Accueil » A la une » Coffret Simenon de Denis Malleval. DVD Critique

Coffret Simenon de Denis Malleval. DVD Critique

Synopsis: Professeur de mathématiques, Simon passe la soirée à corriger des copies tout en s’enivrant avec du whisky. Belle Sherman, la sœur d’une amie que le couple héberge, rentre tôt du cinéma. Le lendemain, elle est retrouvée étranglée sur son lit. Simon devient le principal suspect…

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Coffret Simenon (Les Innocents - Jusqu\'à L\'enfer - L\'escalier De Fer)"
De : Denis Malleval
Avec : Olivier Marchal, Stéphane Freiss, Bruno Solo, Laurent Gerra
Sortie le : 03 décemb 2013
Distribution : L.M.L.R.
Durée : 284 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 3
Le film

Ce coffret regroupe trois films inspirés par l’œuvre de Simenon. Avec toujours le même réalisateur aux manettes, Denis Malleval , un artisan à sa manière. L’homme respecte  l’auteur et la simplicité de ses intrigues.
Simenon s’intéresse aux personnages, Malleval les éclaire avec une intention toute particulière, soulignant les traits parfaitement dessinés par le romancier.
Je prendrais l’exemple du personnage joué par Bruno Solo dans « Jusqu’en enfer », un prof qui ne demande qu’à vivre paisiblement et que l’actualité va propulser sur le devant de la scène. C’est un criminel tout désigné, et pourtant c’est avec bienveillance que Simenon-Malleval accrochent son portrait dans la galerie des héros malgré eux.
La petite bourgeoisie de province qui se serre les coudes, face au scandale, ( notre homme est marié à une riche héritière )  en prend gentiment pour son grade, terrain de prédilection de l’écrivain belge. Malleval n’en fait pas trop .Comme tout porte à croire qu’il est l’assassin, la mise en scène se contente de le charger avec les ingrédients du genre : suspicion, méchanceté, délation…

jusqu'à l'enfer
Formellement très classique, le réalisateur joue souvent du flash-back, mais sans grossièreté et s’appuie aussi sur des décors ad-hoc. A ce sujet les bonus de « L’escalier de fer » nous révèlent joliment l’envers.

  • « L’Escalier de Fer » de  Denis Malleval avec : Laurent Gerra (Etienne Lomel), Annelise Hesme (Louise Lomel), Nicolas Marié (Docteur Doër), Audrey Beaulieu (Mariette Leduc), Anaïs Beluze (Rose)…

Pendant l’hiver 1963. Etienne Lomel, représentant de l’imprimerie-papeterie que tient sa femme Louise, est pris de violents malaises après chaque repas. Il acquiert peu à peu la conviction que Louise lui fait avaler du poison à petites doses, et commence à douter des causes réelles du décès de Guillaume, le premier mari de Louise. A l’époque, Etienne et Louise étaient déjà amants.

  • « Jusqu’à l’enfer ».Bruno Solo (Simon Andrieu), Delphine Rollin (Christine Andrieu), Yvon Back (Le procureur Roche), Jean-Louis Foulquier (Dcoteur Paul Jussieux), Cécile Rebboah (Patricia Mollier)…

Cette vie, dans cette petite ville bourgeoise près d’Orléans lui pèse-t-elle ? Sans doute. Mais Simon, secret, n’en parle pas. Professeur de mathématiques, il passe la soirée à corriger des copies tout en s’enivrant avec du whisky. Belle Sherman, la sœur d’une amie anglaise de Christine, que le couple héberge, rentre tôt du cinéma. Elle dit bonsoir Le lendemain, elle est retrouvée étranglée sur son lit. Simon devient le principal suspect…

L-escalier-de-fer_portrait_w858

  • « Les innocents ». Olivier Marchal (Dominique Célerin), Stéphane Freiss (Jean-Paul Brassier), Julie Voisin (Marie/Camille), Jacques Frantz (Fernaud), Virginie Peignien (Marie Célerin), Anne Plumet (Anna) et Catherine Marchal (Nina Brassier)…

Marie décède, renversée par une voiture à Paris. Aux obsèques, son mari Dominique Célerin, 45 ans, célèbre créateur de bijoux, revoit défiler les moments de sa vie. Mais que faisait Marie dans cette rue, loin de son lieu de travail ? Célerin mène sa propre enquête . Il entame  une descente aux enfers, dans un climat de tension avec sa fille.

Ce coffret regroupe trois films inspirés par l’œuvre de Simenon. Avec toujours le même réalisateur aux manettes, Denis Malleval , un artisan à sa manière. L'homme respecte  l’auteur et la simplicité de ses intrigues. Simenon s’intéresse aux personnages, Malleval les éclaire avec une intention toute particulière, soulignant les traits parfaitement dessinés par le romancier. Je prendrais l’exemple du personnage joué par Bruno Solo dans « Jusqu’en enfer », un prof qui ne demande qu’à vivre paisiblement et que l’actualité va propulser sur le devant de la scène. C’est un criminel tout désigné, et pourtant c’est avec bienveillance que Simenon-Malleval accrochent son…

Review Overview

Le film

User Rating: Be the first one !
Coffret Simenon (Les Innocents - Jusqu'à L'enfer - L'escalier De Fer) (DVD) de
Date de sortie du DVD : 25 December 2013
Format : Couleur, Plein écran, PAL
Studio : L.M.L.R. (elle aime l'air)
Duree : 284 minutes

PRIX : EUR 24,00 (Prix de depart : EUR 20,02)

Voir aussi

« Un petit boulot » de Pascal Chaumeil. Critique cinéma-dvd

Un film malheureusement posthume pour son réalisateur qui avait encore tant à dire