Accueil » Les sorties DVD / BR » Robert Mitchum

Robert Mitchum

Synopsis: Acteur emblématique des films noirs et immortalisé par son rôle culte dans « La Nuit du chasseur », Robert Mitchum est l’un des rares géants d’Hollywood à avoir construit sa notoriété sur une image de bad boy. Sans doute parce que sa superbe le rendait aussi séduisant qu’inquiétant.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "La nuit du chasseur - Edition limitée numérotée - 2 DVD + Blu-ray + Livre de 200 pages + CD audio [B"
De : Charles Laughton
Avec : Robert Mitchum, Shelley Winters
Sortie le : 31 octobre 2012
Distribution : Wild Side Video
Durée : 93 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 4

Avec sa stature qui n’avait d’égale que sa désinvolture, Robert Mitchum a toujours été un modèle de classe virile. Ce qui ne l’empêchait pas, à ses heures perdues, d’écrire de la poésie ! A dix-neuf ans, il se découvre ainsi un vif intérêt pour le théâtre en fréquentant une troupe amateur à Long Beach. Tout en jouant sur les planches  le soir dans de petites productions, il fait vivre sa famille en travaillant aux usines Lockheed, dont il est renvoyé à cause de troubles de la vue qui seront aussi à l’origine de son regard si particulier.

Avec la RKO, Robert Mitchum tourne plusieurs films dont « Feux croisés » d’Edward Dmytryk et surtout « La Griffe du passé » de Jacques Tourneur, sa première incursion dans le film noir, genre dont il deviendra l’un des acteurs emblématiques. Devenu célèbre, il défraye souvent la chronique avec son esprit bagarreur, son goût pour les beuveries, son irrespect pour la police et ses déclarations à l’emporte-pièce, de quoi lui valoir une réputation d’insoumis qu’il conservera toute sa vie.

En 1948, il parfait cette image en se faisant arrêter pour possession de marijuana. Condamné à soixante jours de prison, il risque aussi avec ce scandale de voir sa carrière partir en fumée. Mais c’est tout le contraire qui se produit puisque ses rôles montent en puissance, notamment avec « Ça commence à Vera Cruz » de Don Siegel, « Fini de rire » de John Farrow, « Le Paradis des mauvais garçons » de Josef Von Sternberg, « Passion sous les tropiques » de Rudolph Maté, « Mon Passé défendu » de Robert Stevenson et « Un si doux visage » d’ Otto Preminger !

Le mythe Robert Mitchum est en route et s’il partira exercer son talent loin de la RKO, les fondements du « personnage » sont déjà en place. Avec une humilité qui contraste avec son arrogance, il donnera sa propre explication : « Si on me demande beaucoup, c’est parce que je travaille vite et que je ne prends pas cher ! »

 

 

Voir aussi

« Que Dios Nos Perdone » de Rodrigo Sorogoyen. Critique cinéma

L’énigme est révélée, le meurtrier identifié. Il est sur le point d’être arrêté. L’enquête policière …

Laisser un commentaire