Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Armadillo » de Janus Metz. Critique DVD

« Armadillo » de Janus Metz. Critique DVD

Synopsis: Mads et Daniel sont partis comme soldats pour leur première mission en Afghanistan ; leur section est positionnée à Camp Armadillo. Les soldats sont là pour aider les Afghans, mais les combats s’intensifiant, les sentiments de méfiance s’imposent...

La fiche du DVD

Le film : "Armadillo"
De : Janus Metz
Avec :
Sortie le : 19/04/2011
Distribution : Distrib Films
Durée : 95 minutes
Film classé : Accord parental souhaité
Nombre de DVD : 1
Le film
Les bonus

 Meilleur dvd Avril 2011 ( 2 ème )

Un film événement, un documentaire réalisé comme une fiction. On pense bien évidemment à « Démineurs » dont il est fait allusion dans les bonus. A cette différence près, que tout a   été ici réellement vécu. Et qu’il n’est pas question de suivre une unité spécifique, mais une bande de jeunes soldats danois, des volontaires pour partir au combat.

Ce que fait Janus Metz , avec une aisance de vieux roublard. Après la scène des adieux, un brin mélo, mais déjà très poignante,il nous plonge immédiatement dans le bain. Son système : laisser parler la caméra. Exit la voix off, ou l’interview façon grand reporter. La lumière est ambiante, parfois pas très bonne, mais qu’importe. C’est livré brut de brut, bien que le cadre soit ajusté (quand la situation le permet) avec parfois ce que l’on peut considérer comme une direction d’acteurs.

Il filme l’arrivée des jeunots et l’accueil des anciens : la discussion s’engage et la caméra tourne,  posant le décor des opérations en un clin d’œil.Chaque plan, saisissant, est comme mis en scène par le hasard qui se joint à l’instinct. Qu’il s’agisse de contacter les autochtones ou patrouiller au cœur d’un oued au milieu de gamins décontractés, on est au cœur de l’action, sans pouvoir dissocier le vrai du faux.

Mais ici tout est bien vrai, à  tel point que le réalisateur et son chef-opérateur, Lars Skree ont dû écrire leur testament et des lettres à leurs proches au cas où… On leur a tiré dessus quand tout  près des combattants, la caméra s’est mise à tanguer et à rechercher maladroitement  l’info, juste devant. Des champs de pavots, quelques maisons délabrées, et des Talibans embusqués. Invisibles, toujours…

A l’action succède le repos, la réflexion, le doute. Metz ne dissimule rien des sentiments des jeunes soldats et c’est là que son documentaire prend une autre dimension, puisqu’il nous interpelle simplement, mais très directement en laissant parler chaque protagoniste et les images qu’ils suscitent. C’est aussi là qu’il se démarque de la fiction et particulièrement de «  Démineurs » qui à mes yeux demeurent cependant un modèle du genre.

Du berger qui leur demande de retourner chez eux , au paysan pleurant sa famille disparue , du soldat hébété en apprenant la mort d’une fillette ,  le constat est amer et le film de Janus pose  la question de la raison d’être , d’une telle situation .  Encore un point majeur de ce grand documentaire qui donne aux images leur sens premier et au métier de journalisme ses plus belles lettres de noblesse.

Les bonus

  • Sept scènes inédites ( 60 mn ) – Et c’est bien dommage, car toutes apportent un supplément d’âme, de vérité à ce film qui n’en manque pourtant pas. De l’entraînement et de la motivation des soldats volontaires, à la découverte du camp de Armadillo, en passant par la manière dont l’armée afghane coopère avec les danois, ou bien encore la mort de la fillette, c’est quasiment un second film que nous propose Janus Metz.

  • Rencontre avec le réalisateur. Il raconte comment il a pu convaincre cette bande de jeunes danois de les accompagner, alors « que le monde militaire est très suspicieux vis-à-vis des médias. Ce qui les intéressait, c’était l’idée que ce serait un témoignage de ce qu’ils ont vécu, et aussi ils font partie de la génération de la télé-réalité ».

Sur les dangers encourus, Metz ne les nie pas, mais affirme «  qu’il est important de transmettre au public l’aspect profondément traumatisant de la violence. C’était un projet difficile, car sur le plan éthique et moral, d’une certaine manière on exploite la tragédie et la violence des situations ».

 Meilleur dvd Avril 2011 ( 2 ème ) Un film événement, un documentaire réalisé comme une fiction. On pense bien évidemment à « Démineurs » dont il est fait allusion dans les bonus. A cette différence près, que tout a   été ici réellement vécu. Et qu’il n’est pas question de suivre une unité spécifique, mais une bande de jeunes soldats danois, des volontaires pour partir au combat. Ce que fait Janus Metz , avec une aisance de vieux roublard. Après la scène des adieux, un brin mélo, mais déjà très poignante,il nous plonge immédiatement dans le bain. Son système :…

Review Overview

Le film
Les bonus

Un documentaire monté comme un film , ce qui le rend encore plus prenant dans cette course folle vers la mort qui ne dit pas son nom . Ou le pouvoir des images , et la puissance émotionnelle qu'elles peuvent susciter. Une grande leçon de cinéma , d'histoire et d'humanité

Avis Bonus : Des scènes inédites qui pourraient très bien figurer dans le documentaire original , une rencontre avec le réalisateur , on poursuit avec ces suppléments cette étonnante aventure pour laquelle des hommes ordinaires dépassent leurs limites. Un grand dvd.

User Rating: Be the first one !
Armadillo (DVD) de
Date de sortie du DVD :
Format :
Studio : Distrib Films
Duree : minutes

PRIX : EUR 22,21 (Prix de depart : EUR 22,21)

Voir aussi

« Après la tempête » de Hirokazu Koreeda. Critique cinéma-dvd

Le réalisateur en dit de moins en moins et ça devient troublant, mais son making of est ... d'enfer !

Laisser un commentaire