Accueil » A la une » « Je vous souhaite d’être follement aimée » d’Ounie Lecomte. Critique dvd

« Je vous souhaite d’être follement aimée » d’Ounie Lecomte. Critique dvd

Synopsis: Elisa, kinésithérapeute, part s'installer avec son jeune fils, Noé, à Dunkerque, ville où elle est née sous X. Quelques mois plus tôt, elle y a entrepris des recherches sur sa mère biologique, mais cette femme a refusé de dévoiler son identité. À la recherche d'une mère inconnue, de son passé et de leur histoire, Élisa ne renonce pas et veut comprendre... Le hasard va bouleverser ses attentes...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Je vous souhaite d'être follement aimée"
De : Ounie Lecomte
Avec : Céline Sallette, Anne Benoît, Françoise Lebrun, Elyes Aguis, Louis-Do de Lencquesaing
Sortie le : 17 mai 2016
Distribution : Diaphana
Durée : 94 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Meilleur dvd Mai 2016 ( 3ème )

Les enfants nés sous X. Une loi protège les mères d’un anonymat absolu sur leur identité. Mais rien ne protège les enfants abandonnés légalement dans des pouponnières. Comme il faut un corps pour faire son deuil, il faut une mère pour faire sa vie. C’est le sentiment d’Elisa, maman d’un petit garçon de dix ans (Elyes Aguis) qui aujourd’hui revient travailler temporairement dans sa ville natale. En rupture de couple, elle espère renouer avec son passé.

Cette quête assez fréquente dans le cinéma français s’appuie cette fois sur une inconnue que la réalisatrice Ounie Lecomte nous révèle presque immédiatement. Ce défi scénaristique, doublé d’une écriture très fine (Agnès de Sacy, coscénariste) est un enjeu supplémentaire pour le spectateur qui dans l’attente et l’expectative, maintient à flot ses sentiments vis-à-vis des différents protagonistes. On ne lâche jamais prise aux atermoiements de la mère et de la fille. Par une succession des hasards de la vie, tout à fait crédibles, elles vont se côtoyer sans le savoir, se rencontrer en s’ignorant avant de s’affronter dans des silences pesants, des regards lourds de leur terrible secret.

Céline Sallette, Anne Benoît-Je-vous-souhaite-d-etre-follement-aimee.178873

Qui sait ou maintenant devine ? Elisa mène une véritable enquête policière pour tenter de briser le silence de l’administration et de la famille. Elisa c’est  Céline Sallette, extraordinaire dans son personnage au voyage intérieur d’une extrême sensibilité. Au moment de la révélation, le doute et l’angoisse font place à la détermination obstinée des premiers jours. Habilement, la réalisatrice qui laisse traîner la caméra, qui s’attarde, la prend par la main pour tenter des chemins dans la marge, ou déviés, sans jamais occulter la douleur qui doucement la tenaille.

La présence de la mère est tout aussi contenue dans cet espace confiné, intime, qui de plus en plus se resserre autour de l’évidence que la vie nous offre. Anne Benoit forge un personnage tout en nuance et parfaitement cadré par ces deux existences qui maintenant s’imbriquent. Pour l’une comme pour l’autre il est difficile de surmonter le dernier obstacle, celui de «  l’amour fou » comme l’appelait André Breton à qui le titre du film est emprunté. Grand Corps Malade le valide au final d’une tirade magnifique. A l’image du film.

LES SUPPLEMENTS

  • Le film commenté par Ounie Lecomte et Caroline Champetier, directrice de la photo
  • Entretien avec Ibrahim Maalouf (10 mn). « On peut accompagner une image de différentes façons, personne ne peut dire ce n’est pas ça qu’il fallait, donc tout doit être instinctif, spontané » raconte le compositeur que l’on voit travailler sans sa trompette (au piano parfois) et à l’écoute du contrebassiste, souvent. Une séquence dans une séance d’enregistrement intéressante à découvrir.

« Il y a trois ou quatre thèmes différents que j’ai traités de manière à ce qu’il y ait une forme de logique, globalement on a l’impression que c’est la même famille ».Le musicien évoque aussi son travail avec la réalisatrice qui souhaitait situer la musique d’un point de vue géographique. « L’aspect industriel des lieux, par exemple que l’on traduit par une petite touche d’électronique, mais tout à fait modérée ».

Meilleur dvd Mai 2016 ( 3ème ) Les enfants nés sous X. Une loi protège les mères d’un anonymat absolu sur leur identité. Mais rien ne protège les enfants abandonnés légalement dans des pouponnières. Comme il faut un corps pour faire son deuil, il faut une mère pour faire sa vie. C’est le sentiment d’Elisa, maman d’un petit garçon de dix ans (Elyes Aguis) qui aujourd’hui revient travailler temporairement dans sa ville natale. En rupture de couple, elle espère renouer avec son passé. Cette quête assez fréquente dans le cinéma français s’appuie cette fois sur une inconnue que la réalisatrice Ounie…
Le film
Les bonus

Un sujet à la fois peu facile (la naissance sous X) et plus convenu (la quête de son passé) pose un film très fort dans le regard attentiste et bienveillant de la réalisatrice qui trouve dans ses deux comédiennes des interprètes tout à fait remarquables. Ounie Lecomte nous indique très vite quelles sont les pièces maîtresses de sa mise en scène, et malgré cette révélation scénaristique, elle nous tient tout le temps sur les rails d’une existence qui avance souvent à reculons jusqu’à la confrontation physique et sentimentale des protagonistes, irrésistiblement attirées par des secrets qu’ils auront désormais à partager.

Avis bonus La musique dans le studio d'enregistrement et le casting du jeune garion, c'est super !

User Rating: Be the first one !
Je vous souhaite d'être follement aimée (DVD) de Ounie Lecomte
Date de sortie du DVD : 17 May 2016
Format : PAL
Studio : Diaphana
Duree : 98 minutes

PRIX : EUR 10,00 (Prix de depart : EUR 10,02)

Voir aussi

« Live by night » de Ben Affleck. Critique cinéma

A trop piétiner l'empreinte de ses aînés, ça fait mal