute de l’empire américain ».

En suivant sa filmographie on s’étonne un peu de découvrir l’histoire du cinéma québécois … Et n’oublions pas : l’histoire de l’art a commencé avec les invasions barbares. Vers 1800, ces invasions sont devenues soudainement l’événement décisif par lequel l’Occident se serait engagé dans la modernité.

Critique Coffret collector.

Une plongée saisissante dans l’univers du maître suédois pour percer le mystère de l’homme controversé et  l’artiste de génie.

Si le fait de savoir à quel moment Bergman apparaît dans ses films (« Caméo ») – beaucoup moins qu’Hitchcock- est une indication sympathique, on trouve aussi des ouvertures plus techniques, où le cinéphile se repaît de connaissances indispensables, peut-être pas, mais utiles à l’approche d’une œuvre qui n’en finit pas de se révéler à notre regard.

On a fêté cet été le cinquantenaire du plus important rassemblement de la musique pop de ces vingt dernières années. Des groupes qui ont marqué leur époque et une jeunesse qui a marqué la sienne.

Une scène de concert se construit sous nos yeux, et la musique, au même moment, envahit nos tympans. Jusqu’à la clôture du festival, et après trois jours de paix et d’amour, elle sera le fil conducteur du film de Michael Wadleigh. Dans un superbe livre, Michka Assayas nous raconte tout.

  • Le coffret Mauro Bolognini 

Un esprit créatif, à la fois pétillant et décalé, qui pour traiter ses sujets  n’hésite pas à les conduire là où la bienséance artistique ose à peine lever les yeux.

« Liberté mon amour »– « Les Garçons »-« Vertiges »-« Bubu de Montparnasse » .

Les Rolling Stones ne manquent pas d’archives sur leurs concerts, ce blog en réceptionnant déjà une bonne dizaine. Aussi, un film sur le légendaire quatuor tourné par le non moins célèbre Martin Scorsese suscite l’envie.

De la préparation à la performance, entrecoupées d’images backstage et d’archives, Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts et Ronnie Wood lors de leurs concerts au Beacon Theatre à New York. Ce film accompagne le livre de Bruno Juffin.

Deux gros volumes retracent en un livre coffret de douze DVD un genre cinématographique qui à lui seul raconte l’histoire des USA.

Une nouvelle pierre à l’édifice du Western dont la première posée retient pour l’éternité le nom de quelques cinéastes visionnaires : John Ford, Howard Hawks, Sam Peckinpah, Anthony Mann…. 

Coffret Cow-Boy :

« Alamo » de John Wayne (1960) – « Il était une fois dans l’Ouest » de Sergio Leone (1968) – « La horde sauvage » de Sam Peckinpah (1969) – « Josey Walles, hors-la-loi » de Clint Eastwood (1976) – » Tom Horn, sa véritable histoire » de William Wiard (1980) – » True Grit » de Joel et Ethan Coen (2010)

Coffret Indiens

« La Flèche brisée » de Delmer Daves (1950) – « La prisonnière du désert » de John Ford (1956) – « Soldat bleu » de Ralph Nelson (1970) – « Little big man » d’Arthur Penn (1970) – « Jeremiah Johnson » de Sydney Pollack (1972) – « Danse avec les Loups » de Kevin Costner (1990).

« Jean-Paul Belmondo, le magnifique » par Sophie Delassein

La foi d’un aventurier pour lequel il est devenu le risque tout du cinéma français.

Six films en dvd accompagnent ce livre-coffret : A bout de souffle de Jean-Luc Godard (1960), Le Doulos de Jean-Pierre Melville (1962), Un singe en hiver d’Henri Verneuil (1962), Cent mille dollars au soleil d’Henri Verneuil (1964), L’homme de Rio de Philippe de Broca (1964) et Le Magnifique de Philippe de Broca (1973).

 

 Jean-Paul Belmondo, le Magnifique, par Sophie Delassein.. GM éditions et Carlotta. 144 pages, 6 DVD, illustrations. 59€.

Mes choix ne sont pas forcément ceux des catalogues encore moins des têtes de gondoles, mais ils assurent j’espère l’originalité et l’assurance d’une qualité cinématographique. Pour certains, les bonus ajoutent encore un peu plus de piment. JOYEUX NOEL       ‘’Bridges to Buenos Aires’’. Les Rolling Stones. DVD ou  Blu-ray, en digipack 2CD+DVD ou 2CD+Blu-ray, en triple vinyle noir  ou en édition limitée vinyle bleu transparent, que l’embarras du choix pour cette prestation stonienne  du plus bel effet. Bob Dylan les rejoint sur scène pour une interprétation unique de ’’Like A Rolling Stone’’.  ‘’Bridges to Buenos Aires’’ a été capté le 5 avril 1998, sur…

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Manta Ray » de Phuttiphong Aroonpheng. Critique dvd .

Un OVNI comme on dit, complètement barré dans les étoiles …

Laisser un commentaire