Accueil » Comédies dramatique » [Critique DVD] Millénium, les hommes qui n’aimaient pas les femmes
[Critique DVD]  Millénium, les hommes qui n’aimaient pas les femmes

[Critique DVD] Millénium, les hommes qui n’aimaient pas les femmes

Synopsis: Mikael Blomkvist, brillant journaliste d'investigation, est engagé par un des plus puissants industriels de Suède, Henrik Vanger, pour enquêter sur la disparition de sa nièce, Harriet, survenue des années auparavant. Vanger est convaincu qu'elle a été assassinée par un membre de sa propre famille.

La fiche du Disque

Le film : "Millenium ,les hommes qui naimaient pas les femmes"
De : David Fincher
Avec : Daniel Craig, Rooney Mara
Sortie le : 23 mai 2012
Durée : 151 minutes
Film classé : 12 ans et plus
Nombre de Disque : 1
Le film
Les bonus

Avec cette saga, j’arrive toujours en retard. Une fois le premier volume dévoré, d’une  traite, je n’ai pas ressenti le besoin d’aller voir plus loin. Il  suffisait à mon bonheur. Et puis sont venues les adaptations sur grand et  petit écran.Je n’ai pas pris la peine de les regarder, conservant dans ma  mémoire, comme un précieux sésame, le gros bouquin de Stieg Larsson . Mais David Fincher quand même, l’homme par  qui la noirceur peut-être sublimée, et aussi Daniel Craig , plus  intéressant qu’il ne laisse paraître, là j’ai flanché.

Qu’ai-je appris de cette nouvelle version cinématographique,  remake, d’un remake déjà peu adapté à la  complexité des caractères ?David Fincher, laborieux dans sa mise en place n’a d’yeux que pour la belle Rooney Mara , dont le personnage et l’histoire, il est vrai,  focalisent le récit. Un profil hors du commun, parfaitement ciblé par la   caméra qui en devient négligente,  quand elle s’attèle  aux basques du  journaliste humilié, puis  frigorifié. Et le malheur, c’est que les deux héros doivent un      jour se rencontrer. Le film se perd alors dans le labyrinthe d’une enquête à priori impossible à résoudre, mais que Fincher nous livre sur un plateau.

L’intrigue n’a plus  grand intérêt et le conflit familial qui remonte à la nuit des temps se  dilue dans un scénario qui reprend à la lettre le fil du bouquin. Je pensais que la mise en scène aurait permis de mieux cerner tous ces  portraits accrochés par un romancier à l’imagination prolixe.Mais sur l’écran, elle se tarit au fur et à mesure que les protagonistes tombent  le masque. L’ensemble devient sympathique, et s’étire pendant plus de deux heures.Lisbeth , heureusement passe de temps en temps nous faire un  petit coucou. Ca décoiffe !

24,99 € TTC le Digipack double Blu-ray™. 19, 99 € TTC le Digipack  DVD.

 Bonus Blu-ray et DVD :

  • Commentaires du réalisateur David Fincher

 Bonus exclusifs Blu-ray™ :

  Commentaires du réalisateur David Fincher-Archives Vanger :

o   Les hommes qui n’aiment pas les femmes

o   Personnages

  • Salander, Lisbeth –  Casting de Salander, Une fille pas comme les autres, L’apparence de Salander, Mara/Fincher, Irene Nesser, Essais de Salander
  • Blomkvist, Mikael – Casting de Blomkvist, Entretien avec Daniel Craig, Habiller Blomkvist, Galerie photo de l’enquête
  • Vanger, Martin – Entretien avec Stellan Skarsgård, Psychopathologie, Bondage, Torture, La tête dans un sac plastique, Conception du décor (photos)

o   Sur le tournage

  • Suède – Le syndrome de Stockholm, Le métro de Stockholm (Tunnelbana), Qu’ils aillent se faire voir, Fin, Galerie photo
  • Hollywood – Casting d’Armansky, Audition d’Armansky, De mauvaises pensées, Viol/Vengeance, Cottage de Blomkvist, Maison de Martin, Appartement de Salander

o   Post-production

  • Dans la salle de montage-Générique (multi-angle) commenté par Tim Miller de BLUR Studio
  • Effets spéciaux
Avec cette saga, j’arrive toujours en retard. Une fois le premier volume dévoré, d’une  traite, je n’ai pas ressenti le besoin d’aller voir plus loin. Il  suffisait à mon bonheur. Et puis sont venues les adaptations sur grand et  petit écran.Je n’ai pas pris la peine de les regarder, conservant dans ma  mémoire, comme un précieux sésame, le gros bouquin de Stieg Larsson . Mais David Fincher quand même, l’homme par  qui la noirceur peut-être sublimée, et aussi Daniel Craig , plus  intéressant qu’il ne laisse paraître, là j’ai flanché. Qu'ai-je appris de cette nouvelle version cinématographique,  remake, d’un remake déjà peu adapté à la  complexité des caractères ?David Fincher, laborieux…

Vue d'ensemble des tests

Le film
Les bonus

Résumé : Pourquoi cette nouvelle version, qui n'apporte rien aux précédentes, et encore moins au bouquin dont elle s'inspire ? Seul le personnage de Lisbeth met un peu de piment à la mise en scène très conventionnelle de Fincher. Ca devient un polar sympathique, mais de plus en plus ennuyeux au fur et à mesure que l'intrigue se dénoue . Sans âme , ni suspense....

Avis Bonus : N'ayant visionné que la version dvd, le supplément assure le minimum syndical ( les commentaires du réalisateur). Si vous avez le blu ray , vous en aurez pour votre argent

48

Millénium - les hommes qui n'aimaient pas les femmes (DVD) de David Fincher

Date de sortie du DVD : 23 May 2012

Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL

Studio : Sony Pictures Entertainment

Duree : 92 minutes

PRIX : EUR 10,00 (Prix de depart : EUR 10,02)

Un commentaire

  1. Je n’ai pas lu le livre mais j’avais vu la version télévisée. D’où un problème évident : comment se passionner pour un scénario à suspens dont on connait le dénouement ? Cela dit, si je suis d’accord sur l’aspect conventionnel de la mise en scène, j’ai trouvé le film correctement réalisé. Craig est bien dans son personnage – finalement assez falot – et, si j’apprécie Lisbeth, je ne vois pas en elle l’événement du siècle décrit ici ( :whistle: ) et là. C’est même l’un des principaux reproches que je ferai : son personnage est trop simpliste, alors qu’il devrait être le plus complexe de la distribution.
    En tout cas, pas de regret, sinon de n’avoir pas ouvert le bouquin à temps. Moi aussi, j’ai de sacrés retards à l’allumage…

Laisser un commentaire