Accueil » A la une » « Cyclone à la Jamaïque » de Alexander Mackendrick. Critique dvd

« Cyclone à la Jamaïque » de Alexander Mackendrick. Critique dvd

Synopsis: Installés à la Jamaïque, les Thornton décident de renvoyer leurs six enfants en Angleterre, afin qu’ils grandissent dans un pays sûr et civilisé. Mais le navire qui les transporte est attaqué par la bande de pirates du capitaine Chavez. En plus de leur butin, les pirates emportent sans le savoir les enfants. Ils ne s’en aperçoivent qu’après avoir repris la mer…

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Cyclone à la Jamaïque"
De : Alexander Mackendrick
Avec : James Coburn, Anthony Quinn
Sortie le : 05 août 2017
Distribution : ESC Distribution
Durée : 98 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus
  • D’après le roman de Richard Hugues

Je suis loin de partager l’enthousiasme de l’éminent spécialiste Olivier Père (voir bonus) pour ce film atteint par la vieillesse. Il est respectable, plaisant à voir et malgré les thèmes abordés (dont le monde de l’enfance et ses rapports à celui des adultes) ce cyclone a perdu beaucoup de son intensité.

Je le destinerais plutôt désormais à un jeune public convié à accompagner les enfants de cette famille anglaise expatriée à la Jamaïque. Après un ouragan dévastateur, et devant les us et coutumes de ses habitants, elle décide de rapatrier sa progéniture en Grande-Bretagne.

En lui épargnant de grands dangers, elle l’expose néanmoins à une autre menace. Le bateau qui les emmène au pays est attaqué par des pirates. Des gens peu habitués à la compagnie de gamins et gamines qui après réflexion n’ont pas très peur des gros yeux du capitaine Chavez (Anthony Quinn) qui très vite lui aussi tombera sous le charme des bambins.

Le tout au cœur d’une mitraille raisonnable malgré quelques moments véritablement tragiques que l’on tente de cacher aux petites têtes blondes. Mais comme Alexander Mackendrick filme à la hauteur des bambins, il est impossible de leur voiler le monde. Emily à qui rien n’échappe (Deborah Baxter) en sait quelque chose.

Intrépide, curieuse, insolente, courageuse, la petite sœur mène sa bande de chenapans d’une coursive à la grand-voile, du bastingage à la barre, ce qu’apprécie de moins en moins l’équipage. Le capitaine qui n’a pas inventé la poudre même s’il sait la faire parler afin de dénicher l’argent caché sur le bateau est gentiment dépassé par les événements. Son second (James Coburn ) tout aussi compréhensif tente à chaque fois de le ramener dans le droit chemin tout en comprenant l’exaspération de ces hommes.

Voilà l’ambiance sur le bâtiment qui doit bien faire escale et donner enfin des nouvelles à la terre entière qui parlait déjà de la mort des enfants et de la cruauté des flibustiers. Mackendrick prend alors tout le monde à contre-pied avec en prime des abordages carnavalesques et des méchants pas si méchants. A l’image du film.

LES SUPPLEMENTS

  • « Une aventure vers l’âge adulte » d’Olivier Père (Arte France)Le responsable du cinéma sur la chaîne cryptée dit d’emblée qu’il s’agit d’un « chef d’œuvre réalisé par un cinéaste anglais, trop méconnu, Alexander Mackendrick. (…). Il n’a pas réussi à se faire admettre à Hollywood, pas armé pour nager avec les crocodiles… »

Débarqué des « Canons de Navaronne », il file donc vers la Jamaïque et connaît alors d’autres déconvenues à la suite desquelles Mackendrick abandonne les plateaux de tournage pour devenir professeur de cinéma.

Olivier Père insiste : « ça demeure un très beau film d’aventures maritimes qui arrive tardivement par rapport au genre, alors que le film de corsaires est passé de mode. C’est un objet anachronique, original car le vrai sujet du film c’est l’enfance » dit-il encore en reprenant plusieurs films qui selon lui se rapprochent du sujet avec notamment la figure paternelle dévoyée…

Les gamins ont très vite pris le rythme de croisière

Anthony Quinn ? « Une de ses plus belles interprétations, un transformiste parfait quand on reprend sa filmographie … ». Il ne manque pas de saluer au final le directeur de la photo : Douglas Slocombe

  • La restauration (4 mn). La même image coupée en deux, chaque partie présentant l’image source et l’image restaurée, c’est significatif !

 

  • Des films de pirates :

« A l’abordage » de George Sherman avec  Errol Flynn, Maureen O’Hara, Anthony Quinn, Alice Kelley, Mildred Natwick

« L’épervier » de Stéphane Clavier avec Lou Doillon

« En chantant derrière les paravents » d’Ormanno Olmi

  • et de révolte maritime :

« Le Bounty » de Roger Donalson avec  Mel Gibson, Anthony Hopkins,Daniel Day-Lewis

D’après le roman de Richard Hugues Je suis loin de partager l’enthousiasme de l’éminent spécialiste Olivier Père (voir bonus) pour ce film atteint par la vieillesse. Il est respectable, plaisant à voir et malgré les thèmes abordés (dont le monde de l’enfance et ses rapports à celui des adultes) ce cyclone a perdu beaucoup de son intensité. Je le destinerais plutôt désormais à un jeune public convié à accompagner les enfants de cette famille anglaise expatriée à la Jamaïque. Après un ouragan dévastateur, et devant les us et coutumes de ses habitants, elle décide de rapatrier sa progéniture en Grande-Bretagne. En…
Le film
Les bonus

Pour renouveler le film de pirates, et son corollaire, l’aventure Mackendrick image une bande de gamins pris au piège d’une attaque de pirates sur un bateau qui devait les conduire en Grande-Bretagne. Les chenapans réussissent très vite à imposer leur candeur à l’équipage et principalement au capitaine du bateau qui trouve sous les airs bourrus d’Anthony Quinn un homme bien débonnaire. Un classique du genre que le réalisateur torture malgré tout pour filmer uniquement à hauteur des enfants, thème majeur d’un film aujourd’hui devenu vieux et charmant. AVIS BONUS Le point de vue très enthousiaste d'Olivier Père et un clin d'oeil à la restauration

User Rating: Be the first one !
CYCLONE A LA JAMAIQUE (DVD) de
Date de sortie du DVD : 17 February 2017
Format : Couleur, Plein écran, Mono, Cinémascope, PAL
Studio : ESC Editions
Duree : 98 minutes

PRIX : EUR 6,99 (Prix de depart : EUR 9,98)

Voir aussi

« Les Enchainés » d’Alfred Hitchcock. Critique Bluray

Hitchcock, les années Selznick, l’un des quatre titres du coffret consacré à ce duo parfait

Laisser un commentaire