Accueil » A la une » « Girls only » de Lynn Shelton . Critique cinéma

« Girls only » de Lynn Shelton . Critique cinéma

Synopsis: A l’aube de ses 30 ans, on ne peut pas dire que Megan soit fixée sur son avenir. Avec son groupe d'amies déjà bien installées dans la vie, le décalage se creuse de jour en jour. Et ce n'est pas le comportement des hommes qui va l'apaiser ! Au point qu’elle se réfugie chez Annika, une nouvelle amie... de 16 ans. Fuyant avec joie ses responsabilités, elle préfère partager le quotidien insouciant de l'adolescente et ses copines. Jusqu'à croiser le père d'Annika au petit-déjeuner...

La fiche du film

Le film : "Girls Only"
De : Lynn Shelton
Avec : Keira Knightley, Chloë Grace Moretz
Sortie le : 13/05/2015
Durée : 101 Minutes
Genre : Comédie, Romance
Type : Long-métrage
Le film

Je me suis retrouvé un peu par hasard devant ce film qui ressemble à n’importe quoi dans l’amalgame des situations et des sentiments confus. Qu’une grande dadaise, un peu irresponsable, n’arrive pas à franchir le cap de la trentaine et préfère un bain de jouvence, pourquoi pas. L’idée est plutôt marrante encore faut-il la développer.

Ce que le scénario ne fait pas, laissant à Keira Knightley le soin de minauder et de remplir les manques, avec l’aide parfois de Sam Rockwell bien empêtré dans son rôle de père célibataire. Mais ça c’est déjà la fin d’une comédie sentimentale au milieu de laquelle Chloë Grace Moretz joue gentiment les fifilles de son âge.

Guimauve et sucre glace, bavardages de gamines, parfois proches de l’hystérie, je n’arrive pas à saisir l’intérêt d’un tel déballage de révélations qui sous une autre plume pouvait  imaginer une mise en scène très différente. Autour de cette grande personne bien attachante qui fuit son petit monde, son copain et son futur mariage, pour se recroqueviller dans celui de l’enfance. Mais non Lynn Shelton se love dans le confort douillet d’une romance télévisée, esquissant deux ou trois séquences prometteuses (la rencontre avec la conseillère d’éducation, et avec la mère de l’ado …) avant de baguenauder autour de la difficulté de grandir.

Girls-Only-Laggies-2013-17

Quand je pense que Lynn Shelton a signé « Ma meilleure amie, sa sœur et moi » (j’ai adoré),  que Keira Knightley sort quand même de «  Imitation game » alors que Chloë Grace Moretz donnait à «  Sils Maria » sa petite grâce personnelle, je me dis que ce film-là n’a jamais existé.

Je me suis retrouvé un peu par hasard devant ce film qui ressemble à n’importe quoi dans l’amalgame des situations et des sentiments confus. Qu’une grande dadaise, un peu irresponsable, n’arrive pas à franchir le cap de la trentaine et préfère un bain de jouvence, pourquoi pas. L’idée est plutôt marrante encore faut-il la développer. Ce que le scénario ne fait pas, laissant à Keira Knightley le soin de minauder et de remplir les manques, avec l’aide parfois de Sam Rockwell bien empêtré dans son rôle de père célibataire. Mais ça c’est déjà la fin d’une comédie sentimentale au milieu…

Review Overview

Le film

Sur l’idée que grandir est parfois difficile, Lynn Shelton signe à l’emporte-pièce une comédie sentimentale rose bonbon (genre série TV de l’après midi) avec des acteurs qui minaudent ou s’ennuient comme le spectateur. Guimauve et sucre glace, bavardages de gamines, parfois  proches de l’hystérie, je n’arrive pas à saisir l’intérêt d’un tel déballage de révélations qui sous une autre plume auraient pu imaginer une mise en scène bien différente. Sur le papier les comédiens ne manquent pas d’intérêt. Mais là, ils atteignent la limite de leurs possibilités.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Vers l’autre rive » de Kiyoshi Kurosawa. Critique dvd

Pour la première fois, le cinéma de Kiyoshi Kurosawa dans un coffret regroupant 10 films