Accueil » A la une » « Lady In The Balcony: Lockdown Sessions » de Eric Clapton. Critique Blu-ray

« Lady In The Balcony: Lockdown Sessions » de Eric Clapton. Critique Blu-ray

  • Sortie le 12 novembre 2021
Un Joli coffret Blu-ray + CD . 

La dame sur son balcon n’est autre que Mme Clapton, Melia, la seule personne autorisée à suivre cette aventure « confinée » à la Cowdray House, un manoir du West Sussex en Angleterre.

La bâtisse est jolie, le charme est automnal et Clapton s’y complaît, pensionnaire des lieux pour un concert acoustique et privé. Seule Mme, du haut de son balcon et aussi quelques caméras qui nous permettent aujourd’hui de suivre l’artiste.

Après l’annulation des concerts au Royal Albert Hall, en mai 2021, pour raison pandémique, Eric Clapton a la bougeotte. Il veut jouer, et la bande, tout aussi pressée de reprendre la route, embarque à ses côtés.

Des camarades de longue date, Nathan East (basse et chant), Steve Gadd (batterie) et Chris Stainton (claviers) pour des standards, des reprises blues, de la country aussi.

L’ensemble est acoustique, excepté le final pour trois morceaux dont l’inusable « Got My Mojo Working » qui clôt royalement la session.

Clapton revisite le titre et ses classiques intemporels . « After Midnight », l’entêtante « Layla » dont on ne se lasse pas ,  « Golden Ring »  en ballade immuable, ou bien encore « Tears in Heaven » à jamais poignant. Des titres reposés dans cette halte pour un voyageur en quête de nouveaux horizons.

Sa reprise de “Black Magic Woman” tendance Fleetwood Mac en atteste. Comme une incantation relayée par le tempo délicat de Steve Gadd, jouant avec ses doigts. La réalisation ne se prive pas de ces gros plans éducatifs, sur le manche de la contrebasse de Nathan East , et les accords précieux du maître de cérémonie.

A la limite d’une master-class parfois, dans le décorum paradoxal de boiseries ancestrales. On ne se refuse rien, la pandémie attendra !

Les titres :

« Nobody Knows You When You’re Down And Out »,  « Black Magic Woman », « Golden Ring », « Man of the World », « Kerry », « After Midnight », « Bell Bottom Blues », « Key to the Highway », « River of Tears », « Rock Me Baby », « Believe in Life », « Going Down Slow », « Layla », « Tears in Heaven », « Long Distance Call », « Bad Boy », « Got My Mojo Working ».

Durée : 77 minutes

Sortie le 12 novembre 2021 La dame sur son balcon n’est autre que Mme Clapton, Melia, la seule personne autorisée à suivre cette aventure « confinée » à la Cowdray House, un manoir du West Sussex en Angleterre. La bâtisse est jolie, le charme est automnal et Clapton s’y complaît, pensionnaire des lieux pour un concert acoustique et privé. Seule Mme, du haut de son balcon et aussi quelques caméras qui nous permettent aujourd’hui de suivre l’artiste. Après l'annulation des concerts au Royal Albert Hall, en mai 2021, pour raison pandémique, Eric Clapton a la bougeotte. Il veut jouer, et…
Le film

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Le Diable n’existe pas » de Mohammad Rasoulof . Critique cinéma

Dans un régime despotique où la peine de mort existe, des hommes et des femmes affirment leur liberté. Mohammad Rasoulof mène ce même combat et le gagne avec grandeur

Laisser un commentaire