Accueil » Les critiques » Critiques Blu-ray » « Les Grands Espaces » de William Wyler. Blu Ray. Critique

« Les Grands Espaces » de William Wyler. Blu Ray. Critique

Synopsis: James McKay, retraité de la marine, rejoint sa fiancée dans l’Ouest américain. Il se retrouve alors bien malgré lui au cœur d’un conflit opposant la famille de sa fiancée, les Terrill, et celle des Hannassey qui se vouent une animosité réciproque. En cause : un lopin de terre convoité par les deux clans.

La fiche du film

Le film : "Les Grands espaces"
De : William Wyler
Avec : Gregory Peck, Jean Simmons
Sortie le : 01/10/1958
Distribution : Sidonis
Durée : 165 Minutes
Genre : Western
Type : Long-métrage
Le film
Les bonus
  • DVD : 17 novembre 2022 (Sidonis)
  • Burl Ives Oscar du meilleur acteur dans un second rôle

Gregory Peck, et Charlton Heston. Belle doublette accompagnée par Burl Ives dans un rôle secondaire mais précieux qui carbure au-delà de toutes espérances. Un palier en dessous, Alfonso Bedoya dans la peau du garçon d’écurie : il est tout simplement formidable.

Du plus grand au plus petit, William Wyler ne lâche rien, pas un détail, pas un personnage. Ce qui forge  son talent et contribue à mettre en scène un western, au-delà des conventions. Pourtant cette histoire de rivalité entre deux familles pour un lopin de terre ne date pas du premier coup d’éperon.

A l’image de cette romance entre la fille d’un riche propriétaire et d’un garçon venu de très loin . Mais sous l’œil de Wyler, l’ensemble prend une tout autre allure.

Les présentations sont plutôt sommaires et convenues. Le film est long, il se languit avant de jeter toutes ses forces dans la bataille . A l’image des mouvements d’une caméra très fluide…

Elle s’immisce dans la chronologie de faits sous tension qui au fil des événements se chargent de plus en plus d’électricité. La scène de bal, grand classique du genre, est à cet égard, merveilleusement orchestrée dans un registre de haine et de violence contenues.

Le face à face entre les deux patriarches renvoie en écho celui auquel se préparent le futur marié et le soupirant de la belle. Wyler dépasse les conventions pour mêler à la romance des airs de vendetta.

Avec des personnalités bien tranchées et parfois surprenantes à l’image du personnage de Gregory Peck, modérateur et conciliant, face aux velléités de protagonistes, va-t’en guerre de première.

La partition des femmes  est tout aussi importante dans un genre qui  leur donne rarement le beau rôle. Même si la future épouse se révèle être une pauvre petite fille riche, capricieuse et un rien bêtasse. Sa copine est de plus noble descendance. Jean Simmons tient  la route…

LES SUPPLEMENTS

  • Jean-François Giré et Patrick Brion se relaient pour présenter le film .
  • Documentaire sur William Wyler ( 55 mn ) –Tout sur le réalisateur, son œuvre et ses passions, dont il parle lors d’une interview préparée pour ce documentaire. Il décèdera trois jours plus tard.

Barbara Streisand, Gregory Peck ( « il nous a fait gagner plus d’Oscars que n’importe quel autre réalisateur » ) , Laurence Olivier («  il m’a fait tellement réfléchir »), John Huston , Bette Davis «  j’aurais fait tout ce qu’il voulait » , rien que du beau monde pour dire qui était l’homme et l’artiste. «  Il avait plus de classe que n’importe qui » résume un réalisateur qui n’en manquait pourtant pas : Billy Wilder .

  • Certains de ces comédiens ont le droit à un chapitre particulier

Gregory Peck parle des Grands Espaces , un film pour lequel le scénario est le plus important à ses yeux, « il faut être en accord avec l’auteur » . Il y en a eu plusieurs auparavant « mais Wyler et moi n’étions jamais satisfaits » . Il a aussi sa petite idée sur les producteurs …

Jean Simmons, Stewart Granger et Charlton Heston

 Charlton Heston parle des Grands Espaces . Il avait au départ un rôle de troisième zone qui ne lui convenait pas forcément. «  Je commençais à être connu » précise-t-il lors de l’interview. Il refuse donc le rôle, mais Wyler lui fait comprendre que c’est un beau rôle. Et Charlton Heston devient Steve Leech avant d’endosser l’armure de Ben-Hur , l’année suivante avec le même Wyler.

  • Billy Wilder à propos de William Wyler «  Ses films transpiraient la classe » . Leur rencontre a lieu le premier mois de l’arrivée de Wilder à Hollywood. Vous pensez qu’il s’en souvient
  •  Reportage sur le tournage ( 5.32 mn) .Une courte vidéo, où l’on voit les comédiens attendant leur tour en jouant aux cartes, ou aux échecs. Une course de tortues est même organisée. Jean Simmons fait les commentaires .C’est sympathique à voir, mais ça ne va pas très loin.
  • Promo TV ( 55 secondes ). Une bande annonce bien marquée !
DVD : 17 novembre 2022 (Sidonis) Burl Ives Oscar du meilleur acteur dans un second rôle Gregory Peck, et Charlton Heston. Belle doublette accompagnée par Burl Ives dans un rôle secondaire mais précieux qui carbure au-delà de toutes espérances. Un palier en dessous, Alfonso Bedoya dans la peau du garçon d’écurie : il est tout simplement formidable. Du plus grand au plus petit, William Wyler ne lâche rien, pas un détail, pas un personnage. Ce qui forge  son talent et contribue à mettre en scène un western, au-delà des conventions. Pourtant cette histoire de rivalité entre deux familles pour un…

Review Overview

Le film
Les bonus

Après un début laborieux l’auteur de « Ben Hur » met le paquet en douceur pour fignoler un western qui tient ses fondamentaux en respect et donne quelques coups d’éperon, originaux. L’histoire est classique, mais Wyler sait comment filmer entre les lignes. Avec une brochette d’acteurs, qui du premier au troisième rôle, sont tout à fait à l’unisson.

AVIS BONUS Beaucoup de belles choses dans ces bonus, dont le documentaire sur Wyler et l’avis de quelques proches.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Mélodie pour un meurtre » d’Harold Becker. Critique Blu-ray

DVD : 22 Novembre . – D’après le roman de Richard Price, également scénariste .- …

Laisser un commentaire