Accueil » A la une » « Sils Maria » d’Olivier Assayas .Critique Blu ray

« Sils Maria » d’Olivier Assayas .Critique Blu ray

Synopsis: À dix-huit ans, Maria Enders a connu le succès au théâtre en incarnant Sigrid, jeune fille ambitieuse et au charme trouble qui conduit au suicide une femme plus mûre, Helena. Vingt ans plus tard on lui propose de reprendre cette pièce, mais cette fois de l'autre côté du miroir, dans le rôle d'Helena...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Sils Maria"
De : Olivier Assayas
Avec : Juliette Binoche, Kristen Stewart, Chloë Grace Moretz, Lars Eidinger, Johnny Flynn
Sortie le : 03 février 2015
Distribution : Orange Studio
Durée : 119 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Meilleur dvd Février 2015 ( 2 ème )

Ce n’est pas le film dans le film, mais l’apparence d’un autre film, d’une nouvelle représentation… Une jeunesse qui vous rattrape au détour de cette fameuse histoire qui va maintenant s’écrire en inversant les rôles.

A ce stade du scénario,  je trouve  l’idée très séduisante,  qui voit la star confrontée aux personnages de ses premières pièces.  Maria (Juliette Binoche) doit aujourd’hui interpréter le rôle d’Hanna qu’elle affrontait autrefois alors qu’elle était Sigrid. Une jeune actrice, insouciante et belle, Jo-Ann, s’apprête à jouer le rôle . Chloé Grace Moretz  lui donne tout l’éclat de son innocence. Mais de l’autre côté du miroir,  Maria ne veut pas ramasser les miettes.

Assayas fait un portrait sans retouche d’une femme ballottée par son passé, mais aussi comptable d’une personnalité qu’il lui faut assumer à la face du monde. Une fois encore Juliette Binoche est fascinante. Valentine, son assistante, (la bien nommée ?)  est là pour ça, mais dans le jeu des illusions la jeune femme  prend de plus en plus le pas sur sa patronne.  Comme si la pièce qu’elle s’apprête à revivre vingt ans plus tard se joue déjà dans les coulisses de leur intimité. Valentine lui donne la réplique mais, est-ce  le temps présent qui défile et qu’elle  met à profit pour lui dire ses quatre vérités ?

Garde du corps entre la star et son assistante : le début des hostilités ?
Garde du corps entre la star et son assistante : le début des hostilités ?

Ou bien s’agit-il d’une simple lecture de texte, une répétition dans le coin de la cuisine, rien que l’illusion du spectacle ?  Mi- ange, mi démon Valentine est dangereuse, une petite garce que Kristen Stewart  illustre à merveille.

Ce cinéma-là  me séduit encore et toujours par la grâce d’une écriture juste, et  d’une caméra élégante. Son placement signifie toujours un point de vue, ce qui devrait être le b.a.-ba de la mise en scène, mais qui malheureusement disparait au profit d’un résultat immédiat. Assayas n’enjolive pas les situations ; il leurs confère une dynamique extraordinaire, même dans les instants de réclusion et d’abandon ou de silences porteurs.  Tout en racontant beaucoup, il filme sobrement. Il s’y complaît même parfois et à l’image se substitue un peu trop le verbe. Mais sa mise en scène, paradoxalement très discrète, donne toujours un sens à sa dialectique.

Le premier face à face entre la star  et « l’élève » est éloquent. Maria découvre les vertus d’Internet, Jo-Ann celles de l’humilité. L’opposition de la jeunesse à l’âge mûr, l’innocence de l’une, l’amusement de l’autre, cruelle ou passionnée. Une belle réflexion sur le métier d’actrice. Fascinant !

LES SUPPLEMENTS

  • Le phénomène nuageux de Maloja (court-métrage 1924 –Arnold Franck-).Ces nuages qui glissent dans la vallée comme une cascade, et que nos deux héroïnes tentent d’apercevoir lors d’une escapade. Bon, ça va …
  •  Olivier Père et Olivier Asssayas : rencontre.

Kristen-Stewart-Juliette-Binoche-filmed-Sils-Maria-together

Le responsable ciné chez Arte prend autant la parole que son invité qui dès l’introduction, très longue, mais pertinente, ne sait plus quoi dire. «  Tu as très bien parlé » sourit le réalisateur qui lorsqu’il en place une,  relève une idée sur «  le cinéma qui n’est pas fait pour donner des réponses toute faites, des convictions bétonnées. C’est l’art du doute ».

Il passe en revue ses personnages (« Valentine, totalement décomplexée, ce qui est sa liberté, c’est le personnage moderne du film ») et revient sur la manière dont Juliette Binoche lui a soufflé l’idée du film qu’il mettra deux ans à écrire. On évoque alors «  Rendez-vous » de Téchiné dont il est le co-scénariste (« mon acte de naissance au cinéma ») avec la découverte de Juliette Binoche.

Intéressant aussi dont il parle de Maggie Cheung, qui à ses yeux n’avait jamais été montrée au cinéma, telle qu’elle était réellement. Il tournera deux films avec l’actrice chinoise.

Meilleur dvd Février 2015 ( 2 ème ) Ce n’est pas le film dans le film, mais l'apparence d’un autre film, d’une nouvelle représentation… Une jeunesse qui vous rattrape au détour de cette fameuse histoire qui va maintenant s’écrire en inversant les rôles. A ce stade du scénario,  je trouve  l’idée très séduisante,  qui voit la star confrontée aux personnages de ses premières pièces.  Maria (Juliette Binoche) doit aujourd’hui interpréter le rôle d’Hanna qu’elle affrontait autrefois alors qu'elle était Sigrid. Une jeune actrice, insouciante et belle, Jo-Ann, s'apprête à jouer le rôle . Chloé Grace Moretz  lui donne tout l’éclat de son innocence. Mais…

Review Overview

Le film
Les bonus

La mise en abîme d’une carrière d’artiste portée par l’élégance de la mise en scène d’Assayas et nous voici plongés au cœur du mystère de la création, de ses implications sur le monde des vivants que le personnage de Juliette Binoche écarte avec elle aussi une maestria contenue. Une belle réflexion sur le métier d'actrice. Rien d’ostentatoire dans cette histoire de miroir brisé par une comédienne à qui l’on propose de reprendre une pièce vingt ans plus tard. Le temps aidant, il lui faut bien sûr accepter un autre rôle qui lui renvoie tout un passé que son assistante se charge d’électriser. Kristen Stewart est elle aussi parfaite dans la peau de cette jeune femme que la caméra d’Assayas caresse plus qu’elle ne l’épie. Mais le souffle de la tendresse a parfois d’étonnants revers … Un film aussi fascinant qu’envoûtant.

Avis bonus Je retiens l'entretien avec le réalisateur, qui parle bien du cinéma , de son film, des actrices...

User Rating: Be the first one !
Sils Maria (DVD) de Olivier Assayas
Date de sortie du DVD : 3 March 2015
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : Orange Studio
Duree : 119 minutes

PRIX : EUR 7,83 (Prix de depart : EUR 7,83)

Voir aussi

« Mal de Pierres » de Nicole Garcia. Critique cinéma-dvd

Une sortie dvd d'un film excellent, en attendant les César, vendredi