Accueil » Comédies dramatique » « Hitchcock » de Sacha Gervasi . Critique Blu Ray

« Hitchcock » de Sacha Gervasi . Critique Blu Ray

Synopsis: Hitchcock, réalisateur reconnu et admiré, surnommé « le maître du suspense », est arrivé au sommet de sa carrière. A la recherche d'un nouveau projet risqué et différent, il s'intéresse à l'histoire d'un tueur en série. Mais tous, producteurs, censure, amis, tentent de le décourager.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Hitchcock"
De : Sacha Gervasi
Avec : Anthony Hopkins, Helen Mirren,Scarlett Johansson
Sortie le : 26 juin 2013
Distribution : 20th Century Fox
Durée : 94 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Il y a tromperie sur la marchandise. Le titre explicite ne revoit nullement à une quelconque biographie du sieur Hitchcock. Rien d’un biopic parfaitement illustré sur la carrière du maître du suspense, que l’on survole ici avec quelques titres énoncés à l’occasion du tournage de «Psychose ».
C’est en partie le sujet du film que le réalisateur Sacha Gervasi énonce à travers les relations très particulières qu’entretenait le cinéaste avec son épouse. Une femme qui pendant plus de trente ans aura été l’ombre de son homme,  le secondant, le conseillant et prêtant bien souvent sa plume à l’écriture des scénarios qu’il mettra en scène.

C’est tout le sel de ce film qui peine à trouver ses marques quand il nous parle de cinéma. Les présentations sont fastidieuses, le préambule d’une frilosité surprenante pour un thème qui déborde de propositions. Mais quand Hitchock se débarrasse de sa légende poussiéreuse, il permet à Anthony Hopkins de mettre en lumière le portrait d’un cinéaste d’exception.

photo-Hitchcock-2012-4
L’homme nous dit-on avait ses travers (il buvait et mangeait beaucoup, il courait facilement la starlette), mais l’artiste sortait de sa coquille pour mettre en forme les histoires qu’il ne pouvait imaginer.
Impuissant devant la feuille blanche, le créateur trouve les mots et les images quand il arrive sur le plateau de « Psychose » où l’attend Janet Leigh, pour la fameuse scène de la douche. Revisitée par Gervasi, très fidèle au modèle, elle est l’une des rares et grandes séquences de ce film. Où l’on voit comment Hitchock a réussi à terroriser la pauvre Janet, prisonnière du pommeau…
A l’image d’un casting plutôt réussi, Scarlett Johansson est parfaite dans son rôle de star platinée que Mme Hitchcock fusille d’un regard aussi envieux que jaloux. Helen Mirren se surpasse une fois encore dans cette interprétation qui égratigne gentiment le vernis des conventions hollywoodiennes. Une fois dans sa vie, Mme Hitchcock aura tenté de s’affranchir de la réputation de son mari.

Jessica Biel, Scarlett Johansson, James D'Arcy ( Anthony Perkins, pas mal !...)
Jessica Biel, Scarlett Johansson, James D’Arcy ( Anthony Perkins, pas mal !…)

Sa liaison supposée avec Whitfield Cook, le célèbre scénariste (« L’inconnu du nord-express ») prend ici des airs de complot matrimonial. « Tous les hommes sont des meurtriers en puissance » prévient alors le brave Alfred de plus en plus soupçonneux  » et souvent pour de bonnes raisons« , ajoute-t-il.

Fiction ou réalité ? On ne sait à quoi, ou à qui faisait allusion le cinéaste. C’est toute l’ambiguïté du regard de Gervasi dépassé par les événements. Un film reste à faire.

LES SUPPLEMENTS

  • Une scène coupée. Chez le psy, le fameux serial killer .Bof…
  • Devenir le maître, de Hopkins à Hitchcock (12 .28 mn ). « Il ne fallait pas chercher à l’imiter, il fallait sentir que Hopkins, jouait Hitchcock, tout en conservant l’esprit. » Le maquillage est une part importante du personnage, et on le voit en long et en large dans ce documentaire : les détails de la texture, de la couleur de la peau, des veines. Il faudra une première fois plusieurs essais avant d’adopter un moule définitif, selon la technique dite «  du fer à cheval ».
  •  Obsédé par Hitchcock. « Il fallait définir qui était Hitchcock. On voulait une sorte d’exploration émotionnelle de l’état d’esprit d’Hitchcock à cette époque charnière de sa vie . Il était en plein doute et s’apprêtait à tourner « Psychose ».Hopkins se dit ravit par l’aventure : « il n’y avait pas de mouvement de caméra sophistiqué, juste l’histoire ». Tout de suite séduit, alors qu’il a fallu convaincre Mme Mirren d’accepter le rôle...

photo-Hitchcock-2012-10

  •  Sacha Gervasi, se filme avec son iphone  (13.31). Beaucoup de choses intéressantes sur les coulisses  dans un format inhabituel et qui à la longue lasse, ça fait un making of inédit, qui manque de lisibilité
  •  L e cast. Tout le monde y va de son petit compliment, ce qui nous permet quand même de voir beaucoup de comédiens qui jusque là n’avaient pas leur mot à dire. Pour un premier film, il fallait oser diriger de concert Anthony Hopkins et Helen Mirren autour d’un tel mythe, «  mais il parait que 90% du boulot c’est d’engager les bonnes personnes » s’amuse le réalisateur.
  •  Le maestro, Danny Elfamn. Là je n’ai pas compris de quoi on voulait parler autour du compositeur…
  • Hitchcock et Alma. Le film insiste effectivement beaucoup sur l’importance de l’épouse du réalisateur dans sa carrière. Elle était une monteuse excellente, doublée d’une bonne plume. Il est dommage que ce documentaire nous montre plus d’extraits du film, que de véritables documents.
  •  Un bel hommage. D’anciens collaborateurs et comédiens disent tout le bien qu’ils pensent du film par rapport à la personnalité de Hitchcock qui en ressort, ainsi que celle de Alma.Ca répète un peu le chapitre précédent.

 

 

 

Il y a tromperie sur la marchandise. Le titre explicite ne revoit nullement à une quelconque biographie du sieur Hitchcock. Rien d’un biopic parfaitement illustré sur la carrière du maître du suspense, que l’on survole ici avec quelques titres énoncés à l’occasion du tournage de «Psychose ». C’est en partie le sujet du film que le réalisateur Sacha Gervasi énonce à travers les relations très particulières qu’entretenait le cinéaste avec son épouse. Une femme qui pendant plus de trente ans aura été l’ombre de son homme,  le secondant, le conseillant et prêtant bien souvent sa plume à l’écriture des scénarios…

Review Overview

Le film
Les bonus

Un titre trompeur, un film en forme de grand making of de "Psychose" ,des comédiens qui s'amusent beaucoup et un réalisateur qui ne sait pas sur quel pied danser. Si vous n'avez rien d'autre à faire, ça se voit ...

Avis Bonus : Il y a beaucoup d’intérêt dans les nombreux chapitres proposés, mais l’ensemble est souvent raconté rapidement. On suit malgré tout assez bien l’évolution du processus cinématographique.

User Rating: Be the first one !
Hitchcock (DVD) de Sacha Gervasi
Date de sortie du DVD : 26 June 2013
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : 20th Century Fox
Duree : 94 minutes

PRIX : EUR 4,98 (Prix de depart : EUR 4,98)

Voir aussi

« Mademoiselle » de Park Chan-Wook. Critique cinéma-dvd

Une adaptation du roman "Du bout des doigts" ("Fingersmith") de Sarah Waters, totalement aboutie…