Accueil » A la une » « Desperate hours » ( La maison des otages) de M.Cimino. Critique Bluray

« Desperate hours » ( La maison des otages) de M.Cimino. Critique Bluray

Synopsis: Michael Bosworth est un criminel psychotique en route pour le tribunal. Il séduit son avocate afin qu'elle l'aide à s'enfuir, mais la perd dans sa fuite. Il décide de l'attendre et se réfugie dans la maison des Cornell. Mais les Cornell ont déjà leurs problèmes, mari et femme se séparent. Ajouté à cela, un agent du FBI qui va utiliser l'avocate pour tenter de capturer Bosworth...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Desperate Hours "
De : Michael Cimino
Avec : Mickey Rourke, Anthony Hopkins, Mimi Rogers
Sortie le : 09 mars 2016
Distribution : Carlotta Films
Durée : 105 minutes
Film classé : 12 ans et plus
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film

Je n’ai jamais vu l’original signé William Wyler avec Humphrey Bogart. La version de Michael Cimino me convient donc  tout à fait, même si ce film ne porte pas forcément son empreinte totale. Pour un réalisateur lambda on le dirait tout à fait réussi. Pour un Cimino il peut paraître un brin au-dessous d’une filmographie magnifique.

Mais la patte est là, le reste suit sans trop de peine. L’amateur des grands espaces et des fresques épiques réussit cette fois à nous confiner dans un huis-clos tendu, où toute une famille fait face à des individus pas très recommandables. Si leur chef apparait d’une violence psychotique inquiétante, le frangin largué (Elias Koteas) et son copain dérangé (David Morse) ne sont pas plus rassurants.

C’est avec ce trio de malfrats que le réalisateur orchestre de façon très habile le manège du chat et de la souris, en tension permanente. Le classique du genre consiste à amener des éléments extérieurs. Ce que fait très bien Cimino qui sait  comment les contenir (le plombier), les maîtriser (le petit copain de la fille) ou les faire disparaître.

L'avocate et son cliente, le coup classique...
L’avocate et son cliente, le coup classique…

Un agent immobilier de moins sur la terre ne gêne absolument pas Bosworth qui se joue de la peur et des angoisses de ses otages pour peser de son simple regard sur l’assemblée défaite. Mickey Rourke est à sa place. Même si la fragilité de son équipe réduit souvent ses incartades à néant. Ce dont profite le père de famille aussi courageux qu’inconscient du risque qu’il court et qu’il fait courir à sa femme dont il devait se séparer.

Le malheur rapproche ainsi Anthony Hopkins (que je ne trouve pas forcément au mieux de sa forme) et Mimi Rogers dans une morale à l’emporte-pièce. Celle du drame est devenue irrespirable. Cimino est tout aussi incommodé. Alors il prend l’air en compagnie de l’un de ses mauvais garçons pour se retrouver au milieu des espaces sauvages et naturels, poursuivi par des flics qui ne goûtent guère aux joies de cette nature si paisible. Ca canarde à cent à l’heure. Le décor est pourtant magnifique mais la traque peu ordinaire. La cerise sur le gâteau que croquent dans un final de feu et de sang des inspecteurs eux-aussi peu conformes aux règles du genre.

Un couple désunit qui va se retrouver dans l'épreuve
Un couple désunit qui va se retrouver dans l’épreuve

Il est vrai que commandés par un flic à jupon et à poigne, ça peut les démanger de tirer un peu n’importe comment. Mais la dame en question a un tempérament de cinéma qui me plaît énormément. Cimino sait aussi choisir ses femmes ! Quel homme !

__________________________

Je n’ai jamais vu l’original signé William Wyler avec Humphrey Bogart. La version de Michael Cimino me convient donc  tout à fait, même si ce film ne porte pas forcément son empreinte totale. Pour un réalisateur lambda on le dirait tout à fait réussi. Pour un Cimino il peut paraître un brin au-dessous d’une filmographie magnifique. Mais la patte est là, le reste suit sans trop de peine. L’amateur des grands espaces et des fresques épiques réussit cette fois à nous confiner dans un huis-clos tendu, où toute une famille fait face à des individus pas très recommandables. Si leur chef apparait d’une violence…
Le film

Une parenthèse, une respiration, allez savoir. C’est le sixième long-métrage de Michael Cimino qui délaissant les grands espaces et les fresques épiques (« La Porte du paradis »), reprend le film éponyme de William Wyler pour en faire un thriller sous tension permanente. Un huis clos dans une très belle demeure où des malfrats retiennent une famille en otage. Entre Mickey Rourke et Anthony Hopkins le duel malmène les idées reçues sur ce genre de film qui désormais tient plus de la psychologie que de l’arme lourde. Encore que les méchants ne se dérangent pas pour éliminer tout importun. Mais Cimino retrouve aussi un moment le grand air et la liberté. Un décor magnifique pour une traque peu ordinaire c’est la cerise sur le gâteau que croquent dans un final de feu et de sang des policiers eux-aussi peu conformes aux règles du genre.

User Rating: Be the first one !
Desperate Hours [Blu-ray] (Blu-ray) de Michael Cimino
Date de sortie du Blu-ray : 9 March 2016
Format : Couleur
Studio : Carlotta Films
Duree : 105 minutes

PRIX : EUR 17,48 (Prix de depart : EUR 20,06)

Voir aussi

« Rock’n roll » de Guillaume Canet. Critique cinéma

L'auteur-réalisateur-interprète se flingue à tout va, il se fait trop de mal !