Accueil » Comédies dramatique » « Amour » de Michael Haneke . Sortie Cinéma

« Amour » de Michael Haneke . Sortie Cinéma

Synopsis: Georges et Anne sont octogénaires, ce sont des gens cultivés. Un jour, Anne est victime d’une petite attaque cérébrale. Lorsqu’elle sort de l’hôpital et revient chez elle, elle est paralysée d’un côté. L’amour qui unit ce vieux couple va être mis à rude épreuve.

La fiche du film

Le film : "Amour"
De : Michael Haneke
Avec : Jean-Louis Trintignant, Emmanuelle Riva
Sortie le : 24/10/2012
Distribution : Les Films du Losange
Durée : 127 Minutes
Genre : Drame
Type : Long-métrage

Après « Le Ruban blanc », il y a trois ans, Michael Haneke est reparti cette année de Cannes, la Palme d’Or sous le bras. Il entre ainsi dans le cercle très privé des réalisateurs deux fois primés : les frères Dardenne, Francis Ford Coppola, Emir Kusturica

Une bien belle famille pour un patriarche qui peu à peu voit les siens s’en aller, ou bien souffrir, longuement. « Ce qui m’a poussé à me poser cette question : Comment gérer la souffrance de quelqu’un qu’on aime ? ».
Il commence alors à écrire « Amour » et pense immédiatement à Jean-Louis Trintignant pour le rôle principal. « C’est un acteur que j’admire beaucoup. Sa présence dans le film était une condition sine qua non. Je ne l’aurais pas fait sans lui ».

Pour le rôle d’Anne, Haneke a auditionné plusieurs actrices françaises de l’âge du personnage. »Dès le départ, Emmanuelle Riva a été ma préférée, non seulement parce qu’elle est une grande actrice mais aussi parce qu’elle forme un couple parfait avec Jean-Louis Trintignant ».

Un comédien qui pensait bien ne plus revenir au cinéma. Sa dernière prestation remonte avec sa fille Marie dans « Janis et John » en 2002.« Quand j’ai reçu le scénario, j’ai été catastrophé » dit-il « parce que j’ai vu dans ce film une intensité, une force que je n’imaginais pas et je lui ai dit : « Je suis content de l’avoir lu parce que ça, c’est un film que je n’irai pas voir ».
Et qu’il ne fera pas, pense-t-il à cette époque où l’acteur ne va pas bien. Mais la productrice du film Margaret Ménégoz saura trouver les mots du cœur. « Elle m’a effectivement dit quelque chose qui m’a touché énormément : « Vous n’allez pas bien mais si vous ne faites pas le film vous n’allez pas aller mieux pour autant, alors faites-le ” et elle a eu raison », raconte-t-il.

En travaillant sur la décoration de l’appartement parisien qui sert de décor au film, Michael Haneke a tenu à réaliser une reproduction quasi exacte de l’appartement de ses parents à Vienne : « Pour éviter tout malentendu, je tiens à préciser que ce n’est pas un film sur mes parents. J’ai essayé de reproduire leur appartement parce que c’est toujours très utile lorsque vous écrivez un script, d’avoir à l’esprit une géographie précise. » Un détail qui peut valoir de l’or !

Voir aussi

« Le sens de la fête » de Olivier Nakache et Eric Toledano . Critique cinéma

Le duo d’Intouchables récidive dans une veine drôle et sensible qui ne demande qu’à le rester

Laisser un commentaire