Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « The man from nowhere » de Lee Jeong-Beom. Critique dvd

« The man from nowhere » de Lee Jeong-Beom. Critique dvd

Synopsis: Le seul lien avec l’extérieur de cet étrange prêteur sur gages, est une petite fille, Somi, qui habite à côté de chez lui. La mère de la fillette vend de la drogue à son compte sans informer l’organisation criminelle pour laquelle elle est censée travailler...

La fiche du DVD

Le film : "The Man from Nowhere"
De : Lee Jeong-Beom
Avec : Won Bin, Kim Sae-Ron
Sortie le : 07 septembre
Distribution : TF1 Vidéo
Durée : 114 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD : 1
Le film
Les bonus

Meilleur dvd Septembre 2011 ( 5 ème )

Grand Prix Festival du Film Policier de Beaune

Il étonnant de constater que le thriller, avec ses codes et ses repères géographiques, appartient à des familles aussi diverses que formatées. Sur le continent asiatique, elles semblent se multiplier à loisir et à plaisir, tant le genre est chaque fois, sinon renouvelé, toujours agrémenté d’éléments nouveaux. Ce qui n’échappe pas à l’excellent film coréen de Lee Jeong-beom , qui non content de signer une réalisation conforme à une histoire plutôt classique, en est aussi l’auteur.

Pour un premier essai, c’est un coup de maître. Une mise en scène et un scénario ad-hoc, au cœur duquel le petit plus est un grand personnage : celui qui nous vaut ce titre énigmatique. Tae-shik, prêteur sur gages, sombre et solitaire,  ne demande rien à personne, sinon de conserver ce silence qui le protège d’un passé aussi secret que douloureux.

Mais voilà, pas de chance pour notre anti-héros, la maman de sa petite voisine à laquelle il s’était un peu attaché, vient de disparaître. Ce qui dérange à la fois son petit commerce, sa tranquillité et le brin de moralité qu’il semblait conserver sous une mèche rebelle. L’homme va sortir de l’ombre et faire resurgir une histoire que les trafiquants de drogue et d’organes, mêlés, vont amèrement regretter.

Si la trame est assez classique  je vous assure que son écriture et son traitement relèvent le niveau du film policier. C’est un film d’actions, où les scènes spectaculaires succèdent aux bagarres, chorégraphies, logiques et cohérentes .

L’image du héros sans peur ni reproche, s’en trouve aussi améliorée. Won Bin, pose idéale pour mener ce personnage hors des sentiers battus, m’a sidéré. Je revoie l’acteur qui dans l’excellent film «  Mother » jouait tout aussi excellemment bien le garçon demeuré.

A ses côtés, les autres personnages donnent également de la hauteur au récit, avec bien évidemment l’étonnante prestation de la gamine Kim Saeron. Elle vous alpague dès son premier regard. Le réalisateur le dit, ce n’est pas une enfant, c’est une actrice !

Le making of

Comme dans ce film, l’action est omniprésente, les scènes ici présentées ne manquent pas de mouvements, et d’intérêt. Où l’on voit notamment Won Bin réaliser lui-même ses cascades

«  Mon projet était  un film d’action émouvant, et humaniste, avec des scènes de combat divertissantes » se souvient Lee Jeong-beom. Pour ce faire, il opte sur un style de combat rarement vu en Corée,  «  avec des mouvement rapides, précis, qui tiennent à la fois du kaki philippin et de l’arnis ». Les amateurs apprécieront.

Une belle photo, un joli cadre, mais un film noir…

Il ne faut pas manquer la rencontre avec la jeune Kim Saeron , très à l’aise sur le plateau et qui explique très bien son personnage ,qu’elle résume comme étant quelqu’un qui «  a une grande tristesse au fond du cœur mais qui ne le montre pas ».

Won Bin salue le talent de sa jeune partenaire «  elle jouait tellement bien que j’avais réellement pitié d’elle ».

Meilleur dvd Septembre 2011 ( 5 ème ) Grand Prix Festival du Film Policier de Beaune Il étonnant de constater que le thriller, avec ses codes et ses repères géographiques, appartient à des familles aussi diverses que formatées. Sur le continent asiatique, elles semblent se multiplier à loisir et à plaisir, tant le genre est chaque fois, sinon renouvelé, toujours agrémenté d’éléments nouveaux. Ce qui n’échappe pas à l’excellent film coréen de Lee Jeong-beom , qui non content de signer une réalisation conforme à une histoire plutôt classique, en est aussi l’auteur. Pour un premier essai, c’est un coup de…

Review Overview

Le film
Les bonus

Un film noir, élégant, très personnel dans sa manière de conduire une histoire plutôt classique. Le personnage principal s’en ressent, mais aussi tous les acteurs de cette tragédie policière parfaitement traités par un réalisateur qui signe là son premier film. Une belle performance

Avis Bonus : Un petit making of, peu bavard, mais qui montre beaucoup de choses. Il va à l’essentiel

User Rating: Be the first one !
The Man from Nowhere (DVD) de Lee Jeong-beom
Date de sortie du DVD : 7 September 2011
Format : PAL
Studio : TF1 Vidéo
Duree : 114 minutes

PRIX : EUR 12,99 (Prix de depart : EUR 12,99)

Voir aussi

« L’Atelier » de Laurent Cantet. Critique cinéma

L’écriture libératoire au cœur d’un second procédé créatif, le cinéma. Laurent Cantet et Robin Campillo …

Un commentaire

Laisser un commentaire