Accueil » A la une » « Last days of summer » de Jason Reitman. Critique dvd

« Last days of summer » de Jason Reitman. Critique dvd

Synopsis: Lors du dernier week-end de l’été, Frank, un détenu évadé, condamné pour meurtre, oblige Adèle et son fils Henry à le cacher chez eux.  Très vite, la relation entre le ravisseur et la jeune femme prend une tournure inattendue. Pendant ces quatre jours, ils vont révéler de lourds secrets et réapprendre à aimer...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Last Days of Summer"
De : Jason Reitman
Avec : Kate Winslet, Josh Brolin, Gattlin Griffith, Tobey Maguire, Tom Lipinski
Sortie le : 03 septemb 2014
Distribution : Paramount Pictures
Durée : 107 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Les films, parfois, commencent par la fin .Effet scénaristique assuré : le metteur en scène doit tenir la distance d’une narration  déjà balisée. Une telle astuce, Jason Reitman ne l’imagine pas un instant.  Son épilogue, formidable chute au suspense tendu et parfaitement réglé, tient du prodige. Qu’il ne change rien à ce final.

Le  préambule est tout aussi imprévisible : l’appendicite n’est pas un mal réservé aux français. C’est grâce à cette opération que Franck a pu mettre les voiles de son hôpital-prison où il purgeait une peine de 18 années, pour meurtre. Le hasard d’une course au supermarché et le voici tenant «  en respect »  Adèle dans sa demeure où elle vit seule avec son jeune fils Henry.

Un argument facile pour un cinéma commun que Reitman esquive à sa manière en désignant des personnages éloignés des stéréotypes du genre. Franck, on le voudrait violent, agressif, menaçant, il est aux antipodes. Attentionné, il respecte ses « otages », simule leur séquestration, prévient leurs craintes. Cerise sur le gâteau, c’est un cuisinier hors-pair.

LABOR DAY , last days of summer

On assiste ainsi en direct à la confection d’une tarte aux pêches. Ce qui habituellement fait tache, donne cette fois une autre dimension  à la construction dramatique. La lumière, douce et tempérée, éclaire les zones d’ombres d’un passé que Franck perçoit maintenant au cœur de cette famille qu’il vient bien malgré lui de recomposer. Une histoire en pointillée, des images de substitution.

Le danger s’en écarte, la tension est ailleurs. Elle vient de l’extérieur, des recherches policières ou de la voisine qui s’incruste chez Adèle. A l’intérieur, les rapports ont aussi changé le cours des choses. «  La cuisine est toujours reliée au corps » murmure Franck à l’oreille d’une « convive » plus que troublée.

Le gamin, lui,  a déjà choisi. Un autre père qui l’éveille  aux choses de la vie ; une autre vie dont sa petite copine a déjà fait le tour. Henry est désemparé, chamboulé par une existence qui ne semble appartenir qu’aux grands. Gattin Griffith l’interprète avec une conviction totale, mais c’est une fois encore à  Kate Winslet que revient la palme, passant de l’effroi à la crainte, de la compassion à l’amour avec un naturel désarmant. Cette comédienne ne joue pas, elle vit.

LES SUPPLEMENTS

  • Commentaires de Jason Reitman, Eric Steelberg ( directeur photo) et Jason Blumenfed ( assistant-réalisateur, co-producteur).

Je m’attarde rarement sur ce genre d’exercice, et pourtant cette fois ,en dehors de relire les images avec l’équipe, on apprend beaucoup sur l’art de filmer. L’utilisation de tel type de caméra, la nécessité d’un décor réel… bref si vous avez le temps de revoir le film, ça vaut le déplacement.

  • Scènes inédites

Six séquences qui n’apparaissent donc plus au final, et dont la plupart, pourtant, ne manque pas d’intérêt. Mais il est vrai que le film se suffit déjà à lui-même.

 

Les films, parfois, commencent par la fin .Effet scénaristique assuré : le metteur en scène doit tenir la distance d’une narration  déjà balisée. Une telle astuce, Jason Reitman ne l’imagine pas un instant.  Son épilogue, formidable chute au suspense tendu et parfaitement réglé, tient du prodige. Qu’il ne change rien à ce final. Le  préambule est tout aussi imprévisible : l’appendicite n’est pas un mal réservé aux français. C’est grâce à cette opération que Franck a pu mettre les voiles de son hôpital-prison où il purgeait une peine de 18 années, pour meurtre. Le hasard d’une course au supermarché et le voici…

Review Overview

Le film
Les bonus

C’est une prise d’otages qui ne dit pas son nom ; l’agresseur n’a rien d’un bandit et à l’intérieur de la maison d’Adèle, une certaine confiance s’installe. Loin du syndrome de Stockholm Jason Reitman donne vie à un trio étonnant, parfaitement interprété par Josh Brolin, le truand, Gattlin Griffith, le gamin , vraiment bien et surtout Kate Winslet qui n’en finit pas de donner une consistance extraordinaire à tous ses personnages. Ce trio donne à son tour libre cours à une expression dramatique peu coutumière de ce type de scénario. La patte du réalisateur qui suit respectueusement l’intimité de son récit est aussi très appréciable.

Avis bonus D'excellents commentaires de l'équipe et des scènes inédites , tout aussi passionnantes

User Rating: Be the first one !
Last Days of Summer (DVD) de Jason Reitman
Date de sortie du DVD : 3 September 2014
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : Paramount Pictures
Duree : 107 minutes

PRIX : EUR 8,39 (Prix de depart : EUR 8,39)

Voir aussi

« Moka » de Frédéric Mermoud. Critique dvd

Diane a perdu son fils dans un accident de la circulation. La voiture ne s’est pas arrêtée. …