Accueil » A la une » « I Walk The line – Le pays de la violence » de John Frankenheimer. Critique dvd

« I Walk The line – Le pays de la violence » de John Frankenheimer. Critique dvd

Synopsis: Le shérif Henry Tawes officie dans une petite ville du Tennessee. Sa vie amoureuse est au point mort quand il rencontre Alma Mc Cain, la fille de Carl McCain, un important trafiquant d'alcool…

La fiche du film

Le film : "Le Pays de la violence"
De : John Frankenheimer
Avec : Gregory Peck, Tuesday Weld
Sortie le : 18/11/1970
Distribution :
Durée : 97 Minutes
Genre : Drame
Type : Long-métrage
Le Film
Les bonus
  • DVD : 23 septembre 2022 . –

Je pense que la chanson éponyme de Johnny Cash est aussi célèbre que le film qu’elle accompagne. Voire plus. Son enregistrement sur les images fait l’objet d’un excellent documentaire dans ce dvd.

Elle fixe très bien l’ambiance de cette région du Tennessee encore peu habitée par une population en retrait de la civilisation. Celle que traque le shérif Tawes, aux prises avec des contrebandiers et des distilleries clandestines.

Le jour où Alma, la fille de l’un d’entre eux, croise son chemin, le droit et la loi prennent un sérieux revers. Son couple bat de l’aile et l’homme tombe dans le panneau. Il se jette même dans la gueule du loup peut-on imaginer en le suivant maintenant à distance des malfrats  ( photo) qu’il protège pour garder sa maîtresse (Tuesday Weld).

Quel jeu joue-t-elle et vers quoi Tawes va-t-il réellement se diriger ? L’attitude de son adjoint qui n’est pas dupe renforce un brin l’intérêt de l’aventure qui demeure néanmoins très sage sous le regard de John Frankenheimer, peu inspiré.

Sa direction d’acteurs est assez molle et l’interprétation de Gregory Peck me laisse pantois. L’évocation de la mort accidentelle de ses sœurs est racontée avec une indifférence totale quand le final qui se veut  dramatique et violent, paraît se dérouler dans un théâtre de marionnettes.

Je passe sur les scènes conjugales au cours desquelles l’épouse du shérif (Estelle Parsons)  tente de le ramener à de meilleurs sentiments . On n’y croit pas beaucoup et Gregory Peck encore moins.

L’adjoint du shérif ( Charles Durning ) joue au chat et à la souris, depuis qu’il a tout compris …

LES SUPPLEMENTS

  • Jean-Baptiste Thoret ( 17 mn )-Une filmographie doublée d’une analyse du film , le tout en voix off, images et vidéos en prime!
  • Making of- Le Tennessee, le  plateau du Cumberland…

Un documentaire grandiose qui de l’enregistrement sonore avec Johny Cash au tournage dans Gainsborough situe une époque , un climat, et un milieu social déterminé. Beaucoup d’habitants participent au tournage .

  • Le regard de Thierry Frémaux   ( 30 mn )- L’actuel directeur du Festival de Cannes resitue le film dans son contexte, le cinéma américain des années soixante-dix, tel un âge d’or. Il rappelle que Gene Hackman  avait été pressenti pour le rôle du shérif «  et il aurait été meilleur ».

« Gregory Peck n’est pas le rôle » insiste-t-il, et je suis bien d’accord .

Thierry Frémaux parle beaucoup de lui autour de la découverte de ce film grâce à Bertrand Tavernier dans les années 80

Le désaccord avec le titre , explications…Gregory Peck à Cannes , souvenirs de la séance photos … un beau moment , «  on était extrêmement émus ».

  • Country, vous avez dit country ?
« Crazy Heart » de Scott Cooper- » My own love song » d’ Olivier Dahan-« Walk the line » de James Mangold-« Des hommes sans loi »  de John Hillcoat« Newport Folk Festival »  de Murray Lerner-« Willie Nelson » – « Wild rose » de Tom Harper.
  • Mais encore

J’aime bien les films qui tournent autour de la musique. Quand ils sont bons… « Wiplash » de Damien Chazelle,  « Love et mercy » de Bill Pohlad  en passant par « A hard day’s night » avec Les Beatles  jusqu’à « This must be the place » ( Sean Penn, fabuleux ), « Good morning England » ( la première radio anglaise pirate ), «  Walk the line » ( sur Johnny Cash ) , « Bird » de Clint Eastwood parlant de Charlie Parker, «  Someone you love » de Pernille Fischer Christensen.- « Lady in the balcony » d’Eric Clapton – « En route pour la gloire » de Hal Ashby -« Inside Llewyn Davis » des frères Coen.

J’ai beaucoup moins aimé «  Yesterday » de Danny Boyle,  » Bohemian Rhapsody » de Bryan Singer, «  Rocketman » de Dexter Fletcher …

DVD : 23 septembre 2022 . - Je pense que la chanson éponyme de Johnny Cash est aussi célèbre que le film qu’elle accompagne. Voire plus. Son enregistrement sur les images fait l’objet d’un excellent documentaire dans ce dvd. Elle fixe très bien l’ambiance de cette région du Tennessee encore peu habitée par une population en retrait de la civilisation. Celle que traque le shérif Tawes, aux prises avec des contrebandiers et des distilleries clandestines. Le jour où Alma, la fille de l’un d’entre eux, croise son chemin, le droit et la loi prennent un sérieux revers. Son couple bat…
Le Film
Les bonus

En prenant beaucoup d’intérêts sur la personnalités de ses protagonistes, en les filmant au plus près, John Frankenheimer délaisse un peu trop son décor dans lequel la chanson de Johny Cash prend toute sa valeur. Il parle de cet homme qui vient de rencontrer une fille qu’il n’aurait pas dû. Lui est shérif et elle appartient à une famille de contrebandier. Un fragment dichotomique sur lequel Gregory Peck a bien du mal à trouver ses empreintes quand la belle Tuesday Weld file le parfait amour, probablement arrangé par son papa. Quel jeu joue-t-elle ? L’attitude de son adjoint qui n’est pas dupe de ses activités amoureuses, renforce un brin l’intérêt de l’aventure qui demeure néanmoins très sage sous le regard de John Frankenheimer, peu inspiré.

AVIS BONUS Frémaux, Thoret et un grand documentaire sur le tournage

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Des oiseaux, petits et grands » de Pier Paolo Pasolini. Critique dvd-Coffret

Musique Ennio Morricone.- Reprise en salles : 20 Juillet 2022 . –  Coffret Pier Paolo …

Laisser un commentaire