Accueil » A la une » « La valse des pantins » de M.Scorsese , Critique Bluray

« La valse des pantins » de M.Scorsese , Critique Bluray

Synopsis: Un comique méconnu, pour se faire reconnaître, enlève le présentateur d'un show télévisé et n'accepte de le libérer qu'à la condition de participer à son spectacle.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "La Valse des pantins "
De : Martin Scorsese
Avec : Robert De Niro, Jerry Lewis, Tony Randall, Diahnne Abbott, Sandra Bernhard
Sortie le : 14 mai 2014
Distribution : Carlotta Films
Durée : 109 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Meilleur dvd Mai 2014

Au début des années 80 le réalisateur s’essaie  à la comédie avec  Robert De Niro déjà en acteur référence. Ou l’occasion de fustiger le monde de la télévision et celui des paillettes en général , à travers l’histoire de ce pauvre comique qui tente tous les coups pour montrer son talent .Il ira même jusqu’à  enlever un présentateur célèbre.

Les entretiens des bonus permettent aux acteurs de cette valse d’y revenir une vingtaine d’années plus tard. Le temps ne fait rien à l’affaire et c’est mordicus qu’ils soutiennent une entreprise, incomprise à sa sortie . Ce que je comprends encore aisément aujourd’hui.

Mais la distance aidant, revoir De Niro en comique pitoyable et  Jerry Lewis en comique sérieux ( quasiment un contre emploi ) ne manque pas de sel. L »ensemble me paraît cependant  aujourd’hui bien dépassé, aussi bien par les décors que le ton des acteurs , improvisant semble-t-il plus souvent qu’à leur tour. De Niro n’est pas au top …

la valse des pantins

Dans la scène où Robert De Niro  et Sandra Bernhard se disputent , les trois voyous qui les interpellent  sont  du groupe The Clash : Joe Strummer, Paul Simonon et Mick Jones . Martin Scorsese les adore. Deux titres figurent sur la B.O  de  » A tombeau ouvert«  (« Janie Jones«  et « I’m So Bored With the USA« ).

Il reste peut-être au bout du compte, un regard sur la société de l’époque qui n’a rien à envier à celle qui nous met dans la panade aujourd’hui. Pouvoir et compromissions scintillent de la même manière que ces starlettes qui se pavanent avec des goûts d’autruche. 

LES SUPPLEMENTS

  • En clôture du Trebica Film Festival (30 mn). Le réalisateur et ses deux comédiens discutent un peu à la légère devant le public. C’est décousu, et très décontracté, comme une complicité entre l’acteur De Niro, le réalisateur et l’animateur, qui lorsqu’il parle de comédie se voit renvoyer dans les cordes :«  on ne voulait pas faire quelque chose de drôle ».

Et puis Jerry Lewis, arrive un peu en retard et se mêle à la conversation, il fait son show…

  • Dans la tête de Rupert Pupkin (39 mn). Thelma Schoomaker, la monteuse attitrée du réalisateur revient sur  l’intérêt de Scorsese pour le montage, «  un réalisateur brillant, mais un monteur-né, selon moi. C’est en salle de montage qu’il façonne véritablement son film, là il travaille intensivement. Quand il tourne, il pense déjà en monteur si bien que lorsque je reçois les rushes, il a déjà fait un gros travail en amont».

La valse des pantins

Elle évoque alors le travail sur «  Raging bull » «  tout était d’une qualité remarquable, et c’était mon premier film, celui de la rédemption pour Scorsese qui sortait d’une période difficile».

« La valse des pantins » est aussi largement abordée, c’est vraiment passionnant à entendre de la part d’une technicienne qui a vécu de belles pages du cinéma américain.

  • Un tournage sensationnel (18 mn). C’est aussi appelé making of, sans la présentation réelle des coulisses du film .Tout le monde évoque le tournage et donne son point de vue sur le film, les personnages, les contre-emplois …
  • Scènes coupées (38 mn). C’est à partir d’éléments préservés que ces huit  scènes ont pu être reconstituées. Il s’agit parfois de scènes rallongées.On y entend une série de blagues plus ou moins drôles, voire vaseuses, ou le rêve de Ruppert qui participe à l’émission TV de Jerry.

« Ruppert va voir Rita à son travail », « Premier repas avec Rita »…

Meilleur dvd Mai 2014 Au début des années 80 le réalisateur s’essaie  à la comédie avec  Robert De Niro déjà en acteur référence. Ou l’occasion de fustiger le monde de la télévision et celui des paillettes en général , à travers l’histoire de ce pauvre comique qui tente tous les coups pour montrer son talent .Il ira même jusqu'à  enlever un présentateur célèbre. Les entretiens des bonus permettent aux acteurs de cette valse d’y revenir une vingtaine d’années plus tard. Le temps ne fait rien à l’affaire et c’est mordicus qu’ils soutiennent une entreprise, incomprise à sa sortie . Ce…

Review Overview

Le film
Les bonus

Dans les années 80 la charge contre le show biz et ses affidés pouvaient encore faire mouche, mais de cette manière, aujourd'hui, on a peine à suivre un De Niro peu inspiré . Beaucoup d'improvisations, semble-t-il, beaucoup trop.

Avis bonus Un point de vue intéressant sur la manière dont Scorsese s’intéresse au montage, doublé par des scènes coupées qui peuvent le rester, mais demeurent d’une totale expression, pour l'histoire du film.

User Rating: Be the first one !
La Valse des pantins [Blu-ray] (Blu-ray) de Martin Scorsese
Date de sortie du Blu-ray : 14 May 2014
Format : Couleur
Studio : Carlotta Films
Duree : 109 minutes

PRIX : EUR 15,70 (Prix de depart : EUR 20,06)

Voir aussi

« Sing street » de John Carney. Critique cinéma-bluray

Deauville n'en voulait pas, Dinard lui a tout accordé

Un commentaire

Laisser un commentaire