Accueil » Les critiques » Le Festival Télérama : 3.50 € la place

Le Festival Télérama : 3.50 € la place

  • Le 20e Festival cinéma Télérama a lieu du 18 au 24 janvier.

Pour 3,50 euros la place (pass dans “Télérama” des 11 et 18 janvier), 16 films choisis par la rédaction sont programmés dans plus de 300 salles Art et essais. Je vous les livre sans ordre de préférence contrairement aux incontournables d’UGC, qui se terminent demain mardi.

  •  « Elle » de Paul Verhoeven. Après les Golden Globes, le film attendu aux Oscars. Victime de viol, sa réaction est déconcertante. Qui est-elle ? Que veut-elle ? Pour ce rôle Isabelle Huppert, sommet d’ambiguïté vénéneuse, a reçu aux Golden Globes la consécration féminine pour un film étranger .
  • « Moi, Daniel Blake » de  Ken Loach. Palme d’Or à Cannes 2016. Elle n’est pas en toc. Un sexagénaire cardiaque et une jeune mère célibataire cherchent à s’entraider, face à un système social pervers et dysfonctionnel.
  • « Café Society » de Woody Allen.Un chassé-croisé amoureux dans les années 1930… Rien de bien neuf dans les coulisses.
  • « Juste la fin du monde »  de Xavier Dolan. Le grand prix du festival de Cannes 2016 a bien mérité sa palme.Une confrontation familiale qui malaxe avec habileté, et sans ménagement les tourments d’une fratrie qui se retrouve exceptionnellement à l’occasion du retour de l’un des siens.
  • « Julieta » de Pedro Almodovar. Bouleversant, magnifique, intemporel. A mes yeux, l’un des meilleurs films de 2016, et même au-delà…
  • « Toni Erdmann » de  Maren AdeCannes 2016 : Prix de la Critique Internationale et Palme du public. Ah bon …
  • « Frantz »  de François Ozon. En 1919, un Français rencontre la femme de Frantz, son ami allemand mort. Ozon joue avec leur inconscient et leurs illusions.
  • « La Tortue rouge »  de Michael Dudok de Wit. Prix spécial à Cannes 2016 – Un certain regard. Une somptueuse ode à la nature, où se mêlent poésie et mythologie.
  • « Les Ogres »  de Léa Fehner. La réalisatrice livre brut de brut le quotidien d’une troupe de théâtre ambulante qui joue Tchékhov dans toute sa démesure. La tradition du cirque et du cinéma réunis, un bel alliage façonné par des acteurs en ébullition.
Adèle Haenel et Marc Barbé un couple tiraillé par des sentiments extrêmes.

« Paterson »  de Jim Jarmusch. Echec et mat au festival de Cannes, mais le poète à toujours raison… Encore un film indispensable de la part d’un réalisateur qui l’est tout autant.

« Aquarius »  de Kleber Mendonça Filho. Le gouvernement brésilien n’a pas vraiment apprécié…. La résistance d’une sexagénaire, critique musicale, face au harcèlement d’un promoteur immobilier. La société brésilienne décapitée à travers l’itinéraire de cette femme peu ordinaire.

« Nocturama » de Bertrand Bonello. Pas vu…Paris, un matin. Une poignée de jeunes, de milieux différents.Chacun de leur côté, ils entament un ballet étrange dans les dédales du métro et les rues de la capitale.

« Midnight Special » de Jeff Nichols

Michael Shannon pendant le tournage, un fidèle de Jeff Nichols

La cavale d’un enfant étrange et de son père poursuivis par une secte et le FBI. On imagine une version très contemporaine de « ET » sur un mode policier qui n’use pas forcément de tous les codes du genre. Ce qui donne un film hybride parfaitement assimilable par un large public

« Victoria »  de Justine Triet. Victoria, avocate et maman débordées, au bord de l’exaspération sociale, passe par une légère dépression avant de découvrir que la vie ne vaut pas d’être couru à cent à l’heure

« L’Économie du couple »  de Joachim Lafosse. Pas vu. Ils se sont beaucoup aimés. Désormais, tout les sépare. Marie et Boris se disputent la garde de… leur maison. Un huis clos infernal qu’électrisent Bérénice Béjo et Cédric Kahn.

 

 

Voir aussi

« Le Destin » de Youssef Chahine. Critique dvd

Trois dvd réunis dans un coffret, donc ce destin que l'Histoire nous ramène à la une d'une actualité brûlante

Laisser un commentaire