Accueil » Les critiques » « Premier contact » de Denis Villeneuve. Critique dvd

« Premier contact » de Denis Villeneuve. Critique dvd

Synopsis: De mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre. Une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions. Les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Pour obtenir des réponses, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain…

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Premier contact [DVD + Copie digitale]"
De : Denis Villeneuve
Avec : Amy Adams, Jeremy Renner, Forest Whitaker, Michael Stuhlbarg
Sortie le : 12 avril 2017
Distribution : Sony Pictures
Durée : 112 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Je reviens sur terre. Tout n’est pas forcément de bon goût (mon voisin mélange son odeur caramel pop-corn aux effluves de son eau de toilette) mais au moins je comprends les humains. A qui je dis, donnez-vous la main afin que le monde puisse un jour être meilleur. C’est le message que je pense avoir saisi de ce film qui m’a fait planer et douter de mes capacités intellectuelles. Je n’y ai quasiment rien compris, sinon que notre salut allait venir de tout là-haut où des aliens ont déjà réalisé l’union sacrée. Ils descendent sur notre bonne planète – atterrissage dans une douzaine de pays – pour nous prévenir du bien-fondé de la chose. Mais ils ne parlent pas notre langue, il va alors falloir sortir des tonnes de raisonnements scientifiques avant de se procurer leur manuel du parfait savoir vivre.

Là il y avait me semble-t-il une idée intéressante sur le décodage et la pratique des langues comme passerelle entre les civilisations. Mais c’est tellement fouillis ce déballage de considérations plus ou moins techniques que j’ai bien du mal à suivre le raisonnement des professionnels appelés à la rescousse par des militaires, gardiens d’un no man’s land impressionnant autour du vaisseau. Un état de siège presque identique à tout ce qui passe dans les autres pays où ces visiteurs indésirables ont également posé leurs fesses.

L’armée américaine obéit au gouvernement en suivant les conclusions des scientifiques, mais elle aimerait beaucoup en découdre avec ces étrangers venus du ciel …

On se communique les informations, mais le temps presse et quand la Chine décide de passer à l’offensive, l’union sacrée internationale part en sucette. Nos américains sont prêts à lancer l’assaut. Ce qui n’est pas du goût de la linguiste Mme le Dr Louise Banks qui déjà dotée d’un état de pré-science était sur le point de défricher les hiéroglyphes de ces visiteurs peu communs. A la manière des poulpes, ils répondent aux injonctions des chercheurs par ce que l’on pourrait considérer comme des jets d’encre de chine.

C’est peut-être pourquoi le pays du même nom est le premier à casser la belle unité internationale, en décidant d’ouvrir un front contre ces extra-terrestres. Le genre de dialogue qui m’a fait sourire, me demandant s’il s’agissait d’humour ou de naïveté.Je m’en veux d’être aussi léger sur un sujet aussi important, voire très grave, qui plus est, par un maître du cinéma, Denis Villeneuve. Entre « Incendies » et « Sicario », cet excellent réalisateur a aussi produit l’énigmatique « Enemy ».

Un joli film déjà empreint de plein de bizarreries et d’énigmes qu’il arrivait cependant à me faire comprendre.  Mais là cette fois j’abdique, je rends les armes et oublie de m’étonner de l’interprétation atone de l’ensemble de l’équipage. Amy AdamsJeremy Renner Forest Whitaker tous atteints d’un syndrome galactique bien mystérieux. Eux non plus, ils n’ont pas l’air d’y croire !

LES SUPPLEMENTS

  • « La Xénolinguistique : comprendre « Premier contact » (33 mn) . « La SF c’est utiliser des scénarios spéculatifs afin d’examiner la condition humaine » assure le romancier et scénariste Ted Chiang. Un point de vue que l’un des producteurs traduit en parlant « des idées cérébrales de ce film », même si à ses yeux la notion essentielle est ici : « choisit-on l’amour même s’il doit nous briser le cœur ? ».

Pour Denis Villeneuve qui regrettait de ne pas pouvoir faire de SF au Canada, « ce mode de cinéma permet d’explorer la réalité, avec ici une histoire qui permettait d’étudier le langage de façon très poétique. (…) Intellectuellement, c’est très fort, mais d’un point de vue dramatique, l’articulation était difficile, je ne voyais pas comment écrire un scénario à partir du livre ». Quand on lui a montré que le travail de Eric Heisserer, le cinéaste était rassuré. « Il a su créer une tension et un aspect théâtral dans le processus de traduction ».

Les producteurs : « on espère qu’un public intelligent acceptera le nombre d’idées sophistiquées » comme le fit Amy Adams, leur tout premier choix dans la liste des comédiennes pressenties et « tout de suite adoubée par Hollywood. C’est la première fois que ça m’arrivait en tant que producteur, un premier choix accepté ».

Beaucoup d’autres thèmes sont abordés, comme les effets spéciaux et bien évidemment un long passage sur la création du langage … Parfois ces commentaires sont faits sur des images de tournage.

  • Signatures acoustiques : la conception sonore.  Sylvain Bellemare (supervision montage sonore) estime que pour lui le « son du film est un personnage. (…) Il nous fallait amener une autre sorte de musique. (…) Avec le son on ouvre la porte sur une autre perception mais il ne faut pas que ça vienne par-dessus l’image

On n’avait aucun son électronique, pas de moteur ni de machine, mais quelque chose de naturel d’organique »

« Le son le plus puissant est le silence » conclue le réalisateur.

Je reviens sur terre. Tout n’est pas forcément de bon goût (mon voisin mélange son odeur caramel pop-corn aux effluves de son eau de toilette) mais au moins je comprends les humains. A qui je dis, donnez-vous la main afin que le monde puisse un jour être meilleur. C’est le message que je pense avoir saisi de ce film qui m’a fait planer et douter de mes capacités intellectuelles. Je n’y ai quasiment rien compris, sinon que notre salut allait venir de tout là-haut où des aliens ont déjà réalisé l’union sacrée. Ils descendent sur notre bonne planète – atterrissage…
Le film
Les bonus

Denis Villeneuve tente donc le tout pour le tout dans cette intrusion quasi surnaturelle qu’il avait déjà abordée avec bonheur dans « Enemy ». Mais cette fois doté du label SF, il reprend le code des rencontres du troisième type en les argumentant de théories scientifiques qui dépassent l’entendement. Je veux dire par là que je n’ai pas compris grand-chose à ce déballage technique d’arguments fouillis. L’idée du langage comme passerelle entre les peuple est séduisante, mais ici tellement confuse et brouillonne qu’elle lasse très rapidement. Autre sujet abordé, à travers la présence d’une linguiste distinguée, la connaissance anticipative que développe ce personnage lui permet d’alimenter le scénario à travers ce qu’elle s’apprête à vivre en toute connaissance de cause. Mais là encore je n’ai pas trouvé d’intérêt dans la façon dont le réalisateur s’empare de l’opportunité. Ça m’a paru souvent puéril, voire ridicule. De la part de l’auteur de « Sicario » et « Incendies », j'ai du mal à y croire...

Avis bonus Des explications, des commentaires, quelques images de tournage …

User Rating: Be the first one !
Premier contact [DVD + Copie digitale] (DVD) de Denis Villeneuve
Date de sortie du DVD : 12 April 2017
Format : PAL
Studio : Sony Pictures
Duree : 112 minutes

PRIX : EUR 10,00 (Prix de depart : EUR 20,06)

Voir aussi

« L’Opéra » de Jean-Stéphane Bron. Critique cinéma-dvd

Pas d’interview, ni commentaire. La vie se faufile entre plateaux et pendrillons, répétitions et avant-premières …

Laisser un commentaire