Accueil » A la une » « Mischka » de et avec Jean-François Stévenin. Critique dvd

« Mischka » de et avec Jean-François Stévenin. Critique dvd

Synopsis: Un vieil homme, vêtu d'une robe de chambre est abandonné par sa famille sur une aire d'autoroute. Il atterrit dans un hospice où un infirmier, Gégène, le surnomme Mischka. Et lui propose  de quitter la sinistre maison. L'occasion de rencontrer Jane, l'adolescente fugueuse, et Joli-coeur, la rockeuse, pour redécouvrir la vie au moment où il est en passe de la terminer.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Jean-Francois Stevenin - Coffret collector "
De : Jean-François Stévenin
Avec : Jean-Paul Roussillon, Rona Hartner, Carole Bouquet, Yves Afonso
Sortie le : 23 octobre 2018
Distribution : Le Pacte
Durée : 315 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 4
le film
Le coffret

On ressort dans un coffret les trois films de Jean-François Stévenin qui à ce jour ne manquaient pas vraiment à notre collection. « Le Passe-Montagne » et « Double messieurs » sont quasiment incompréhensibles (quelques bribes par ci par là, mais sans intérêt) pour un « Mischka » qui demeure une belle illustration d’un cinéma d’époque.

Le sujet est familial, estival et toujours d’actualité.

Un vieil homme en robe de chambre ( Jean-Paul Roussillon ) est « oublié » sur une aire d’autoroute. Il débarque on ne sait trop comment dans un hospice (devenu maison de retraite, puis Ehpad…) où un infirmier lui conseille de prendre la fuite. En balade sur les routes de France, Mischka et Gégène garde-malades, goûtent à une liberté inattendue, à la rencontre de personnages bien sympathiques.

Avec ce grand-père de substitution, Jane fugueuse et attachante (Salomé Stévenin), traverse ainsi la France, en quête d’un père parti sous d’autres cieux. Peut-être ceux de Gégène aux quatre cents coups lui aussi, alentours et nulle part. L’acteur Stévenin devient réalisateur pour pointer quelques images de ce bas monde (le vieux dans le coffre, le cocu magnifique et beauf certifié ( Yves Afonso * ) , les cigarettes mal éteintes…) dans un univers déjanté comme il le faut.

Aussi quand une Montgolfière se pose sans bruit au milieu des vignes, c’est un moment de grâce, d’éternité, dans ce monde où tout le monde échappe à tout le monde et puis se retrouve et puis disparaît… Comme Mischka, ce vieux chien éperdu. Léo le gamin échappé à sa sœur paniquée, ou bien encore la femme de Robert qui ne le supportait plus ( Claire Stévenin) …

Rien que du banal ou presque que le réalisateursaisit à hauteur du cœur et de l’amitié qui ne tient pas en place dans cette mise en scène provocante, car provoquée. Les aléas d’un quotidien aussi instable que ces personnages qui le vivent. Johnny en personne atterrit ainsi au milieu de cette histoire rocambolesque, fantasme assumé de Muller (Jean-Paul Bonnaire) qui savait qu’un jour, au milieu de ses champs, son idole lui ferait signe.

Le même Bonnaire,dans « Double messieurs » joue un infirmier de l’équipe sanitaire du Zénith de Paris. Au désespoir de ne pouvoir jamais rentrer dans l’antre du show-biz, il sait là encore qu’un jour, il rencontrera sa vedette. Entre l’espoir et l’obsession, Stévenin est un fan persévérant.

* Il nous a quittés au début de cette année, il avait 74 ans.

  • Les maisons de retraite dans ce blog :

« Cocoon » de Ron Howard

« La fin du jour » de Julien Duvivier.

« Les souvenirs » de Jean-Paul Rouve

« Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » de Felix Herngren

On ressort dans un coffret les trois films de Jean-François Stévenin qui à ce jour ne manquaient pas vraiment à notre collection. « Le Passe-Montagne » et « Double messieurs » sont quasiment incompréhensibles (quelques bribes par ci par là, mais sans intérêt) pour un « Mischka » qui demeure une belle illustration d’un cinéma d’époque. Le sujet est familial, estival et toujours d’actualité. Un vieil homme en robe de chambre ( Jean-Paul Roussillon ) est « oublié » sur une aire d'autoroute. Il débarque on ne sait trop comment dans un hospice (devenu maison de retraite, puis Ehpad…) où un infirmier lui conseille de prendre la…
le film
Le coffret

Le plus abordable des trois films de Jean-François Stévenin aux résonnances sociales toujours actuelles. Un grand père abandonné sur une autoroute, une maison de retraite en délire, une jeune fille en quête de son père parti dans une autre famille, l’histoire de « Mischka » est une histoire de tous les jours que le cinéaste-acteur pose au milieu d’un quotidien à la fois formaté et déjanté par le bonheur de vivre en toute liberté, une insouciance rare. Rien que du banal ou presque que Stévenin saisit à hauteur du cœur et de l’amitié qui ne tient pas en place dans cette mise en scène provocante, et surtout provoquée.

User Rating: Be the first one !
Jean-Francois Stevenin - Integrale coffret collector (passe montagne, double messieurs, mischka) [Édition Collector] (DVD) de Jean-François Stévenin
Date de sortie du DVD : 23 October 2018
Format : Couleur, PAL
Studio : Le Pacte
Duree : 315 minutes

PRIX : EUR 48,99 (Prix de depart : EUR 49,99)

Voir aussi

« Miss Daisy et son chauffeur » de Bruce Beresford. Critique Blu-ray

D’après la pièce de théâtre éponyme de Alfred Uhry. Prix Pulitzer– Oscars en 1990, Meilleure …

Laisser un commentaire