Accueil » Les critiques » « La Nuit du 12 » , la consécration des César 2023

« La Nuit du 12 » , la consécration des César 2023

"La nuit du 12" et Partir un jour ", Bastien Bouillon, héros ( presque) malgré lui

Le succès de « La Nuit du 12 » à la nuit des César me parait être une juste récompense. Pour Bastien Bouillon reconnu en tant que … meilleur espoir du moment, quinze ans après ses débuts et une filmographie conséquente . On croit rêver. Il accompagne malgré tout avec talent les jolies palmes du film de Dominique Moll   :  meilleur film, meilleure réalisation, meilleure adaptation, et meilleur second rôle pour  Bouli Lanners. 

Le meilleur film étranger revient le plus naturellement  selon moi à « As bestas » de Rodrigo Sorogoyen. Quand la meilleure actrice s’appelle   Virginie Efira dans « Revoir Paris » ce qui ne me surprend pas du tout  malgré une concurrence ardue dans la catégorie. J’avais aussi un faible pour Juliette Binoche dans « Ouistreham »…

Benoit Magimel, meilleur acteur dans  » Pacifiction, Tourment sur les îles » une évidence et une performance après une première distinction en 2022  pour  » De son vivant » d’Emmanuelle Bercot. Historique

Sur la cérémonie en elle-même, pas de grandes déclarations de ma part, elle a peut-être été honnête mais sans relief ,si ce n’est l’intrusion inattendue de Brad Pitt venu rendre un hommage surprise à David Fincher, l’invité d’honneur de cette soirée. Jusque là le réalisateur avait l’air de s’ennuyer, et puis le sourire lui est revenu à l’apparition de son ami comédien.

L’autre intrusion est passée quasiment inaperçue, censurée au moment où une militante écologiste a tenté de prendre la parole au début de la cérémonie. Ce n’était pas du cinéma !

La laisser parler une petite minute n’aurait pas perturbé la cérémonie 

Celui qui reste est dans ce palmarès, avec tout à côté de nombreux absents dont « Kompromat » de Jérôme Salle  » L’ombre d’un mensonge » de et avec Bouli Lanners,  » Les miens » de et avec Roschdy Zem,  «  Les enfants des autres » de Rebecca Zlotowski .  » Les Harkis » de Phillipe Faucon , est lui aussi passé complètement à la trappe

LE PALMARES

Meilleur film : « La Nuit du 12 », de Dominik Moll

Meilleure réalisation : Dominik Moll, pour « La Nuit du 12  »

Meilleure actriceVirginie Efira dans « Revoir Paris »

Meilleur acteur : Benoît Magimel, dans « Pacifiction – Tourment sur les îles »

Meilleure actrice dans un second rôleNoémie Merlant dans  «  L’Innocent »

Meilleur acteur dans un second rôle :Bouli Lanners dans « La Nuit du 12  »

Louis Garrel n’a pas répondu aux attentes des pronostics qui lui étaient très favorables (« L’innocent »)

Meilleur espoir féminin: Nadia Tereszkiewicz, dans « Les Amandiers»

Meilleur espoir masculinBastien Bouillon dans « La Nuit du 12  »

Meilleur court métrage d’animation : « La Vie sexuelle de mamie », réalisé par Urska Djukić

Meilleur court métrage documentaire: « Maria Schneider, 1983 », réalisé par Élisabeth Subrin

Meilleur court métrage de fiction: « Partir un jour », réalisé par Amélie Bonnin . (photo)

Où l’on retrouve Bastien Bouillon et … Julie Armanet dans un court métrage récompensé aux César  » Partir un jour »

Meilleur film d’animation: « Ma famille afghane », réalisé par Michaela Pavlatov

Meilleur film documentaire: « Retour à Reims [Fragments] », de Jean-Gabriel Périot

Meilleur premier film: « Saint Omer », d’Alice Diop

Meilleur film étranger : « As bestas », de Rodrigo Sorogoyen

Meilleur scénario original : Louis Garrel, Tanguy Viel, Naïla Guiguet pour  « L’Innocent »

Meilleure adaptation : Dominik Moll et Gilles Marchand, pour « La Nuit du 12  »

 » A plein temps » réussit à tirer son épingle du jeu

Meilleurs effets visuels: Laurens Ehrmann pour « Notre-Dame brûle »

Meilleure photo : Artur Tort, pour « Pacifiction – Tourment sur les îles »Des meilleurs décors

Meilleur son : François Maurel, Olivier Mortier, Luc Thomas, pour «La Nuit du 12  »

Meilleur montage : Mathilde Van de Moortel, pour « À plein temps »

Meilleure musique originale : Irène Drésel, pour « À plein temps  »

Meilleurs costumes :Gigi Lepage, pour « Simone – le voyage du siècle »

Le succès de "La Nuit du 12" à la nuit des César me parait être une juste récompense. Pour Bastien Bouillon reconnu en tant que ... meilleur espoir du moment, quinze ans après ses débuts et une filmographie conséquente . On croit rêver. Il accompagne malgré tout avec talent les jolies palmes du film de Dominique Moll   :  meilleur film, meilleure réalisation, meilleure adaptation, et meilleur second rôle pour  Bouli Lanners.  Le meilleur film étranger revient le plus naturellement  selon moi à « As bestas » de Rodrigo Sorogoyen. Quand la meilleure actrice s'appelle   Virginie Efira dans « Revoir Paris » ce qui ne…

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Bellissima » de Luchino Visconti. Critique cinéma-dvd

Un portrait de femme tout en force porté par une mise en scène éloquente. En bonus, un documentaire passionnant

Laisser un commentaire