Accueil » A la une » « Gone girl » de David Fincher, critique DVD

« Gone girl » de David Fincher, critique DVD

Synopsis: À l'occasion de son cinquième anniversaire de mariage, Nick Dunne signale la disparition de sa femme, Amy. Sous la pression de la police et l'affolement des médias, l'image du couple modèle commence à s'effriter. Très vite, les mensonges de Nick et son étrange comportement amènent tout le monde à se poser la même question : a-t-il tué sa femme ?

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Gone Girl [Édition Limitée]"
De : David Fincher
Avec : Ben Affleck, Rosamund Pike, Neil Patrick Harris, Tyler Perry, Emily Ratajkowski
Sortie le : 11 février 2015
Distribution : 20th Century Fox
Durée : 148 minutes
Film classé : Accord parental souhaité
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film

Meilleur dvd Février 2015 ( 4 ème )

Le roman de Flynn m’a échappé des mains, bizarre. J’ai préféré son précédent « Les lieux sombres » dont l’adaptation cinématographique est désolante. Mais «  Les apparences » qui figurent pour le grand écran sous son titre original « Gone girl », me réconcilie sans sourciller avec l’œuvre de la romancière. Fincher fait très fort.

Renouant avec des œuvres plus introspectives du genre « Seven », l’auteur de «  The social network » revient à l’essentiel d’un film de genre,particulier. Il plonge le polar dans une sombre veine psychologique mêlée aux caprices d’une personnalité hors du commun. Depuis toujours Amy est  au centre de la lumière : enfant surdoué, elle devient l’héroïne des albums que ses parents écrivent pour  la jeunesse américaine. Nick est séduit par cette jolie blonde, intelligente,  et se jette dans ses bras que la belle referme prestement. On ne  le voit pas, mais on le devine un peu après,  quand sa disparition tourne au cauchemar pour son époux, largué à plus d’un titre.

Il faut modérer à ce stade  le récit d’une aventure qui réserve bien des surprises et des renversements de situations, le plus souvent inattendus. Le sel de cette histoire que Gillian Flynn a su traduire en langage cinématographique  auprès d’un Fincher qui n’en demandait peut-être pas tant. L’auteur devenu scénariste et le réalisateur s’acoquinent à merveille pour nous trimballer dans un monde où la manipulation et la perversité érigent de nouvelles lois pour un couple qui se croyait parfaitement à l’abri du besoin et des tracasseries.

photo-Gone-Girl-2014-5

Et le pauvre Nick, accusé de tous les maux, devient l’enjeu d’une enquête policière menée à charge, notamment par une presse avide de sensationnel.  Surtout que la disparue, le jour du cinquième anniversaire de son mariage, laisse derrière elle  des indices pour une chasse au trésor bien particulière. Une étrangeté supplémentaire aux yeux des enquêteurs qui prennent à la lettre ce jeu de piste amoureux et … accusateur.

Il révèle aussi que l’intéressée n’était peut-être pas forcément la gentille « illustration » pour enfants que tout le monde s’accorde à reconnaître autour d’un couple dont la relation dominant-dominé s’affirme au fil de révélations accablantes .  Fincher en rajoute alors une couche sur la page de Flynn pour mieux nous perdre, en réalisation et montage,  dans le dédale des sentiments confus, et des apparences qui ici n’ont rien de trompeuses. C’est du moins l’impression diabolique que nous laisse le souvenir d’une jolie femme, versatile et complexe, dont Rosamund Pike s’ingénue à  adoucir les contours. Elle le fait merveilleusement bien, si bien que Ben Affleck, lui aussi très à l’aise dans son rôle de mâle éperdu et paranoïaque, peut légitimement douter de la nature agréable des femmes. Et de celle des liens du mariage…

Meilleur dvd Février 2015 ( 4 ème ) Le roman de Flynn m’a échappé des mains, bizarre. J’ai préféré son précédent « Les lieux sombres » dont l'adaptation cinématographique est désolante. Mais «  Les apparences » qui figurent pour le grand écran sous son titre original « Gone girl », me réconcilie sans sourciller avec l’œuvre de la romancière. Fincher fait très fort. Renouant avec des œuvres plus introspectives du genre « Seven », l’auteur de «  The social network » revient à l’essentiel d’un film de genre,particulier. Il plonge le polar dans une sombre veine psychologique mêlée aux caprices d’une personnalité hors du commun. Depuis toujours Amy est  au centre…

Review Overview

Le film

C’est à la fois un thriller psychologique, un film policier, une romance noire que Gillian Flynn a merveilleusement adaptée de sa propre œuvre (« Les apparences » en français) pour un scénario que David Fincher épouse sans ménagement. C’est un bonheur de se laisser emporter dans ce conte cruel et toujours inattendu que le cinéaste met en scène de façon si convulsive pour mieux nous perdre en réalisation et montage,  dans le dédale des sentiments confus , et des apparences qui ici n’ont rien de trompeuses. Sous  les apparences du crime passionnel classique, le  jeu de miroirs révèle bien des secrets qui nous révèlent bien des secrets …. Rosamund Pike et  Ben Afleck : le couple «  idéal » pour une telle célébration du 7ème art.

Avis bonus Il n'y en a pas et c'est dommage pour un tel film !

User Rating: Be the first one !
Gone Girl [Édition Limitée] (DVD) de David Fincher
Date de sortie du DVD : 11 February 2015
Format : PAL
Studio : 20th Century Fox
Duree : 148 minutes

PRIX : EUR 9,89 (Prix de depart : EUR 9,89)

Voir aussi

« Live by night » de Ben Affleck. Critique cinéma

A trop piétiner l'empreinte de ses aînés, ça fait mal