Accueil » Les critiques » Critiques Blu-ray » [Critique BluRay] « Braquo »
[Critique BluRay] « Braquo »

[Critique BluRay] « Braquo »

Synopsis: Lorsque leur commandant, injustement condamné dans une affaire, décide de se suicider, quatre flics de terrain se lancent dans une contre-enquête pour laver son honneur et confondre ses accusateurs.

La fiche du Disque

Le film : "Braquo [Blu-ray]"
De : Frédéric Schoendoerffer, Olivier Marchal
Avec : Alain Figlarz, Denis Sylvain, Jean-Hughes Anglade
Sortie le : 8 novembre 2011
Distribution : StudioCanal
Durée : 416 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de Disque : 3
Le film
Les bonus

Depuis quelques années, Olivier Marchal est incontestablement le maître du film policier français. Suffisamment armé, pour avoir connu la maison de l’intérieur, il est passé derrière la caméra avec une aisance toute particulière. De « 36 Quai des Orfèvres » à la série «  Flics »  jusqu’à son petit dernier «  Les lyonnais », l’ancien inspecteur a toujours conduit ses enquêtes avec perspicacité et talent.

Au fil de ses investigations, il confère  au métier, une autre dimension, et parfois même une aura insoupçonnée. En fouillant dans les arcanes du système, il a, bien involontairement, devancé une actualité ce matin encore sous le feu des projecteurs.

Entre Paris , Lille et Lyon, la police des polices n’arrête pas de mettre en examen des collègues suspectés de collusion avec des gars du milieu, ou impliqués dans des dossiers que la morale réprouve. L’équipe du capitaine Caplan n’échappe pas à la règle. Après le suicide de leur patron, injustement suspecté dans une affaire, elle emploie les grands moyens pour faire éclater la vérité. Toujours à la limite de la légalité, et parfois même en plein dérapage juridique.

Double vie. Doubles personnalités. Partagés entre le bien et le mal. Conscients du danger permanent. Avec au bout, la prison ou la mort. Tout ce que Marchal peut saisir au vol et traduire en images ultra-réalistes. C’est un film noir, mais jamais glauque .Il écrit l’histoire de ces flics de la PJ avec assez de vérité et de piment pour que l’intrigue n’arrête pas de nous surprendre, même si parfois sur le final, certaines scènes sont tirées par les cheveux.. Du suspense à rallonge et des moments inattendus,  incroyables aussi devant la violence du quotidien.

Qu’il soit privé ou professionnel. Le réalisateur sait comment aller de l’un à l’autre, pour sortir de l’ornière de la caricature. Les comédiens lui emboîtent le pas. Jean-Hugues Anglade  , capitaine cœur ardent, mais bourru à la tâche, Nicolas Duvauchelle , le beau gosse , tête brûlée , imprévisible, Joseph Malerba, trop rare au cinéma et pourtant à lui seul , rien qu’une gueule mi-truand, mi-flic et le versant féminin  Karole Rocher , tout à fait au cœur de son sujet.

LES BONUS

 Olivier Marchal parle très clairement des enjeux : « tenir tête aux américains. (…) Je ne voulais pas d’une vedette qui aurait décrédibilisé la série. A mes yeux, Jean-Hugues Anglade est le meilleur de sa génération, alors que Duvauchelle plait beaucoup aux femmes, et c’est important ».

Tout le casting passe ainsi, et Marchal en parle très bien. «  Je sais ce que je veux, et après je leur demande de me surprendre. Ce que je ne supporte pas dans les séries françaises, c’est qu’ils “ jouent à ”, ils en font des caisses ».

On assiste aussi à certains essais (Olivier Rabourdin, Alain Figlarz , qui joue un truand, mais est aussi le responsable des cascades), aux repérages, aux réunions techniques (crash, fusillade…) au choix des armes… Il y a de quoi faire.

Depuis quelques années, Olivier Marchal est incontestablement le maître du film policier français. Suffisamment armé, pour avoir connu la maison de l’intérieur, il est passé derrière la caméra avec une aisance toute particulière. De « 36 Quai des Orfèvres » à la série «  Flics »  jusqu’à son petit dernier «  Les lyonnais », l’ancien inspecteur a toujours conduit ses enquêtes avec perspicacité et talent. Au fil de ses investigations, il confère  au métier, une autre dimension, et parfois même une aura insoupçonnée. En fouillant dans les arcanes du système, il a, bien involontairement, devancé une actualité ce matin encore sous le feu…

Vue d'ensemble des tests

Le film
Les bonus

Résumé : Je n’ai jamais décroché un instant d’une série à suspense continu. Une histoire écrite au cordeau( avec sur le final une ou deux séquences, tirées par les cheveux ), des acteurs à l’unisson et un metteur en scène qui connaît la chanson. Du très bon cinéma !

Avis Bonus : S’agissant d’une série, les bonus ont été proposés chaque semaine. Ils sont ici regroupés, et parfois certaines séquences peuvent paraître un peu courtes. Mais sur l’ensemble, c’est quand même assez intéressant à suivre

66

Braquo Saison 1 [Blu-ray] (Blu-ray) de Jean-Hugues Anglade, Nicolas Duvauchelle, Karole Rocher, Joseph Malerba, Geoffroy Thiebaut

Date de sortie du Blu-ray : 8 November 2011

Format : Couleur, Cinémascope

Studio : Studiocanal

Duree : 416 minutes

PRIX : EUR 24,99 (Prix de depart : EUR 25,07)