Accueil » A la une » « Elle l’adore » de Jeanne Herry . Critique Bluray

« Elle l’adore » de Jeanne Herry . Critique Bluray

Synopsis:  Muriel est la plus grande admiratrice de Vincent Lacroix, un chanteur de variétés. C'est donc une Muriel sidérée, qui ouvre la porte à son idole. Il lui demande son aide pour se débarrasser du  corps d'une femme caché dans le coffre de sa voiture. Et surtout, elle ne posera aucune question. Sans hésitation, Muriel accepte. Cette nuit-là, elle a ouvert la porte à son idole. Cette nuit-là, les ennuis ont commencé...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Elle l'adore "
De : Jeanne Herry
Avec : Sandrine Kiberlain, Laurent Lafitte, Pascal Demolon, Olivia Côte, Nicolas Bridet
Sortie le : 03 février 2015
Distribution : Studiocanal
Durée : 104 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Meilleur dvd Février 2015 ( 6 ème )

Drucker en quelques secondes d’accord, mais pas plus! On ne voit que lui et les chiens, plus le sien. Elle l’adore, mais Jeanne Herry n’a pas besoin de ça. Une grande fille qui filme pour la première fois comme une grande cinéaste. Belle et agréable surprise que cette rencontre en compagnie  de comédiens tout aussi convenables.

Avant de les citer, leur environnement s’impose : un chanteur à succès et ses fans, dont l’une peut-être plus accro que les autres. C’est pourquoi Vincent Lacroix fait appel à Muriel quand il doit se débarrasser du corps de sa copine, qu’il a tuée accidentellement. Ca paraît complètement dinguemais façon Chabrol, Jeanne Herry va nous convaincre du contraire.

Comme dans les très bons films policiers,  la machination mise en place par la vedette pour écarter les soupçons se grippe très rapidement. Un scénario aussi habile que les manigances de notre couple et voici leur stratagème défensif qui s’enraye. Mais  la fan est prête à tout pour son beau chanteur. D’ailleurs la caméra la dévoile à plusieurs reprises en fâcheuse posture, sans jamais totalement assumer ses effets.

photo-Elle-l-adore-2014-14

J’aime ce cinéma qui prend les déviations avant de trop en dire. Et fait des aller-retours pour encore mieux confondre la vérité. A ce petit jeu Sandrine Kiberlain est une reine. C’est peut-être à ce jour l’un de ses plus grands rôles, en tout cas celui qu’elle assume le mieux, avec une parfaite maîtrise, et une décontraction naturelle. Il faut la voir, et surtout l’entendre sous le feu des projecteurs policiers au cours d’une garde à vue qui m’a rappelé la célèbre de Claude Miller. Elle les épuise !

Filatures et confrontations, rien n’a pu jusqu’alors démêler le vrai du faux. Malgré les évidences et les preuves accumulées, au cours d’une enquête qui se resserre autour du couple de manière subliminale. Le capitaine en charge du dossier n’est pas insensible à l’étrange micmac. Il trouve en Pascal Demolon un comparse de belle envergure. C’est le comédien qui monte, assurément, tandis que Laurent Laffite dans un rôle de l’entre-deux (rien de l’amuseur public) effectue lui aussi une prestation étonnante. C’est le ton général de ce film qui  joue entre les codes. Comédie ou film policier, on hésite, mais pas très longtemps. On fonce !

LES SUPPLEMENTS

  • Making of (26 mn)

Un excellent documentaire qui alterne les commentaires, les interviews, les phases de tournage. La réalisatrice Jeanne Herry qui connait bien le monde du spectacle (maman Miou-Miou, papa Julien Clerc) dit qu’elle voulait faire se rencontrer dans un lieu neutre «  la banalité des gens connus et l’originalité des gens pas connus ».

Après quoi tout le monde dit du bien de tout le monde (« elle nous empêche d’aller vers nos tics habituels de jeu, et c’est très bien »  ), mais une fois les politesses passées, on retrouve un joli documentaire. Laurent Lafitte reconnait avoir hésité devant son personnage de chanteur «  mais comme on ne le voit pas chanter, j’étais rassuré ».

photo-Elle-l-adore-2014-13Jeanne Herry est plusieurs fois mise en situation sur le plateau, l’occasion de découvrir sa façon de travailler, de diriger les acteurs : son discours est très précis, très explicite. Mr Drucker a ouvert son plateau TV et c’est intéressant de découvrir l’envers des décors, avant d’assister à toute une séquence autour de la mort de la jeune femme : script, décor, répétition, on nous montre tout.

Le portrait des flics est aussi détaillé, mais Olivia Côte se défend très vite de ressembler à son personnage, et «  d’avoir toujours le feu au cul. Je ne sais pas pourquoi elle m’a choisie, mais j’en suis ravie, mais je suis comme elle,  quelqu’un de très équilibré ».

  • Bêtisier (4.30 mn)

Ca ne sent pas le bêtisier pour le bêtisier. Il est vrai qu’avec Sandrine Kiberlain  comme cliente, on a de quoi faire. Son fou rire est communicatif, et instinctif. La scène de la douane sous la neige : on voit au loin un membre de l’équipe glisser, et la comédienne s’inquiète de son état de santé avant de démarrer la séquence, mais rigole de bon cœur.

Elle encore, en gros plan dans la forêt, elle joue et lors d’une pause se demande «  si on n’entend pas comme une petite musique ». Ce qui est exact et après avoir cherché, elle pouffe de rire, c’est la sonnerie de son téléphone.

Une dernière avec la comédienne et Pascal Demolon qui lui aussi collectionne les bourdes : celle du commissariat, quand il lui montre la carte de France est hilarante tout simplement par le fou rire de Kiberlain.

 

 

Meilleur dvd Février 2015 ( 6 ème ) Drucker en quelques secondes d'accord, mais pas plus! On ne voit que lui et les chiens, plus le sien. Elle l’adore, mais Jeanne Herry n’a pas besoin de ça. Une grande fille qui filme pour la première fois comme une grande cinéaste. Belle et agréable surprise que cette rencontre en compagnie  de comédiens tout aussi convenables. Avant de les citer, leur environnement s’impose : un chanteur à succès et ses fans, dont l’une peut-être plus accro que les autres. C’est pourquoi Vincent Lacroix fait appel à Muriel quand il doit se débarrasser du corps…

Review Overview

Le film
Les bonus

Un film auquel on ne s’attend pas vraiment. C’est le premier pour Jeanne Herry, et l’argument du scénario paraît plus que fragile: une groupie est prête à tout pour aider son chanteur fétiche. Ca paraît complètement dingue,  ça l’est tout à fait, mais façon Chabrol, Jeanne Herry va nous convaincre du contraire. Le Chabrol des films policiers provinciaux, avec lesquels elle renoue magistralement, mais aussi dans la veine d’un Claude Miller qui aurait imaginé sa «  Garde à vue » version féminine. Suspicions et sous-entendus rythment le tempo de l’enquête policière avec maestria. Sandrine Kiberlain est superbe dans le rôle de la fan (l’un de ses plus beaux rôles) secondée par Laurent Laffite, et Pascal Demolon. Pendant près de deux heures Jeanne Herry nous conduit ainsi entre comédie et film policier dans un monde où le meurtre accidentel d’une jeune femme peut passer au second plan. Parce que les apparences ici sont bien trompeuses.

Avis bonus Un excellent documentaire qui alterne les commentaires, les interviews, les phases de tournage, doublé par un bêtisier vraiment drôle.

User Rating: Be the first one !
Elle l'adore [Blu-ray] (Blu-ray) de Jeanne Herry
Date de sortie du Blu-ray : 3 February 2015
Format : Couleur, Cinémascope
Studio : Studiocanal
Duree : 104 minutes

PRIX : EUR 8,99 (Prix de depart : EUR 15,05)

Voir aussi

« Cure » de Kiyoshi Kurosawa. Critique dvd

Pour la première fois, le cinéma de Kiyoshi Kurosawa dans un coffret regroupant 10 films