Accueil » Comédies » « La Cage dorée » de Rubens Alves . Critique dvd

« La Cage dorée » de Rubens Alves . Critique dvd

Synopsis: Appréciés, bien intégrés, M. et Mme Ribeiro, concierges depuis toujours, ont maintenant la possibilité de réaliser leur rêve : rentrer au Portugal dans les meilleures conditions. Mais personne ne veut les laisser partir les Ribeiro. Jusqu’où seront capables d’aller leur famille, les voisins, et leurs patrons pour les retenir ?

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "La Cage dorée"
De : Ruben Alves
Avec : Rita Blanco, Joaquim de Almeida,Roland Giraud , Chantal Lauby
Sortie le : 28 aout 2013
Distribution : Pathé
Durée : 87 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Les meilleurs dvd Aout 2013 ( 6 ème )

Un couple portugais exilé depuis des lustres à Paris. Il est donc maçon, et elle, gardienne d’immeuble. Dans le genre cliché, on ne fait pas mieux et le pire est donc peut-être à venir pour ce film un brin autobiographique. Ruben Alves, le réalisateur, s’en défend, lui, qui à longtemps vécu au rez-de-chaussée d’un immeuble hausmanien, où sa maman officiait, pendant que papa cimentait les murs parisiens.
Cette situation convient parfaitement à Maria et José quand un beau matin, leur rêve de toujours devient réalité : ils vont pouvoir regagner leur Portugal. Une opportunité qui ressemble au jack pot du superloto : le coin est paradisiaque et la propriété assortie d’une dépendance viticole du meilleur rapport.

Ayant toujours vécu dans la discrétion et le dévouement, M. et Mme Ribeiro n’envisagent même pas de révéler ce don venu du ciel, que toute la petite communauté portugaise va pourtant découvrir très rapidement. On joue alors sur les deux tableaux, quiproquos et sous-entendus ficelés à cet écheveau cousu de fil blanc, qui va pourtant très vite se dévider, dans le sens contraire des idées reçues.

photo-La-Cage-doree-2012-1

La comédie est une farce de grand guignol, dans laquelle Ruben Alves étale tout ce que l’on sait, ou plutôt tout ce que l’on croit savoir sur les Portugais, made in France. Avec une affiche d’excellente tenue (Rita Blanco, Joaquim de Almeida, Roland Giraud, Chantal Lauby…), ça clichettonne à merveille quand pour un repas de famille contre nature (les Ribeiro reçoivent le patron de monsieur) le cinéaste épice les plats à sa façon. Avec finesse et précision.. Le ton change, la comédie aussi.
Notre couple a bien du mal à quitter son pays d’adoption. Le poids d’une culpabilité mal placée pour ceux que l’on a toujours exploités à la gentillesse, et qui plus que le dépaysement, craignent de décevoir. La sœur de Maria qui l’attend pour ouvrir son restaurant, des propriétaires, esclavagistes bon teint, ou bien ce chef d’entreprise si condescendant, quand il s’agit d’éviter la faillite.

Face à cette véritable conspiration, le réalisateur pose habilement la fierté d’une communauté qui, gommant complexes et soumissions, demeure solidement accrochée à ses racines. Si le final paraît alors un rien idyllique le fado vient à point rappeler le blues de l’Alfama. Un lieu si peu commun dans le regard d’Alves.

photo-La-Cage-doree-2012-12

LES SUPPLEMENTS

  • A l’intérieur de la cage dorée (35 mn). Un excellent making of, qui évoque d’abord, des moments, des instants, les gens sont là, présents, comme le dit très justement le réalisateur. Sa mère, est toujours gardienne d’immeuble. On la voit en activité, la joie et la fierté des parents longuement interviewés. J’ai eu des frissons en les entendant

« Le fond du propos, c’est de parler de la communauté portugaise en France » reconnaît le réalisateur, et les témoignages sur le plateau des participants, confirment qu’il y avait une attente, un besoin.
Ce documentaire propose aussi de nombreuses scènes de tournage dont le repas en famille, la rencontre des deux familles des tourtereaux La séquence avec Manuela Rodrigues, gardienne d’immeuble et qui n’a pas dormie de la nuit, avant sa scène dans le salon de coiffure : un moment extraordinaire.Et l’importance du fado, une autre grande séquence.

photo-La-Cage-doree-2012-14

  • Bêtisier (10 mn). Il n’est pas forcé : des scènes reprises, des mots qui ne viennent pas, ou Chantal Nauby qui essaie de se faire comprendre par les habitants du village portugais de la fin du film, c’est vraiment drôle
  • Scènes coupées (10 mn). Départ et arrivée à Champigny, ça valait le coup. Ma cage dorée (qu’elle ne veut pas quitter pour regagner le Portugal) ou Dépression de Lourdes, ça mérite aussi que l’on s’y attarde.
  • Essais fado (4 mn). Très émouvant (les larmes de la chanteuse pendant la répétition) : une interprétation déjà impressionnante.
Les meilleurs dvd Aout 2013 ( 6 ème ) Un couple portugais exilé depuis des lustres à Paris. Il est donc maçon, et elle, gardienne d’immeuble. Dans le genre cliché, on ne fait pas mieux et le pire est donc peut-être à venir pour ce film un brin autobiographique. Ruben Alves, le réalisateur, s’en défend, lui, qui à longtemps vécu au rez-de-chaussée d’un immeuble hausmanien, où sa maman officiait, pendant que papa cimentait les murs parisiens. Cette situation convient parfaitement à Maria et José quand un beau matin, leur rêve de toujours devient réalité : ils vont pouvoir regagner leur…

Review Overview

Le film
Les bonus

Après avoir étalé une somme d'idées reçues sur la communauté portugaise, le réalisateur les reprend à contre-sens pour dresser un joli tableau, tendre et poignant de "sa" famille. Les comédiens franco-portugais font le lien .

Avis Bonus : Un making of qui va au fond des choses, un bêtisier intelligent, des scènes coupées passionnantes, on ne s'ennuie pas ...

User Rating: Be the first one !
La Cage dorée (DVD) de Ruben Alves
Date de sortie du DVD : 28 August 2013
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : Pathé
Duree : 87 minutes

PRIX : EUR 6,69 (Prix de depart : EUR 6,69)

Voir aussi

« Rock’n roll » de Guillaume Canet. Critique cinéma

L'auteur-réalisateur-interprète se flingue à tout va, il se fait trop de mal !