Accueil » A la une » Les César, des nominations et des commentaires

Les César, des nominations et des commentaires

Je ne crois pas trop à ce genre de palmarès, et pourtant je m’y laisse prendre, afin de tenter de sauver ce qui ne put l’être en son temps. Je pense notamment à Polanski dont « La Vénus à la fourrure » a semble-t-il échappé au juste regard critique qu’il mérite. C’est je crois l’un des meilleurs films de cette année 2013, et le voir proposé à ce titre me réjouit pleinement. En prime la palme du meilleur réalisateur. Ses deux interprètes, Emmanuelle Seigner et Mathieu Amalric sont aussi sur les rangs, ce qui me paraît tout à fait logique.

Bien évidemment, dans un registre totalement différent, on passe de l’éloquence artistique à la comédie, Guillaume Gallienne peut jouer les trouble-fêtes. Il excelle dans son rôle de composition pour un film, lui aussi plusieurs fois nominé. Je retiens pour «  Les garçons et Guillaume à table », le montage, l’adaptation et le premier film. Malgré la qualité et le ton particulier de « 9 mois ferme », Albert Dupontel (meilleur film, meilleur acteur) aura bien du mal à se faire une petite place . Sandrine Kiberlain pourrait peut-être espérer le César de la meilleure actrice…

Les votants de la cérémonie lui opposent Léa Seydoux dans «  La vie d’Adèle » de Abdellatif Kechiche, également un ton au-dessus dans «  Grand central » complètement oublié de la liste, si ce n’est un ridicule accessit à Olivier Gourmet, pour un second rôle. L’acteur est excellent, mais bien esseulé dans cette reconnaissance à minima.

photo-La-Vie-d-Adele-Chapitre-1-et-2-2013-4 photo-La-Vie-d-Adele-Chapitre-1-et-2-2013-7

Le film d’A.Kechiche avait fait l’événement lors de sa sortie. Si  l’emballement est assez vite retombé,  il risque à nouveau de susciter les commentaires face à la nomination de la révélation: Adèle Exarchopoulos, ici créditée (seulement ?)  du meilleur espoir féminin. Ce qui correspond à son parcours, mais sa prestation va effectivement bien au-delà.

Toujours dans un registre très féminin «  Suzanne » a aussi les faveurs des pronostics, et voir Sara Forestier couronnée ce soir-là ne serait pas une injustice. Le film est proposé pour le meilleur scénario original, le meilleur second rôle féminin (Adèle Haenel) et le meilleur espoir masculin (Paul Hamy). Dans les autres citations, quelques outsiders comme Fabrice Luchini, meilleur comédien dans «  Alceste à bicyclette » (et pourquoi pas le scénario original …), «  La cage dorée » opposé à « En solitaire » pour le meilleur premier film.

« Renoir » de Gilles Bourdos , que je n’ai pas beaucoup aimé pourrait effectivement repartir avec le meilleur décor et la meilleure image, deux éléments qui sauvent une mise en scène trop appliquée à son sujet.Et le César de la peau de banane reviendrait enfin à Julie Gayet qui je pense ce serait bien passé de cette nomination comme meilleur second rôle dans « Quai d’Orsay« .  A la limite, vue sa prestation, très honorable , mais bien en retrait , le quatrième ou cinquième rôle,d’accord. L’actualité a dû favoriser les pronostics.

C’est maintenant à César de décider. Pour le reste pas de souci, il y a encore beaucoup d’autres films à voir. Dont ceux qui ont pu être oubliés dont le très beau  «  2 automnes, 3 hivers »… Je sais que son héros Vincent Macaigne est cité comme meilleur espoir pour « La Fille du 14 juillet ». On croise alors les doigts.

Voir aussi

« La Taularde » de Audrey Estrougo. Critique cinéma-dvd

Le milieu carcéral va toujours aussi mal

Laisser un commentaire