Accueil » Les critiques » Y-aura-t-il des cinéphiles à la Saint-Sylvestre ?

Y-aura-t-il des cinéphiles à la Saint-Sylvestre ?

 Mes choix ne feront pas forcément l’unanimité, ni les têtes de gondoles, mais ils assurent j’espère l’originalité et l’assurance d’une qualité cinématographique. Pour certains, les bonus ajouteront encore un peu plus de piment.

 JOYEUX NOEL ! Mais attention quand même …

« LA CINEBOX DES GANGSTERS »

C’est nouveau, bien que s’inspirant du coffret classique. Seulement cette fois, sur un thème donné, on vous propose différents titres agrémentés par quelques produits divers, des petits cadeaux et un magazine.

Pour la première boîte, les gangsters sont au rendez-vous avec « Gangs of Wasseypur » de Anurag Kashyap (intégrale) et l’un des classiques du genre « L’Enfer est à lui » de Raoul Walsh. (Blaq Out)

FAUX-SEMBLANT

« POLICE FEDERALE, Los Angeles » -Coffret Ultra Collector – Blu-ray + DVD + Livre. De William Friedklin.

A trois jours de la retraite, un flic est abattu de sang-froid. Dévasté par le chagrin, son coéquipier Richard Chance jure de venger celui qu’il considérait comme son meilleur ami. Le méchant s’appelle … Willem Dafoe !

 

Ce bel objet s’adresse aux fans du papa de « Killer Joe » et aux adeptes du genre policier dont « Police Fédérale Los Angeles » illustre 32 ans plus tard la somme des apartés originaux.

En prime, un livre inédit de 160 pages (inclus + de 40 photos d’archives) : « Eloge du faux-semblant », réalisé en association avec La Septième Obsession. (Carlotta Films)

HAUT LES COEURS !

SOLVEIG ANSPACH – Intégrale Fictions & Documentaires [Coffret Collector]

Ce coffret ? une galerie de personnages hauts en couleurs où l’amitié et la solidarité sont les maîtres mots

De père américain et mère islandaise, Sólveig Anspach est née en 1960 à Vestmannaeyjar en Islande. Diplômée de la Femis en 1989 en section réalisation, elle y affine son goût pour le documentaire qui fera partie intégrante de son œuvre. Elle se lance dans le long métrage de fiction en 1998 avec « Haut les cœurs ! », César de la meilleure actrice pour Karin Viard. L’aventure pouvait commencer.

Ses longs métrages de fiction . « Haut les cœurs ! » (1999, 1H40) • « Stormy Weather » (2003) • « Back Soon » (2008, 1H32) • « Louise Michel, la rebelle » (2010) • « Queen of Montreuil » (2013) • « Lulu femme nue » (2014) • « L’Effet Aquatique » (2016)

Ses courts métrages de fiction. « Vizir et Vizirette » (1992) • « Jane By The Sea » (2004). « Anne et les Tremblements » (2010) + 19 films documentaires-longs et courts métrages. (Blaq Out)

SIR ALFRED !

« ALFRED HITCHCOK  – Les Années Selznick » [Édition Coffret Ultra Collector – Blu-ray + Livre]

En 1939 Alfred Hitchcock part aux États-Unis où il débute une collaboration de près de dix ans avec le célèbre producteur américain David O. Selznick (« Autant en emporte le vent », « Duel au soleil »).

Cette association entre le maître du suspense et l’un des plus importants représentants du système hollywoodien donnera naissance aux quatre films réunis dans ce coffret.

  •  « Rebecca » d’après le roman de Daphné Du Maurier. Avec Joan Fontaine – Laurence Olivier-Judith Anderson et George Sanders.

Une jeune fille timide fait la connaissance du beau et ténébreux lord Maxim de Winter. Il s’éprend d’elle et la demande en mariage. Le conte de fées tourne au cauchemar lorsque Maxim ramène sa jeune épouse à Manderley.

  •  « La maison du docteur Edwardes ». D’après « The House Of Dr. Edwardes » de Francis Beeding.. Avec Ingrid Bergman et Gregory Peck.

Constance, médecin dans un asile d’aliénés, tombe amoureuse du nouveau directeur. Cependant, elle s’aperçoit rapidement que l’homme qu’elle aime est en réalité un malade mental qui se fait passer pour médecin.

  •  « Les enchaînés ». Avec Cary Grant – Ingrid Bergman – Claude Rains – Louis Calhern.

En 1946, le père d’Alicia Huberman, américain d’origine allemande, est condamné pour espionnage au profit des nazis. Alicia, qui réprouvait les activités de son père, est contactée par un agent des services secrets américains afin d’accomplir une mission qu’elle est seule à pouvoir mener à bien.

  • « Le procès Paradine ».  D’après le roman de Robert Hichens..Avec Gregory Peck – Ann Todd – Charles Laughton – Charles Coburn – Louis Jourdan

Keane est chargé de la défense de la belle Mme Paradine accusée d’avoir tué son mari aveugle. Il tombe très amoureux de sa cliente qui n’a aucun mal à le convaincre de son innocence. Cependant, peu avant l’ouverture du procès, il s’aperçoit qu’elle était la maîtresse de son valet d’écurie… (Carlotta Films )

ROME, VILLE OUVERTE….

« ROSSELLINI- La trilogie de la guerre « 

Ce coffret précède celui réalisé pendant la seconde guerre mondiale, à la demande du régime fasciste.  A la fin de la guerre Rossellini essaiera de faire oublier cette trilogie sur la marine, l’aviation et les blindés. Et quand il en parle il dit que « c’était déjà du néo-réalisme, une approche très réaliste des choses ».

Avec cette seconde trilogie, le réalisateur italien s’impose comme l’un des cinéastes les plus influents de l’histoire du cinéma.

  • « Rome, Ville Ouverte » 1h39 – Audio italien en mono. Rome, hiver 1944. Un ingénieur communiste, Giorgio Manfredi, tente d’échapper aux Allemands qui occupent la ville. Il se réfugie chez un ami dont la fiancée le met en contact avec Don Pietro, le curé de la paroisse.
  • « Païsa » 2h02 – Audio italien en mono. Six instants de la libération italienne durant la campagne de 1943-1944, dépeignant ainsi le climat, tantôt héroïque, tantôt désolant dans lequel elle s’est opérée.

  •  « Allemagne, année zéro » -1h11 – Audio allemand en mono- 1945. L’Allemagne nazie a capitulé devant les armées alliées et Berlin n’est plus qu’un champ de ruines fumantes. Edmund Köhler, un garçon de 12 ans, parcourt les décombres à la recherche d’un peu de nourriture pour subvenir aux besoins des siens. (Blaq Out)

C’EST L’HISTOIRE D’UN MEC…

Le coffret COLUCHE. Après « Tchao Pantin » il y a un an, Pathé restaure trois autres films de l’humoriste touche-à-tout. On les retrouve dans un coffret avec en prime un cinquième titre « Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ ».

Les films restaurés

  •  « La Femme de mon pote » de Bernard Blier. (1983) Avec Coluche, Isabelle Huppert, Thierry Lhermitte. Courchevel. Pascal, gérant d’un magasin de vêtements de sports d’hiver et Micky, disc-jockey à la station de radio locale sont amis de longue date. Quand Pascal rencontre Viviane, il entreprend de vivre avec elle. Mais Micky en tombe amoureux.

Le cinéaste s’est inspiré dit-on de la relation qu’entretenait l’humoriste avec l’ex compagne de son ami Patrick Dewaere.

  •  « Inspecteur la Bavure » (1980) de Claude Zidi. Avec Coluche, Gérard Depardieu, Dominique Lavanant, Julien Guiomar, Martin Lamott, Dany Saval, Richard Anconina, Richard Bohringer. Michel Clément obtient de justesse son diplôme d’inspecteur stagiaire et rêve d’arrêter l’ennemi public n°1, Roger Morzini.

Ce dernier, rendu méconnaissable par une opération de chirurgie esthétique, se fait passer pour un écrivain travaillant sur son prochain roman policier et se lie d’amitié avec Clément…Une inspiration éloignée de l’affaire Mesrine.

  •  « Banzaï » (1983) de Claude Zidi. Avec Coluche, Valérie Mairesse, Didier Kaminka, Marthe Villalonga, Jean-Marie Proslier, Zabou. Michel Bernardin travaille dans une société d’assurance spécialisée dans le rapatriement des voyageurs français à l’étranger. Isabelle, sa fiancée, hôtesse de l’air, doit encore faire quelques voyages de dernière minute en cachette, avant de quitter le métier. Mais Michel qui a peur de l’avion, se voit confier des missions à l’étranger, alors qu’il avait toujours tout fait pour rester s’occuper de l’administratif à Paris.

Suppléments : « Coluche fait son cinéma » (64 min) – « Michel Colucci, dit Coluche » (30 min) Entretiens avec l’équipe de « Tchao Pantin » (58 min) « Le triomphe inattendu de Ben-Hur Marcel » (60 min) – (Pathé)

UN CINEASTE REVOLUTIONNAIRE

ANDRZEJ WAJDA
Considéré comme le révolutionnaire du cinéma polonais d’après-guerre et la conscience morale de l’histoire de la Pologne, de ses tragédies et de ses victoires,  Andrzej Wajda a été pendant toute sa vie, le chantre de la difficile histoire polonaise, à laquelle il a su donner à travers ses films, une dimension universelle et intemporelle.

 Ce coffret contient trois œuvres qui représentent un véritable hymne à la mémoire .

  • « Katyn » d’après le livre « Post Mortem, l’histoire de Katyn », de Andrzej Mularczyk -2007. Après l’invasion de la Pologne au printemps 1940, la police soviétique massacre des milliers de prisonniers de guerre polonais. Les plus grands charniers sont découverts en 1943, dans la forêt de Katyn. Afin de camoufler ce crime de guerre, Staline engage alors une vaste campagne de désinformation.

Andrzej Wajda signe son film le plus personnel et le plus ambitieux, lui-même, alors âgé de 14 ans et ayant perdu son père lors du massacre.

Les suppléments :  archives nazie et soviétique sur la propagande, entretiens avec Andrzej Wajda, Joseph Czapski…

  • « Korczak« .L’histoire réelle du Docteur Korczak qui a passé ses trois dernières années, en tant que médecin juif polonais, de 1939 à 1942, dans le ghetto de Varsovie. Il décrit avec réalisme la vie dans le ghetto. Le scénario du film est directement inspiré de son « Journal du ghetto ».
  • « L’anneau de Crin » .1992. D’après le roman éponyme d’Aleksander Scibor-Rylski.Automne 1944, l’insurrection de Varsovie s’achève dans un bain de sang. Après cent jours d’héroïsme, les soldats de l’Armée de l’Intérieur rendent les armes. Marcin, jeune lieutenant polonais, est grièvement blessé.

Andrzej Wajda ose, à travers ce film, défendre une conception de la liberté et remuer un passé douloureux. (Editions Montparnasse)

 

LES FANTÔMES DU PARADIS

BRIAN DE PALMA , le coffret-livre DVD

 

Le livre écrit en 2001 remis à jour dans un coffret de six dvd…  .Brian De Palma est un cinéaste très discret, avare d’interviews et de confidences sur son œuvre et sa vie. Ce livre est sorti il y a seize ans sous la plume de Samuel Blumenfeld, journaliste au Monde et Laurent Vachaud, scénariste et collaborateur à la revue Positif. Très vite épuisé, jamais réédité, le voici proposé dans une nouvelle version révisée et mise à jour, avec de nouveaux entretiens sur les films réalisés depuis 2001.

Dans le coffret livre-dvd, six films.

  •  « Phantom of the paradise ». De Palma faisait ses gammes et la petite musique commençait à faire du bruit. D’excellents bonus nous en révèlent la teneur !
  •  « Furie ». Quand le cinéaste s’essayait au thriller, paranormal, mais presque…
  •  « Pulsions ». Au début des années 80, De Palma n’en finissait pas de rôder du côté de chez Hitchcock. Aujourd’hui ça peut paraître suspect …

  •  « Blow Out ». Entre « Blow up » d’Antiononi et » Conversations secrètes » de Coppola, de Palma tente un passage en force.
  •  « Body double ». Les penchants très affirmés du réalisateur pour son maître trouvent un aboutissement dans ce thriller sous influence hitchcockienne. Ce Blu-ray a décroché la première place en décembre 2015 dans mon panthéon personnel qui l’a situé parmi les dix premiers Blu-ray les plus intéressants en 2015.
  • « Scarface ». Le film phénomène de la pop culture qui a redéfini le genre gangster : grandiose ! Meilleur dvd Septembre 2011 :2 ème ! (Carlotta Films)

Le réalisateur et ses acteurs

CLOUZOT L’ESSENTIEL

On l’appelait le « Hitchcock français », parce qu’il savait ce que voulait dire atmosphère. Et plus encore? quand il appuyait là où ça faisait mal. Plus d’un proche, d’un collaborateur ont révélé sur un plateau de tournage? son tempérament colérique.

Il n’était pas de la première tendresse. « Notamment avec les enfants » précise-t-on en évoquant le témoignage de l’un d’entre eux quelques années plus tard. Le futur Johnny Hallyday apparaît furtivement dans « Les Diaboliques ».

Mais tous reconnaissent son souci de la perfection. Une engeance quasi maladive pour atteindre le noir dans lequel il triomphait. Maniaque, et plus encore, obsessionnel, il ne vivait que pour l’excellence, la réussite de ses œuvres qui le lui rendront plutôt bien.

                                                                                                                                     LE COFFRET

« L’assassin habite au 21 » (1942) – « Le corbeau » (1943) – « Quai des Orfèvres » (1947) – « Manon » (1949) – « Retour à la vie » (un sketch, 1949) – « Miquette et sa mère » (1950) – « Le salaire de la peur » (1943) – « Les diaboliques » (1954) – « Le mystère Picasso » (1956) – « Les espions » (1957) – « La vérité » (1960) – « La prisonnière » (1968) ( TF Video)

SILENCE ON TOURNE

 Coffret YOUSSEF CHAHINE. Il a régné sur le cinéma égyptien pendant cinquante ans. Militant et toujours engagé, il laisse une filmographie que ses détracteurs combattent encore aujourd’hui. « Le destin » qui fait partie de ce coffret a suscité la révolte des intégristes égyptiens.

Dans quasiment tous ses films, Youssef Chahine a pris pour décor son pays. Pour dire l’indépendance, le monde ouvrier et la misère endémique.

 Il a reçu le prix du cinquantième festival de Cannes en 1997 pour l’ensemble de son œuvre.

  •  « L’autre » avec Nabila Ebeid, Mahmoud Hemeida, Hanane Tur. Hanane, jeune journaliste d’origine modeste, rencontre Adam, jeune homme appartenant à l’élite arrogante et corrompue qui s’enrichit aux dépens du peuple. C’est le coup de foudre. Ils se marient. Margaret, la mère d’Adam, veut éliminer Hanane, sa rivale.

Peu à peu Adam prend conscience des méfaits commis par sa classe et par ceux de la mondialisation. Ils devront payer un lourd tribut au nouvel ordre mondial.

  •  « Le destin » avec Nour El-Sherif, Hani Salama, Faris Rahoma. Le grand philosophe arabe Averroès, Grand Juge du calife Al Mansour et médecin fort réputé tente de prévenir son maître du danger que font courir les partisans d’un Islam radical. Nasser, le fils aîné du calife, compte parmi les disciples d’Averroès. Le cadet, Abdallah sera la cible de la secte de fanatiques qui tente de prendre le pouvoir.
  •  « Silence on tourne » avec Latifa, Ahmed Bedeir, Ahmed Wafic.La riche cantatrice et actrice Malak cherche à être aimée pour elle-même. Blessée par son divorce, elle tombe sous le charme d’un arriviste, Lamei, jusqu’à vivre pour lui une passion obsessionnelle. Son entourage tente de la séparer de cet individu qui met en péril sa carrière. (Editions Montparnasse)

 Mes choix ne feront pas forcément l’unanimité, ni les têtes de gondoles, mais ils assurent j’espère l’originalité et l’assurance d’une qualité cinématographique. Pour certains, les bonus ajouteront encore un peu plus de piment.  JOYEUX NOEL ! Mais attention quand même ... « LA CINEBOX DES GANGSTERS » C’est nouveau, bien que s’inspirant du coffret classique. Seulement cette fois, sur un thème donné, on vous propose différents titres agrémentés par quelques produits divers, des petits cadeaux et un magazine. Pour la première boîte, les gangsters sont au rendez-vous avec "Gangs of Wasseypur" de Anurag Kashyap (intégrale) et l’un des classiques du genre…

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« The strange ones » de Christopher Radcliff et Lauren Wolkstein. Critique cinéma

Prix du Jury au Champs Elysées Film Festival.- Il faut à l’origine admettre le processus narratif …

Laisser un commentaire