Accueil » A la une » Des César, en veux tu en voilà

Des César, en veux tu en voilà

Sept statuettes dont celle du meilleur film, un triomphe pour "Adieu les cons" d'Albert Dupontel

 Je suis très très content pour Albert Dupontel qui triomphe avec  » Adieu les cons » , très très déçu pour Emmanuel Mouret qui fait un flop sidéral avec « Les Choses qu’on Dit, Les choses qu’on Fait » et ravi que  » Deux » de Filippo Meneghetti empoche le César du meilleur premier film. On croise vraiment les doigts pour les Oscar.

Quelques regrets : «  Un fils » de Mehdi M. Barsaoui aurait quand même pu profiter de quelques nominations supplémentaires à celle de Sami Bouajila, qui empoche le César du meilleur acteur. « La fille au bracelet » méritait également à mon avis une autre considération que celles de l’espoir féminin, et du César de la meilleure adaptation.

Dans les films étrangers : « L’Ombre de Staline » d’ Agnieszka Holland  et surtout « Madre » de Rodrigo Sorogoyen font tache par leur absence.

 

Le vainqueur est : « Adieu Les cons » Albert Dupontel

  •  La meilleure réalisation ?  Je confirme : « Les Choses Qu’on Dit, Les choses Qu’on Fait » d’Emmanuel Mouret . Ou bien Albert Dupontel pour  » Adieu les cons » . 

Le vainqueur est : Albert Dupontel pour  » Adieu les cons » 

  • La meilleure actrice ? Laure Calamy  (« Antoinette dans les Cévennes ») a la faveur des pronostics mais je penche pour Martine Chevallier et Barbara Sukowa. Dans « Deux », elles sont maîtresses du plateau et d’une histoire qu’elles prennent à tout cœur..

Le vainqueur est : Laure Calamy  pour « Antoinette dans les Cévennes »

  • Le meilleur acteur ? Sami Bouajila (« Un Fils ») a déjà glané pas mal de récompenses et ce n’est que justice , même s’il a fort à faire face  à Albert Dupontel (« Adieu Les Cons ») , criant de vérité..

Le vainqueur est : Sami Bouajila pour un « Un Fils »

  • La meilleure actrice dans un second rôle ? Il est amusant de trouver Fanny Ardant ( « Adn ») dans ce registre, mais pourquoi pas ? Portée par un film d’une grande tenue, Emilie Dequenne ( « Les Choses Qu’on Dit, Les Choses Qu’on Fait » ) me paraît cependant plus évidente. 

Le vainqueur est : Emilie Dequenne ( « Les Choses Qu’on Dit, Les Choses Qu’on Fait » )

Le meilleur acteur dans un second rôle ?

J’aime beaucoup le jeu presque naïf et instinctif de Vincent Macaigne ( « Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait »). Nicolas Marié , aveugle céleste dans  « Adieu les cons » peut lui faire beaucoup de tort .. .

Et le vainqueur est : Nicolas Marié dans  « Adieu les cons »

  • Le meilleur espoir féminin ? Cette fois, pas d’hésitation :  Mélissa Guers (« La Fille au Bracelet ») . Sans le moindre casier judiciaire au cinéma,  elle réussit une plaidoirie exceptionnelle pour un personnage qui ne l’est pas moins.

Le vainqueur est :  Fathia Youssouf dans  » Mignonnes »

  • Le meilleur espoir masculin ? « Eté 85 » n’est pas le film qui me fait lever la nuit , mais le duo Félix Lefebvre-Benjamin Voisin tient la route. 

Le vainqueur est : Jean-Pascalzadi  dans « Tout simplement noir »

Le  meilleur scénario original ? A mon avis ça va se battre sérieux entre Albert Dupontel (« Adieu les cons »), Emmanuel Mouret  (« Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait » ) et Filippo Meneghetti, Malysone Bovorasmy  « Deux » . Léger avantage à Mouret…

Le vainqueur est : Albert Dupontel pour « Adieu les cons »

  • La meilleure adaptation ? Parfois je savoure le fait de n’être pas juré : Hannelore Cayre, Jean-Paul Salomé  (« La daronne ») , Stéphane Demoustier (« La fille au bracelet »), Eric Barbier (« Petit pays »), ils le méritent tous, mais mon cœur balance pour « La daronne », une vraie comédie qui a oublié de faire l’âne, et que les jurés ont donc oubliée.

Le vainqueur est :  Stéphane Demoustier pour « La fille au bracelet »

 

  • La meilleure musique originale ? La jolie partition de Mateï Bratescot (« Antoinette dans les Cévennes » ) s’accorde aux superbes panoramas cévenols , jusqu’à l’ultime ballade de Dimitri Tiomkin «  My rifle, my pony and me ». Mais aussi : Christophe Julien « Adieu les cons » Stephen Warbeck « Adn » Jean-Benoît Dunckel « Eté 85 ».

Le vainqueur est : Rone pour  » La nuit venue »

  • La meilleure photo ? Profitant d’un panorama idyllique Simon Beaufils ( « Antoinette dans les Cévennes » ) a pris une longueur d’avance sur l’œil exercé de Alexis Kavyrchine (« Adieu les cons » ) qui a su maîtriser les ambiances très changeantes du périple dupontelesque. Le monochrome lumineux ! Mais aussi Antoine Parouty, Paul Guilhaume « Adolescentes » Laurent Desmet « Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait » Hichame Alaouié  « Eté 85 »

Et le vainqueur est : Alexis Kavyrchine pour « Adieu les cons » 

  • Le Meilleur Montage ? Meilleur , je ne sais pas, mais le plus innovant : Christophe Pinel  « Adieu Les Cons » . 

Et le vainqueur est :  Tina Baz pour « Adolescentes »

 

Et le vainqueur est :« Josep » d’Aurel

 

 

  • Le meilleur film documentaire . On dit beaucoup de bien de « Adolescentes » de Sébastien Lifshitz que je n’ai pas vu, contrairement à « Histoire D’un Regard » de Mariana Otero et « Un Pays Qui Se tient Sage » de David Dufresne .

Un regret : l’absence de « Cyril contre Goliath » de Thomas Bornot et Cyril Montana ( photo). Ou la main mise d’un magnat Pierre Cardin, récemment décédé, sur tout un village qui ne lui servait à rien ! Les César ont rendu un bel hommage photographique au couturier. Ceci expliquant peut-être celà ….

Et le vainqueur est :  « Adolescentes » de Sébastien Lifshitz

  • Le meilleur premier film. Il ne faut pas rêver, « Deux » de Filippo Meneghetti, totalement abouti, de l’écriture d’un scénario sensible, à la mise en scène comme instinctive autour de deux comédiennes parfaites.

Le vainqueur est :  « Deux » de Filippo Meneghetti

  • Le meilleur film étranger? Je n’ai pas vu « Drunk » de Thomas Vinterberg dont on dit le plus grand bien, mais entre « 1917 » de Sam Mendes et « La Communion » de Jan Komasa , c’est très chaud.

Le vainqueur est :  » Drunk » de Thomas Vinterberg

LES CESAR DANS LE RETROVISEUR

2020 : émois, émois, émois2019 : Un grand plouf dans « La douleur »2018 : Le contre-sens de la fête 2015 , des César qui vont bien2014, des nominations, des commentaires2013, Camille redouble, effectivement2012 mais que fait « La polisse » ? _ 2011 Avé l’équilibre –

 Je suis très très content pour Albert Dupontel qui triomphe avec " Adieu les cons" , très très déçu pour Emmanuel Mouret qui fait un flop sidéral avec « Les Choses qu’on Dit, Les choses qu’on Fait » et ravi que " Deux" de Filippo Meneghetti empoche le César du meilleur premier film. On croise vraiment les doigts pour les Oscar. Quelques regrets : «  Un fils » de Mehdi M. Barsaoui aurait quand même pu profiter de quelques nominations supplémentaires à celle de Sami Bouajila, qui empoche le César du meilleur acteur. « La fille au bracelet » méritait également à…

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Marché de brutes » d’Anthony Mann. Critique Blu-ray

L’homme des westerns et des péplums gratinés est aussi un artisan du film noir.

Laisser un commentaire