Accueil » A la une » « Paddington » de Paul King. Critique dvd

« Paddington » de Paul King. Critique dvd

Synopsis: Un jeune ours péruvien fraîchement débarqué à Londres recherche un foyer et une vie meilleure. Il réalise vite que la ville de ses rêves n'est pas aussi accueillante qu'il croyait. Par chance, il rencontre la famille Brown et en devient peu à peu un membre à part entière.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Paddington"
De : Paul King
Avec : Ben Wishaw, Hugh Bonneville, Imelda Staunton, Jim Broadbent, Julie Walters
Sortie le : 03 avril 2015
Distribution : Studiocanal
Durée : 91 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

C’est un film  qui ne devrait pas dépasser les 8-10 ans : je l’ai regardé sans déplaisir .Avec tous les codes de la lecture jeunesse en tête (une adaptation de l’oeuvre de Michael Bond) , j’ai suivi les folles aventures de cet ourson contraint de gagner l’Angleterre dans l’espoir de retrouver l’explorateur qui autrefois leur avait rendu visite.

Bien évidemment, une fois sur place, et après bien des tracas et des avanies, notre héros est accueilli dans une famille de la city, où il va  semer la zizanie. Sur le plan ménager, qui le voit confondre la douche et la chasse d’eau,  mais aussi sur l’entente cordiale entre les époux Brown ( Hugh Bonneville et  Sally Hawkins ), désormais divisés sur la position à adopter face à un tel pensionnaire.

Tous les ingrédients du film familial sont déjà en place dans un décor chaleureux et coloré, qui fait du foyer londonien, une maison de poupées. Malgré les assauts inconsidérés de l’ourson gaffeur. Le décalage amusant entre l’homme et la bête fonctionne si bien ( l’animation de l’ourson est parfaite ) qu’on oublie très vite la supercherie, avant d’assimiler les valeurs fondamentales que ce film, très propre sur lui, entend sermonner.

La tolérance, le respect, la solidarité. C’est pétri de bonne morale, genre chrétien de gauche ou humaniste de droite, avec une poésie évanescente, qui tapisse les murs de la ville et les intérieurs cosys des habitations.

La maman, prête à tout pour sauver l'ourson que son mari veut remettre aux autorités...
La maman, prête à tout pour sauver l’ourson que son mari veut remettre aux autorités…

Je vous recommande la visite chez l’antiquaire, où la machinerie enchantée fonctionne cette fois beaucoup mieux que chez Michel Gondry. Une boutique enchantée, extraordinaire là encore, avec des couleurs très chaudes dans les oranges et les bruns. Tout ça pour dénicher notre fameux explorateur qui semble avoir disparu de la surface de la terre contrairement à l’incroyable directrice du Muséum national d’histoire naturelle, bigrement intéressée par la présence de l’ourson sur le sol britannique.  Elle en deviendrait presque agressive.

C’est en multipliant ainsi les centre d’intérêts, les arguments du récit que l’on s’intéresse à cette petite bête qui en d’autre temps, d’autres cas n’aurait pas fait l’objet d’un court métrage

Mais l’imagination étant de mise, pas de quoi bouder son plaisir en compagnie de gens bien sympathiques dont la maman du foyer que Sally Hawkins interprète avec joie et bonne humeur,  une fraîcheur digne de Mary Poppins.

 LES SUPPLEMENTS

  • Making of (3 mn). C’est le petit héros qui a la vedette .« Il fait partie de la culture britannique, c’est notre ADN » dit Hugh Bonneville. « J’ai grandi avec lui » rétorque  Nicole Kidman

« Le vrai défi c’était de retrouver le charme, cette tendresse du dessin » dit le directeur de l’animation.

  •  Le casting (2 mn). Il est formidable, nous dit-on, mais ça on le savait déjà.
Paul King, le réalisteur et Nicole Kidman, la méchante
Paul King, le réalisteur et Nicole Kidman, la méchante.
  • Les coulisses du tournage (10 mn). Bien évidemment Guillaume Gallienne qui fait la voix off et celle de Paddington, a droit à l’ensemble de ce chapitre et il est plutôt intéressant .Il dit connaître un peu le personnage, « mais la génération de mon fils l’ignore totalement ».

« J’ai plus joué un ours que le dessin d’un ours,tellement l’animation informatique est bien faite (…) Le luxe du doublage c’est quand on arrive, tout à déjà été fait on rentre dans les souliers .On ne m’a pas demandé un trucage de voix, heureusement, mais rien que de la naïveté et ça pour moi c’est pas un problème ».

La technique du doublage, ses dangers, la qualité d’un micro, l’accent tonique anglais, tout y passe, et notamment le travail d’équipe au sein du studio, deux techniciens seulement mais Guillaume Gallienne ne les oublie pas

  • Scènes de doublage. Le salon de thé (4 mn) – La salle de bains (7 mn)

Guillaume Gallienne visionne une première fois l’original et puis attaque. Sans commentaire, on comprend très bien le travail qu’exige une telle technique.

C’est un film  qui ne devrait pas dépasser les 8-10 ans : je l’ai regardé sans déplaisir .Avec tous les codes de la lecture jeunesse en tête (une adaptation de l'oeuvre de Michael Bond) , j’ai suivi les folles aventures de cet ourson contraint de gagner l’Angleterre dans l’espoir de retrouver l’explorateur qui autrefois leur avait rendu visite. Bien évidemment, une fois sur place, et après bien des tracas et des avanies, notre héros est accueilli dans une famille de la city, où il va  semer la zizanie. Sur le plan ménager, qui le voit confondre la douche et la…

Review Overview

Le film
Les bonus

Débarquant à Londres de son «  Pérou sauvage », un ourson découvre les joies de la vie citadine, les us et coutumes d’un foyer londonien et les vicissitudes d’une chasse d’eau. Et les joies du métro. La maman est un peu fantasque, sa maison aux couleurs chatoyantes, est une maison de poupées. Bref voici un film familial qui annonce pas mal de surprises et de rebondissements surtout que l’ourson n’est pas là par hasard. Et c’est ce qui intéresse bigrement la directrice  du muséum d’histoire naturelle qui  se révèle  terriblement dangereuse. Le décalage amusant entre l’homme et la bête fonctionne si bien, qu’on en oublie très vite la supercherie, avant d’assimiler les valeurs fondamentales que ce film, très propre sur lui, entend sermonner. La tolérance, le respect, la solidarité.

Avis bonus Sans les scènes de tournage, on pourrait s’ennuyer, mais le temps passé avec Guillaume Gallienne est un réel plaisir où l’on voit réellement le travail du comédien, sa technique sur le doublage. 

User Rating: Be the first one !
Paddington (DVD) de Paul King
Date de sortie du DVD : 3 April 2015
Format : PAL
Studio : Studiocanal
Duree : 91 minutes

PRIX : EUR 9,99 (Prix de depart : EUR 10,02)

Voir aussi

« Live by night » de Ben Affleck. Critique cinéma

A trop piétiner l'empreinte de ses aînés, ça fait mal

Laisser un commentaire