Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Flics saison 2 » de Nicolas Cuche. Critique dvd

« Flics saison 2 » de Nicolas Cuche. Critique dvd

Synopsis: Après deux ans, une grande tension existe désormais entre Yach, à peine sortie de prison, Constantine, et Léa, désormais hauts gradés. Mais l'ascension du violent parrain de la mafia Dominique Battaglia change la donne et les entraîne tous trois dans une lutte aux limites de la légalité...

La fiche du Disque

Le film : "Flics"
De : Nicolas Cuche
Avec : Frédéric Diefenthal, Yann Sundberg
Sortie le : 14 décembre 201
Distribution : TF1 Vidéo
Durée : 208 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de Disque : 1
Le film

Meilleur dvd Décembre 2011 ( 10 ème )

Au départ, le même papa, Olivier Marchal. A l’arrivée, avec quelques années d’écart, la famille se disperse. Je ne vais pas procéder à une comparaison entre cette série et l’excellent «Braquo », qui malgré ses excès, demeure à mes yeux une œuvre policière de première importance.

Salué, par le jury du 13ème Festival de la Fiction TV de La Rochelle,(Prix de la Meilleure Série)  » Flics » est beaucoup plus classique dans sa trame et sa réalisation, avec une distribution plus faiblarde. J’ai beaucoup de peine pour le pauvre Frédéric Diefenthal , qui n’arrête de plisser le front tellement les ennuis s’accumulent sur lui et autour de lui. Sortant de prison, l’ancien flic ne reconnaît plus grand-chose de son passé. Son meilleur pote a semble-t-il viré du côté des voyous, et ses collègues ont poursuivi leur bout de chemin. Il va lui falloir retrousser les manches histoire de faire comprendre qu’il n’a rien perdu de son honneur.

Sur cette trame on retrouve le quotidien des flics parisiens, plus particulièrement les pensionnaires du 36 quai des orfèvres, siège de la brigade criminelle et autres brigades très spécialisées dans l’interpellation des grands malfrats. Il y a le tout venant, les intrigues de palais, les bisbilles entre collègues, rien que du très classique pour une série  qui ronronne alors sur un scénario peu inspiré. L’évocation de la vie privée de ces flics toujours au taquet est elle aussi malmenée.

 

Le ton change  avec  l’action .Toute la fougue et l’expérience de Marchal reprennent le dessus, avec deux séquences très fortes : le braquage du super marché et l’évasion du neveu du parrain Battaglia. Du suspense, à en perdre haleine. La vie aussi, pour certains, mais ça c’était leur destin.

  • L’histoire. La saison commence lors de la sortie de prison de Yach, ancien chef de brigade au 36 Quai des Orfèvres. Tenu pour responsable d’un carnage survenu au cours d’une opération qu’il dirigeait, il vient de purger deux années. A sa sortie, Breunière tente de l’aider à remonter la pente. Viré du 36 et mis au placard dans un commissariat de banlieue, l’ancien fidèle mulet de Yach est amer et désabusé. De son côté, Constantine est devenu chef de groupe à la BRI, et garde un œil sur son ex-ami et collègue, en dépit d’un lourd passé commun. Quant à Léa, après un long séjour à l’hôpital, elle occupe désormais un poste de haut niveau à la Préfecture de Police. Par la force du destin, leurs trajectoires vont de nouveau se croiser au travers d’un homme, Dominique Battaglia, un parrain du milieu.
Meilleur dvd Décembre 2011 ( 10 ème ) Au départ, le même papa, Olivier Marchal. A l’arrivée, avec quelques années d’écart, la famille se disperse. Je ne vais pas procéder à une comparaison entre cette série et l’excellent «Braquo », qui malgré ses excès, demeure à mes yeux une œuvre policière de première importance. Salué, par le jury du 13ème Festival de la Fiction TV de La Rochelle,(Prix de la Meilleure Série) " Flics" est beaucoup plus classique dans sa trame et sa réalisation, avec une distribution plus faiblarde. J’ai beaucoup de peine pour le pauvre Frédéric Diefenthal , qui n’arrête de plisser…

Review Overview

Le film

Si le filon est encore chaud, j'ai largement préféré " Braquo" du même Marchal à cette série beaucoup plus conventionnelle.Il y a pas mal de relâchement dans l'intensité du scénario ( notamment sur le premier chapitre ) qui selon la loi des séries se reprend effectivement de fort belle manière lors de la conclusion .

Avis Bonus : Il n'y en a pas

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Joker » de Todd Phillips. Critique cinéma

Il y a 35 ans, un film américain nous relatait l’état du pays à travers …

Laisser un commentaire