Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Scandaleusement célèbre » de Douglas Mcgrath. Critique dvd

« Scandaleusement célèbre » de Douglas Mcgrath. Critique dvd

Synopsis: Vous connaissez l'histoire, mais pas la vérité des personnages. Truman Capote est un new yorkais intellectuel et mondain, écrivain adulé, célébrité à l'esprit acéré, fidèle en amitié, mais prêt à tout pour un bon mot. La rencontre avec les tueurs qui lui inspireront « De sang froid », changera à jamais le cours de sa vie. Il écrira son chef-d'œuvre, et y brûlera son âme...

La fiche du DVD

Le film : "Scandaleusement célèbre"
De : Douglas Mcgrath
Avec : Toby Jones, Sandra Bullock
Sortie le : 07/10/2009
Distribution : C.I.D.C. - Une Vidéo
Durée : 118 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD : 1
Le film

Truman Capote est entré plusieurs fois dans l’Histoire. Sa vie, son œuvre… des romans, des nouvelles, des reportages, des pièces de théâtre et deux scénarios pour le cinéma qui lui ouvrent de nouvelles portes vers une notoriété posthume, en adaptant à deux reprises, sa vie, son œuvre…

« Scandaleusement célèbre » est sorti aux Etats-Unis peu de temps après le film de Bennet Millet «  Truman Capote »  qui traitait du même sujet : l’enquête du romancier américain auprès des deux meurtriers d’une famille paisible de fermiers.

A Philip Seymour Hoffman qui pour son rôle titre a décroché en 2008 l’Oscar du Meilleur acteur, Douglas McGrath préfère Toby Jones , un acteur anglais pas forcément connu ( dans «  Frost-Nixon » ,il est le conseiller financier du président ) mais qui joue plutôt bien et qui surtout se rapproche physiquement assez de l’original.

Un couple merveilleux : Sandra Bullock , Toby Jones
Un couple merveilleux : Sandra Bullock , Toby Jones

Pour le reste, je ne sais si Truman Capote, homosexuel revendiqué, était aussi maniéré que McGrath l’imagine ici. Il est vrai que lorsque l’écrivain se confie réellement à l’un des meurtriers pour qui il a beaucoup d’affection, sa confession tient de l’autoportrait «  avec toi je ne suis pas obligé de me comporter comme un petit jouet mécanique » .

Mécanique, c’est bien ainsi qu’il apparaît dans une débauche générale de caricatures mondaines , auprès desquelles Capote passe le plus clair de son temps à médire, cancaner et ragoter. C’est assez long et redondant : le film dure près de deux heures .  Ainsi, jusqu’à la confrontation avec le fait divers, Capote  ne s’enflamme que de billevesées et nous ennuie . Mais une fois le face à face avec l’incroyable Daniel Craig , l’histoire prend sa juste dimension , déborde d’une passion doublement interdite au cœur d’une prison entre un détenu et son visiteur .

Et là je veux bien croire ce Capote prêt à tout brûler pour sauver ce qui lui reste d’humanité ( un des grands thèmes de ce film ) , un homme fait de chair et de sang , qui au plus fort de ses ambiguïtés arrive à donner ce qu’il a de meilleur en lui-même . Ce n’est plus la marionnette qui pavane dans les beaux salons, amuse ces dames dont une Sigourney Weaver fade au possible ( il ne faut pas trop coller à son rôle ) et fait le coq pour la galerie .

A cet instant Toby Jones confine au sublime , l’arrogance n’est plus de mise, le masque est tombé, la pièce est jouée . Elle aurait pu être magnifique, mais Douglas McGrath a trop traîné lui aussi dans les alcôves de ces dames . Sandra Bullock en confidente de l’écrivain, a su les éviter . Mais les bonus , réduits à néant, ne nous en diront pas plus .

Truman Capote est entré plusieurs fois dans l’Histoire. Sa vie, son œuvre… des romans, des nouvelles, des reportages, des pièces de théâtre et deux scénarios pour le cinéma qui lui ouvrent de nouvelles portes vers une notoriété posthume, en adaptant à deux reprises, sa vie, son œuvre... « Scandaleusement célèbre » est sorti aux Etats-Unis peu de temps après le film de Bennet Millet «  Truman Capote »  qui traitait du même sujet : l’enquête du romancier américain auprès des deux meurtriers d’une famille paisible de fermiers. A Philip Seymour Hoffman qui pour son rôle titre a décroché en 2008 l’Oscar du Meilleur…

Review Overview

Le film

Ce n'est pas une docu fiction, le regard de de Douglas McGrath étant beaucoup trop complaisant avec son héros et sa mise en scène.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« The Wall » de Doug Liman. Critique cinéma-Bluray

Un huis clos au grand air où l’air vient à manquer, haletant !

Laisser un commentaire