Accueil » A la une » « Coup de chaud » de Raphaël Jacoulot. Critique cinéma-dvd

« Coup de chaud » de Raphaël Jacoulot. Critique cinéma-dvd

Synopsis: Au cœur d'un été caniculaire, dans un petit village à la tranquillité apparente, le quotidien des habitants est perturbé par Josef Bousou. Fils de ferrailleurs, semeur de troubles, il est désigné par les villageois comme étant la source principale de tous leurs maux…

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Coup de chaud"
De : Raphaël Jacoulot
Avec : Jean-Pierre Darroussin, Grégory Gadebois, Karim Leklou, Carole Franck, Isabelle Sadoyan
Sortie le : 27 janvier 2016
Distribution : Diaphana
Durée : 98 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Il manque juste un petit quelque chose pour que ce film frôle l’excellence. Je ne sais pas trop quoi.Une attente un peu trop longue, peut-être, une diversion scénaristique éculée… Ce petit coup de chaud annoncé qui n’a rien de caniculaire.  Comme un léger déséquilibre entre la chronique villageoise et le drame qui chavire imperceptiblement au fil du récit.

On le pressent ce malheur inscrit sur les rides des paysans. Josef, le fils des chiffonniers, ne fait que les contrarier. C’est à peine s’ils le tolèrent, coupable désigné de tous leurs malheurs. Le moindre vol lui est imputé, et chez l’habitant, il s’invite et fouille un peu partout.

Dans la rue, l’ado, attardé, c’est peut-être le mot,  suit ce qu’ils pensent être des copains, des copines. Quand ils lui accordent un peu d’attention, c’est pour une moquerie ou des âneries du genre. Josef vit avec, mais à trop le pousser, le conseil municipal en fait un ordre du jour.

Un ado dont on se méfie de plus en plus
Un ado dont on se méfie de plus en plus

On veut l’interdire, malgré la sagesse du maire, vétérinaire de son état, qui connaît toutes les âmes de sa petite ville. Ce n’est pas Cloche merle,  ça pourrait le devenir quand Josef s’en prend physiquement aux gens. C’est du moins ce qui se raconte dans la région…

Le coup d’œil du cinéaste est imparable, l’élocution parfaite. Des comédiens ont su porter à sa hauteur le poids de toute cette vérité si bien ancrée qu’elle est gravée dans la roche alentours, et la pierre des maisonnées.  Jean-Pierre Darroussin, Grégory Gadebois, Karim Leklou, Carole Franck…, il faudrait  tous les citer !

Raphaël Jacoulot les accompagne, complice, des semailles à la récolte, s’inquiète de la sécheresse et va puiser l’eau de l’étang, grâce à la pompe municipale, toute neuve. Une chronique rurale émaillée de ses incidents, certes, de plus en plus quotidiens. La gendarmerie s’en mêle mais ne poursuit pas. Et le menuisier tout juste installé peine lui aussi à se faire une place. C’est un étranger, quelqu’un de pas ordinaire non plus, aux yeux du village qui imperceptiblement s’enfonce dans sa médiocrité ordinaire.

Karim Leklou, parfait dans son personnage à la dérive
Karim Leklou, parfait dans son personnage à la dérive

Se remettre en question, il n’est pas question, mais prévoir les accusations qui ne vont pas manquer de s’abattre, quand le drame va frapper ? Raphaël Jacoulot nous abandonne au seuil de cette vérité. L’attente a été longue, et le dénouement si proche risque d’emporter bien des certitudes.  Des croyances de villageois, des à-priori de spectateurs. Bizarre comme l’un et l’autre maintenant se ressemblent.

LES SUPPLEMENTS

  • Sur le tournage du film (9 mn). C’est uniquement dans ce petit village de Puch d’Agenais que le film a été tourné. « Un studio à ciel ouvert » se félicite encore le réalisateur qui cherchait un « village qui exprime le réel de ses habitants, et qui soit riche pour moi en proposition de mise en scène ».

« On s’est adapté à ce qui existait » note l’un des producteur «  comme le café-épicerie, alors que l’on voulait dissocier les deux, à l’origine ». Ce que montre avec clarté ce documentaire c’est la manière d’aménager des décors. Comme Raphaël Jacoulot tenait absolument à rester sur place, et ne trouvant pas forcément toujours les maisons correspondantes, il a fallu faire preuve d’imagination. C’est assez dingue et c’est surtout très bien vu.

photo.Coup-de-chaud.173699

Madame Duzan, propriétaire de la maison des Bousou a suivi l’évolution des décors «  ils ont commencé par repeindre la cuisine, ça m’a fichu un coup, mais mon fils m’a dit, tu les laisses faire. (…) Et ils ont même réussi à faire une chambre dans le grenier, vous voyez ce que c’est un grenier  ». Elle donne aussi son avis sur le tournage auquel elle assiste un peu «  ils lui criaient fort dessus, ça m’a fait peur ».

  • L’avant-première à Puch (6 mn). Toujours dans le même esprit villageois, sympathique comme tout
  • Scènes coupées (7.57 mn). Elles sont toutes intéressantes. A chaque fois un petit insert explique la raison de la suppression au montage final.
Meilleur dvd du mois de Janvier 2016 Il manque juste un petit quelque chose pour que ce film frôle l’excellence. Je ne sais pas trop quoi.Une attente un peu trop longue, peut-être, une diversion scénaristique éculée… Ce petit coup de chaud annoncé qui n’a rien de caniculaire.  Comme un léger déséquilibre entre la chronique villageoise et le drame qui chavire imperceptiblement au fil du récit. On le pressent ce malheur inscrit sur les rides des paysans. Josef, le fils des chiffonniers, ne fait que les contrarier. C’est à peine s’ils le tolèrent, coupable désigné de tous leurs malheurs. Le moindre…

Review Overview

Le film
Les bonus

J’avais bien aimé «  Avant l’aube », mais indéniablement Raphaël Jacoulot est passé au stade supérieur. Il parle toujours des hommes et des femmes, reclus cette fois dans un village où un jeune attardé n’est pas forcément le bienvenu. On le tolère jusqu’à ce qu’il dépasse les bornes. En tous cas, le doute n’est pas de mise quand le trouble devient persistant, les vols de plus en plus fréquents. Le cinéaste écrit une chronique villageoise vibrante, ne laissant guère de champ aux investigations hasardeuses. Les certitudes sont trop bien ancrées pour chambouler l’ordonnancement d’un quotidien qui pourtant va filer entre les doigts de ses protagonistes. Le coup d’œil du cinéaste est imparable, l’élocution parfaite. Des comédiens ont su porter à sa hauteur le poids de toute cette vérité si bien ancrée qu’elle est gravée dans la roche alentours, et la pierre des maisonnées.  Jean-Pierre Darroussin, Grégory Gadebois, Karim Leklou, Carole Franck…, il faudrait  tous les citer !

Avis bonus Visite sur le tournage, la première dans le village,des scènes coupées, que du bonheur

User Rating: Be the first one !
Coup de chaud (DVD) de Raphaël Jacoulot
Date de sortie du DVD : 20 May 2016
Format : PAL
Studio : Diaphana
Duree : 98 minutes

PRIX : EUR 19,99 (Prix de depart : EUR 19,99)

Voir aussi

« Rock’n roll » de Guillaume Canet. Critique cinéma

L'auteur-réalisateur-interprète se flingue à tout va, il se fait trop de mal !

8 Commentaires

  1. Film sympathique certes, avec deux très bons acteurs (Daroussin et Gadebois) mais des rôles secondaires trop caricaturaux qui permettent d’identifier trop rapidement l’auteur du crime. Il reste que le milieu villageois est assez bien cerné. Pour moi, c’est juste la moyenne avec 2 étoiles et demi.

Laisser un commentaire