Accueil » A la une » « Voyage au bout de la terre-Amundsen » de Espen Sandberg. Critique Blu-ray

« Voyage au bout de la terre-Amundsen » de Espen Sandberg. Critique Blu-ray

  • Meilleur dvd Février 2020( 7 ème )
  • Acteurs : Pål Sverre Hagen, Christian Rubeck, Katherine Waterston, Trond Espen Seim, Glenn Andre Kaada
  • Réalisateurs : Espen Sandberg
  • Audio : Anglais , Français
  • Sous-titres : Français
  • Studio : Metropolitan Vidéo
  • Durée : 124 minutes

L’histoire :  Après avoir posé le pied au Pôle Sud pour la première fois, vainqueur de la course à la découverte de ce continent glacé, Roald Amundsen décide d’être le premier homme à découvrir le Pôle Nord. Pour y arriver, il est prêt à sacrifier famille, argent et amour.

  • Film :   

Les films d’explorateurs n’ont plus cours aujourd’hui quand émerge celui de Espen Sandberg d’une calotte glaciaire qui n’aura jamais refroidi Roald Amundsen (Pål Sverre Hagen). Une fois le Pôle Sud atteint, le prospecteur norvégien n’a plus qu’une idée en tête, rejoindre l’hémisphère opposé,  dont il ne reviendra jamais.

C’est du moins l’histoire que raconte son frère Leon ( Christian Rubeck) à la femme qui l’attend depuis sept ans. Bess ( Katherine Waterston )ne croit pas un instant à sa disparition et surtout  pas au portrait peu amène que Léon esquisse en évoquant les différents périples de son cadet.

A  travers ce récit, l’homme, son œuvre, sa personnalité, se forgent dans l’inoxydable. Il peut jouer le « chacun pour soi » pour le retour vers la terre natale, ou bien s’acharner sur une direction qui le paralyse depuis cinq mois.

A bout d’arguments, on mangera les chiens …

Le blanc a perte de vue, les pieds gelés, les gerçures.

Espen Sandberg ne nous épargne rien des fondamentaux du genre, très réalistes, et les rapporte toujours à la hauteur de cet explorateur sans limite.  Ce qui suscite de plus en plus d’inquiétudes, des interrogations aussi, quand ce n’est pas purement de l’indignation. Il se fait étriller par les journalistes qui le couvraient de lauriers…

Bess, l’une des maîtresses de l’explorateur croit encore à son retour…

Reçu avec les honneurs à la Société royale de géographie de Londres, il entend un discours en forme de désaveu, au profit de son concurrent de toujours Robert Falcon Scott, sujet de sa Majesté dont l’éthique parait plus probante aux yeux de ses concitoyens.

L’affront redouble la ténacité du norvégien. Il utilise maintenant des avions, en perd plusieurs , en recommande deux fois plus, malgré l’accumulation des dettes. La faillite est en vue. Mais pas le Pôle Sud pour lequel il engage une nouvelle expédition, contre l’avis de son frère qui cette fois le lâche totalement.

Bess entend toutes ses critiques, parcourt les articles désastreux, mais demeure indulgente et compréhensive à l’égard d’un chercheur hors norme.

Le cinéaste ajoute à cette confrontation passionnée, un peu de suspense et beaucoup de rebondissements autour des événements qui marqueront à jamais l’histoire de la découverte des Pôles. Amundsen, Scott, oubliés aujourd’hui mais à jamais marqués par l’empreinte des grands. Sandberg en atteste.

Meilleur dvd Février 2020( 7 ème ) Acteurs : Pål Sverre Hagen, Christian Rubeck, Katherine Waterston, Trond Espen Seim, Glenn Andre Kaada Réalisateurs : Espen Sandberg Audio : Anglais , Français Sous-titres : Français Studio : Metropolitan Vidéo Durée : 124 minutes L'histoire :  Après avoir posé le pied au Pôle Sud pour la première fois, vainqueur de la course à la découverte de ce continent glacé, Roald Amundsen décide d’être le premier homme à découvrir le Pôle Nord. Pour y arriver, il est prêt à sacrifier famille, argent et amour. Film :    Les films d’explorateurs n’ont plus cours aujourd’hui quand émerge celui de Espen Sandberg d’une calotte glaciaire qui n’aura jamais refroidi…
Le film

Un grand et beau film d’aventures qui ne se contente pas de ramener des images superbes et terribles des zones désertiques enneigées, perdues à jamais. Il évoque dans une mise en scène puissante, la façon dont le héros explorateur s’est comporté à chaque expédition. Son attitude vis-à-vis de ses équipiers, de ses proches dont son frère qui le soutiendra , presque jusqu’au bout… C’est lui qui raconte à la maîtresse de son frère la manière dont celui-ci aurait disparu à tout jamais sans atteindre le Pôle Sud. Une confrontation en forme de rencontre inattendue fonctionne très bien.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Les Révoltés de l’an 2000  » de Narciso Ibanez Serrador. Critique cinéma-dvd

Qui oserait tuer un enfant ? demande un îlien rescapé du massacre.

Laisser un commentaire