Accueil » A la une » « De Palma » de Noah Baumbach et Jake Paltrow. Critique dvd

« De Palma » de Noah Baumbach et Jake Paltrow. Critique dvd

Synopsis: Brian De Palma a marqué plus d’un demi-siècle de cinéma. À la faveur d’une conversation intime truffée d’anecdotes, il revient sur son œuvre prolifique, tout aussi géniale que controversée.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "DE PALMA - DVD"
De : Noah Baumbach, Jake Paltrow
Avec : Brian De Palma
Sortie le : 06 juin 2018
Distribution : Carlotta Films
Durée : 106 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le documentaire

Raconter la vie de Brian de Palma, c’est raconter la vie du cinéma. Sous la banalité du trait, on n’imagine pas que dès ses premières armes, le jeune étudiant recrute dans l’atelier du Sarah Lawrence College des pensionnaires qui ont pour nom de Niro ou Jill Clayburg…

Marrant de voir le futur héros de «  L’impasse » , tout jeunot, les cheveux en brosse et déjà plein de fougue. Wilford Leach veille au grain .«  Il m’a tout appris et pour mon premier film, il a tout supervisé , je lui dois tout » raconte le cinéaste conscient d’être sur la bonne voie « Je faisais des documentaires pour subsister, je savais très bien cadrer , je sentais comment suivre une scène ».

De Palma se raconte avec une bonhomie tranquille. Les plans hitchcockiens de ses premiers films ( dont «  Murder a la mod » )  , les audaces techniques , de styles…  l’apprenti cinéaste goûte à tout jusqu’à la révélation de la Nouvelle vague française. Le sujet mérite un documentaire à lui tout seul.

« Greeting » est mon film le plus influencé par Godard, on voyait tous ses films, je me rappelle surtout de –Week end- oh la vache ! ».

« Greeting » qu’il commente comme toute sa filmographie dans ce doc qui ne manque pas d’épices et de saveur. Avec Spielberg, Scorsese et Paul Schrader, ils forment le groupe de jeunes de la Warner. « On se passait nos scénarios, on regardait nos films ensemble, on se serrait les coudes. Ce que notre génération a fait, on ne le reverra pas ».

A 30 ans De Palma se confronte à Orson Welles qui n’apprenait pas son texte  (  » Get to know your rabbit »). «  Et je me retrouve face à lui, cette star, et à refaire les prises jusqu’à ce qu’il apprenne son texte ».

Une joyeuse bande d’incorruptibles…

Des anecdotes, des révélations, le documentaire en fourmille, de la naissance de «  Phantom of the paradise » à celle d’ « Obsession » alors qu’il travaillait sur un film de Scorsese, en passant par Morricone et sa façon de travailler sur «  Les incorruptibles » …

La séquence géniale empruntée à Potemkine ? Mamet refusait de poursuivre l’écriture du scénario parce qu’on lui avait retiré la poursuite du train. Pendant que Mr boudait, De Palma improvise la séquence devenue culte.

Quand il parle de son aversion pour les pré-projections, surtout pour certains types de films, c’est le système hollywoodien qui est mis à mal. «  Là où des gens sont payés très chers pour vous faire faire ce qu’ils veulent . Pour « le Bûcher des vanités » j’ai fait un tas de compromis et ça a été un désastre .Je trouve que le film se tient encore aujourd’hui, il suffit de ne pas lire le livre ».

« Tom voulait absolument faire le film qu’il produisait , une première pour lui . Il voulait être la vedette. Il fallait donc transformer un film sur une équipe de spécialistes en un film de Tom Cruise, la première chose donc à faire était de tuer toute l’équipe ». (« Mission Impossible »)

Ainsi, de « Phantom of the Paradise » à « L’Impasse » en passant par « Carrie »« Blow Out », « Scarface » et « Body Double», de nombreux extraits enrichissent une conversation éminemment passionnante. Les amis sont convoqués ( Hitchcock, bien sûr ) mais aussi Spielberg et Scorsese pour qui le cinéaste conserve une admiration sans limite.

Avec de nombreuses réflexions sur le travail du réalisateur . « Quand un acteur se bloque sur une scène, il faut que la technique disparaisse pour le laisser jouer. Si quelque chose le distrait ou l’empêche de se concentrer, il faut l’ôter du chemin. Etre réalisateur , c’est être observateur , il y a beaucoup d’égos dans la pièce , il faut observer comment les comédiens interagissent ».

Les plans longs ? ( genre « L’impasse « ,  » Les incorruptibles »… ) : « on voit l’émotion se dérouler à l’écran , si on découpe trop on perd le rythme émotionnel ». Comme une leçon de cinéma qui n’en finit pas, prodigieusement intéressante, et qui ne finira d’ailleurs jamais. A voir et à revoir, ce documentaire est exceptionnel !

  • Brian de Palma dans ce blog :

« Brian de Palma, le coffret-livre, dvd »

« Brian de Palma, le regard de l’Amérique »

« Phantom of the Paradise »

« L’impasse »

« Blow out »

« Body Double »

« Scarface »

« L’esprit de Caïn »

« Furie »

« Pulsions »

Raconter la vie de Brian de Palma, c’est raconter la vie du cinéma. Sous la banalité du trait, on n’imagine pas que dès ses premières armes, le jeune étudiant recrute dans l’atelier du Sarah Lawrence College des pensionnaires qui ont pour nom de Niro ou Jill Clayburg… Marrant de voir le futur héros de «  L’impasse » , tout jeunot, les cheveux en brosse et déjà plein de fougue. Wilford Leach veille au grain .«  Il m’a tout appris et pour mon premier film, il a tout supervisé , je lui dois tout » raconte le cinéaste conscient d’être sur la bonne…
Le documentaire

Dans ce documentaire réalisé par Noah Baumbach (Frances Ha) et Jake Paltrow (Young Ones), Brian De Palma passe devant la caméra. Illustré par de nombreux extraits de ses œuvres, il retrace une incroyable filmographie qui raconte en réalité l’histoire du cinéma. Celle qui passe inévitablement par Alfred Hitchcock et son amitié avec ses contemporains Martin Scorsese et Steven Spielberg. De Palma se livre totalement … C’est une leçon de cinéma qui n’en finit pas, prodigieusement intéressante, et qui ne finira d’ailleurs jamais. A voir et à revoir, ce documentaire est exceptionnel !

User Rating: Be the first one !
DE PALMA - DVD (DVD) de Noah Baumbach, Jake Paltrow
Date de sortie du DVD : 6 June 2018
Format : PAL
Studio : Carlotta Films
Duree : 105 minutes

PRIX : EUR 19,99 (Prix de depart : EUR 20,06)

Voir aussi

« The Intruder » de Roger Corman. Critique cinéma

Je ne saisis pas forcément toujours ce qui préside à la ressortie d’un film. A …

Laisser un commentaire