Accueil » A la une » « Belles familles » de Jean-Paul Rappeneau. Critique cinéma-dvd

« Belles familles » de Jean-Paul Rappeneau. Critique cinéma-dvd

Synopsis: Jérôme Varenne, qui vit à Shanghai, est de passage à Paris. Il apprend que la maison de famille d'Ambray où il a grandi est au cœur d'un conflit local. Il décide de se rendre sur place pour le résoudre. Cette échappée provinciale changera sa vie...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Belles familles "
De : Jean-Paul Rappeneau
Avec : Mathieu Amalric, Marine Vacth, Gilles Lellouche, Nicole Garcia, Karin Viard
Sortie le : 16 février 201
Distribution : ARP Sélection
Durée : 114 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Le making of

Les meilleurs dvd Février 2016 ( 9 ème )

Entre Shanghai et Londres, Jérôme ne fait que passer . Un petit bonjour à sa maman et puis s’en va pour Londres. Mais bien malgré lui, il va devoir prolonger son séjour dans l’hexagone. Le papa a laissé un héritage qu’il pensait réglé à tout jamais. Jérôme a renoncé à sa part, mais l’historique de la succession, qu’il découvre par son frère aîné (Guillaume De Tonquédec ), le fait sortir de ses gongs.

Des transactions immobilières se mêlent au passé amoureux de ce géniteur désormais bien encombrant.Jérôme va alors donner un coup de pied dans la fourmilière. Une préemption douteuse de la mairie paralyse en effet la vente du très beau domaine familial que guigne Grégoire, son meilleur ami d’enfance.(Gilles Lellouche). En attente du procès, les parties s’affrontent.

C’est provincial à souhait, mais Rappeneau n’est pas Chabrol et à la psychologie de l’auteur de «La Cérémonie», celui de « Cyrano » préfère la fièvre des grandes envolées humaines, des contacts physiques et des bravades de salle de garde. Ce qu’il fait très bien en montant crescendo son rythme ravélien d’où il surplombe Blois à la manière de Los Angeles.

Les deux frangins ne sont pas forcément sur la même longueur d'onde
Les deux frangins ne sont pas forcément sur la même longueur d’onde

Clin d’œil amusé ou dérapage narcissique ? La caméra de Rappeneau ne se fixe pas sur un style particulier. Le cinéaste alterne la comédie et le drame sans jamais en faire une comédie dramatique au sens commun. Ce qui procure parfois des séquences un peu bizarres, oniriques ou fantastiques quand dans les combles du domaine, ressurgissent les souvenirs mauvais.

Jérôme et son père n’ont jamais fait la paire et c’est une quête nouvelle que le jeune homme entreprend. Mathieu Amalric endosse les responsabilités avec le sérieux qu’on lui connaît, tout en composant autour des femmes qui le courtisent. Sa fiancée chinoise, normale ( Gemma Chan) , son ancienne petite amie du lycée, un brin nympho, ( Claude Perron ) et ce qui pourrait être sa demi-sœur et qui n’est que la compagne de son meilleur ami (Marine Vacth) , le fameux Grégoire.

La propriétaire du domaine, le maire de la commune...
La propriétaire du domaine, le maire de la commune…

Ce ballet tourbillonnant,  Rappeneau nous le concocte avec l’expérience d’un vieux briscard de la caméra qui sait poser l’objectif au bon endroit et lui donner des arguments pour nous appâter. En prime la confirmation de Marine Vacth, la «  Jeune et jolie » comédienne de François Ozon et une kyrielle de comédiens plus affûtés les uns que les autres. Karin Viard, Nicole Garcia, André Dussolier… On a vu pire !

  • Making of (42 mn). De nombreuses scènes, des angles différents, des répétitions au tournage. On voit vraiment le travail du réalisateur avec les comédiens très à l’écoute et qui font eux aussi leurs commentaires entre deux prises de vue.

Rappeneau apparaît comme un pointillisme, un obsédé du détail, le moindre geste compte, la moindre attitude. Parfois il joue seul entièrement la scène à venir sous l’œil ébahi, effaré, attentionné des comédiens.

 

Les meilleurs dvd Février 2016 ( 9 ème ) Entre Shanghai et Londres, Jérôme ne fait que passer . Un petit bonjour à sa maman et puis s'en va pour Londres. Mais bien malgré lui, il va devoir prolonger son séjour dans l'hexagone. Le papa a laissé un héritage qu'il pensait réglé à tout jamais. Jérôme a renoncé à sa part, mais l’historique de la succession, qu’il découvre par son frère aîné (Guillaume De Tonquédec ), le fait sortir de ses gongs. Des transactions immobilières se mêlent au passé amoureux de ce géniteur désormais bien encombrant.Jérôme va alors donner un coup…
Le film
Le making of

C’est effectivement une belle famille que réunit Jean-Paul Rappeneau autour d’une kyrielle de très bons comédiens qui se donnent la réplique sans jamais défaillir, malgré une histoire qui les fait sortir de leurs gongs. L’héritage paternel se révèle un brin compliqué le jour où la mairie fait préemption sur le domaine familiale pourtant vendu légalement à l’ami de la famille .En attendant que la justice règle le contentieux le fiston qui n’avait pas donné des nouvelles depuis dix ans revient de Chine et se mêle de dénouer l’écheveau. C’est provincial à souhait, mais Rappeneau n’est pas Chabrol et à la psychologie de l’auteur de « Bellamy », celui de « Cyrano » préfère la fièvre des grandes envolées humaines, des contacts physiques et des bravades de salle de gare. Ce qu’il fait très bien en montant crescendo son rythme ravélien. On passe un agréable moment, sans pour autant souhaiter fréquenter à nouveau cette belle famille dans les jours à venir...

Avis bonus Un making of très généreux

User Rating: Be the first one !
Belles familles [Blu-ray] (Blu-ray) de Jean-Paul Rappeneau
Date de sortie du Blu-ray : 16 February 2016
Format :
Studio : ARP Sélection
Duree : 114 minutes

PRIX : EUR 14,99 (Prix de depart : EUR 15,05)

Voir aussi

« Moka » de Frédéric Mermoud. Critique dvd

Diane a perdu son fils dans un accident de la circulation. La voiture ne s’est pas arrêtée. …