Accueil » A la une » « Chic » de Jérôme Cornuau . Critique DVD

« Chic » de Jérôme Cornuau . Critique DVD

Synopsis: Hélène règne sur une prestigieuse maison de haute couture dont Alicia Ricosi est la styliste mondialement célébrée. Elle se retrouve confrontée à une catastrophe : plaquée par son boy-friend, Alicia  a perdu l'inspiration… Hélène découvre alors que Julien, le paysagiste-maison pourrait bien être le seul capable de faire renaître l'inspiration. Mais elle vient de  le licencier. A  3 semaines des collections, panique dans la haute-couture !

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Chic !"
De : Jérôme Cornuau
Avec : Fanny Ardant, Marina Hands, Eric Elmosnino, Laurent Stocker, Catherine Hosmalin
Sortie le : 12 mai 2015
Distribution : Studiocanal
Durée : 99 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Le bonus

Il a fallu un jour de pluie pour cocher dans mes recherches «  comédie fantaisiste, drôle mais pas forcée. » «  Chic » donc voilà, et c’est parti pour plus d’une heure trente de bonheur sans chichi, et de sourires bien appuyés. J’ai rigolé plusieurs fois, de bon cœur, et je repense encore, aux situations décalées des protagonistes qui le sont tout autant.

Au sommet, l’héroïne ( Fanny Ardant) , la diva de la mode, capricieuse et fofolle qui ne peut créer sans sa muse. A savoir, un homme. Après plusieurs essais infructueux, et devant le risque d’une collection avortée, le plus grand des hasards la conduit à s’amouracher du paysagiste employé par sa secrétaire. Je ne vous dis rien des rapports plus que tendus entre les deux ( Marina HandsEric Elmosnino ) . C’est le sel du récit, le piment de l’aventure menée avec bel entrain par Jérôme Cornuau, qui jusque-là ne m’avait guère laissé de souvenirs impérissables.

Cette fois, je baisse la garde et salue tous les clichés avortés en pirouettes marrantes : la parisienne qui débarque au  fin fond de la Bretagne , le gars qui monte à Paris pour faire son job, le patron snob et ignoble – Laurent Stocker, extra –  qui depuis toute sa bassesse règne sur la collection ( « j’ai construit toute ma carrière sur la veulerie, et la lâcheté, alors on ne change pas une équipe qui gagne » ) , des larbins ridicules , des cireurs de pompes , tout y passe avec un brio déconcertant.

La diva inspirée par la nature de sa muse, un jardinier ...
La diva inspirée par la nature de sa muse, un jardinier …

Jusqu’à ce que le plouc de service se rebelle tout aussi gentiment et s’amuse à contrarier les plans de la secrétaire, revêche et parvenue. Prise dans le tourbillon de cet univers de création, d’intrigues et de stress, elle ne voit plus le monde qui tourne sans elle et l’amour qui lui tend les bras. Le côté attendu d’un récit que j’ai préféré suivre dans l’hystérie du règne  du luxe où tout n’est qu’apparences et codes.

Le coup d’œil sur ce monde-là n’est pas des plus tendre, mais l’humour ou l’ironie ou les deux à la fois font agréablement passer la pilule. Avec des comédiens de premier plan : Fanny Ardant s’amuse beaucoup sous sa « choucroute » évaporée, Marina Hands ingénue, inattendue, cassante est tout aussi parfaite face à Eric Elmosnino qui décidément peut endosser tous les costumes. En jardinier breton à qui on ne le fait pas, il est bien du pays !

  • Making of (51.30 mn)

Un grand et beau documentaire sur le film, ses perspectives, la manière de concevoir une comédie, d’éviter la caricature ou bien d’en rajouter. Lectures, tables rondes, répétitions, commentaires des intéressés, et de nombreuses scènes de tournage, on y prend vraiment plaisir. Les comédiens aussi, apparemment. «  On arrivait le maintenant et j’avais l’impression comme au théâtre de retrouver une troupe » reconnaît Laurent Stocker.

photo-Chic-2014-8

« Ce n’est pas parce que l’on a tourné avec untel ou untel qu’on les connait, la seule chose que l’on peut dire, c’est, j’étais bien avec eux » reprend Fanny Ardant

Marina Hands : « on se mettait d’accord sur une structure au sein de laquelle on évoluait. Arriver le matin et tout changer, c’est trop ».

Fanny ardant, au sujet du réalisateur. « Un acteur s’avance toujours masqué, dans ce que vous lui offrez de vous, il prend ou pas. Jérôme aime les acteurs, il est attentif, il voit les détails ».

Il a fallu un jour de pluie pour cocher dans mes recherches «  comédie fantaisiste, drôle mais pas forcée. » «  Chic » donc voilà, et c’est parti pour plus d’une heure trente de bonheur sans chichi, et de sourires bien appuyés. J’ai rigolé plusieurs fois, de bon cœur, et je repense encore, aux situations décalées des protagonistes qui le sont tout autant. Au sommet, l’héroïne ( Fanny Ardant) , la diva de la mode, capricieuse et fofolle qui ne peut créer sans sa muse. A savoir, un homme. Après plusieurs essais infructueux, et devant le risque d’une collection avortée, le plus…

Review Overview

Le film
Le bonus

Pour ne pas contrarier une diva de la mode, on réquisitionne le jardinier de service dont elle s’est amourachée. Mais le garçon, breton et pas con, va s’amuser aux dépens de tout ce petit monde bien propre sur lui. C’est un peu le plouc qui se moque du parvenu, la province de Paris, le goémon de la salade (la scène du parfum est exquise et Elmosino au mieux de sa forme). Tout est dans le scénario savamment peaufiné pour mettre en place une bonne comédie des familles. Des répliques amusantes, des situations rigolotes, c’est un joli délire. En prime des comédiens tout à fait dans le ton, de la caricature voulue à la fantaisie assumée, et ce qui reste assez rare, un générique d’enfer, du moins original entre l’animation, l’incrustation et le cinéma.

Avis bonus Un grand et beau documentaire sur le film, ses perspectives, la manière de concevoir une comédie, d’éviter la caricature ou bien d’en rajouter.

User Rating: Be the first one !
Chic ! (DVD) de Jérôme Cornuau
Date de sortie du DVD : 12 May 2015
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : Studiocanal
Duree : 99 minutes

PRIX : EUR 13,93 (Prix de depart : EUR 10,02)

Voir aussi

« Rock’n roll » de Guillaume Canet. Critique cinéma

L'auteur-réalisateur-interprète se flingue à tout va, il se fait trop de mal !