Accueil » Comédies dramatique » « Le bel âge » de Laurent Perreau. Critique dvd

« Le bel âge » de Laurent Perreau. Critique dvd

Synopsis: Claire se débat entre son engagement dans la natation et ses premiers émois amoureux. Son grand-père, un vieil homme aussi mystérieux qu'extravagant, l'a recueillie dans sa demeure. Mais Claire l'évite...

La fiche du DVD

Le film : "Le Bel âge"
De : Laurent Perreau
Avec : Michel Piccoli, Pauline Etienne
Sortie le : 07 septembre
Distribution : Pathé
Durée : 95 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD : 1
Le film
Les bonus

Les piscines. Ces points de rencontres, anonymes, ou pour le moins d’une neutralité bienveillante, alimentent de nombreux scénarios. Il y a ce film et celui de Hiner Saleem«  Les toits de Paris » : deux bons vieux hommes se retrouvent mais ne se baignent jamais. L’un deux y fera la connaissance d’une jeune fille.

C’est Michel Piccoli, à l’affiche de «  Le bel âge », face à face avec une jeune fille, sa petite fille, Claire, qu’il recueille dans sa grande demeure, après la mort de sa mère. A 17 ans, elle n’a guère de passion, sinon la natation, «  un métier d’avenir » soupire le grand-père dépassé par les agissements de cette jeunesse imprévisible.

Laurent Perreau , observe ce couple où Michel Piccoli et Pauline Etienne  s’illustrent avec brio.Jouant sur les extrêmes de la vie, ils s’épient, mais s’évitent, dévidant au fil du récit, les secrets qui font le sel de leur existence.

Si le ressort dramatique est une évidence (le grand père et la petite fille ont besoin  l’un de l’autre) le réalisateur compose une vision  scénique qui rend le tableau familial attachant. Les finesses du scénario (le coup d’œil du grand-père dans la chambre, les moniteurs de contrôle de la salle de jeu …) illuminent les portraits.

Face à Michel Piccoli , Pauline Etienne parcourt avec beaucoup de subtilité la palette de son personnage, très secret, inconstant, avec ce rien d’espièglerie qui lui reste de  l’enfance.

Qui refuse encore d’être femme, prisonnière du clair-obscur imposé par la demeure du grand-père, et qui s’éveille à la vie dans un désordre amoureux, joyeux et maladroit. Un peu à l’image de ce film qui pour un premier essai est une jolie promesse, un encouragement supplémentaire pour les réalisations à venir.

LE SUPPLEMENT

  • « Histoire naturelle » de Laurent Perreau . Un court métrage agréablement troussé autour de la rencontre entre un gardien d’un parc animalier et une artiste. Après sa belle prestation dans « A la recherche du temps perdu», Micha Lascot confirme dans ce petit rôle qu’il faudrait peut-être lui en confier de plus grands.
Festival de Locarno, prix d'interprétation féminine Pauline Etienne Les piscines. Ces points de rencontres, anonymes, ou pour le moins d’une neutralité bienveillante, alimentent de nombreux scénarios. Il y a ce film et celui de Hiner Saleem«  Les toits de Paris » : deux bons vieux hommes se retrouvent mais ne se baignent jamais. L’un deux y fera la connaissance d’une jeune fille. C’est Michel Piccoli, à l’affiche de «  Le bel âge », face à face avec une jeune fille, sa petite fille, Claire, qu’il recueille dans sa grande demeure, après la mort de sa mère. A 17 ans, elle n’a guère de…

Review Overview

Le film
Les bonus

C'est le genre de premier film qui affiche ses ambitions , mais sans les défauts d'un premier essai : y mettre tout ce que l'on sait faire. Je retiens personnellement des portraits habilement dessinés, et une histoire qui parfois réussit à dépasser le cadre de l'intime

Avis Bonus : Rien qu'un court métrage, mais suffisant pour comprendre que le jeune réalisateur a plein de choses à dire

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Disperata » de Edoardo Winspeare. Critique cinéma

Ainsi donc, le touriste des Pouilles n’est pas le seul à ne pas comprendre le …

Laisser un commentaire