Accueil » A la une » « Patients » de Grand Corps Malade et Mehdi Idir. Critique cinéma-dvd

« Patients » de Grand Corps Malade et Mehdi Idir. Critique cinéma-dvd

Synopsis: Se laver, s'habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens.... Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s'engueuler, se séduire mais surtout trouver l'énergie pour réapprendre à vivre. Patients est l'histoire d'une renaissance, d'un voyage chaotique fait de victoires et de défaites, de larmes et d’éclats de rire, mais surtout de rencontres : on ne guérit pas seul.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Patients"
De : Grand Corps Malade, Mehdi Idir
Avec : Pablo Pauly, Soufiane Guerrab, Moussa Mansaly, Dominique Blanc, Nailia Harzoune
Sortie le : 05 juillet 2017
Distribution : Gaumont
Durée : 107 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Le quotidien dans un centre de rééducation. Ce n’est pas très porteur, à moins d’y avoir séjourné ou de s’intéresser au problème de la réinsertion des handicapés. Guidé par Grand Corps Malade, personnalité extraordinaire dans son comportement humain, phare pour tout un public à l’écoute de ses textes, slameur par exception, l’artiste est un sésame formidable pour pénétrer dans cet antre où la douleur et la rémission semblent avoir élu domicile.

C’est sans compter sur la niaque de toute une communauté qui n’était pas prête à se trouver. Un accident, une maladie, un travers du destin et les voilà coude à coude dans la même chambre, le même couloir s’affrontant à petite vitesse sur des fauteuils roulants comme la liberté. Une même entraide, naturelle, pour remettre tout le monde à flots. Et toujours ces éclats de rire.

Grand Corps Malade, dit Ben pour la fiction, a vécu ces jours d’hospitalisation et de rééducation qu’il raconte en compagnie de Mehdi Idir avec un sens de la vie peu commun. Le plus petit détail, le bas de contention qui traîne sur la jambe, l’aide-soignant collant au possible (mais tellement humain …), tout est juste, tout est vrai et rien n’est pitoyable. Le pathos au repos, ce sont des bras et des jambes qui s’articulent dans des fous rires et des blagues à cent balles.

Autour d’une équipe improvisée, et d’un ballon sans baudruche les pensionnaires vagabondent autant dans leur tête que dehors-dedans, avec pour seul virus revendiqué, un humour contagieux. Il en faut une bonne dose pour avaler autant de pilules amères, oublier le mal et la douleur persistante, et les contraintes d’un handicap qui vous broie toute intimité. Là encore Mehdi idir puise avec une clairvoyance sans égale dans les ressources de l’âme humaine pour dire l’espoir et le bonheur qui point à chaque pas regagné, chaque mouvement retrouvé.

Ben a fait une croix sur ses projets sportifs professionnels, mais pas sur sa vie. Ce que porte avec une détermination là encore magnifique, Pablo Pauly, un jeune comédien qui après des silhouettes et des rôles mineurs, dans des films excellents (« Discount », « La fille de Brest ») brille à l’avant-scène d’une représentation tout aussi éclatante dans son casting qui nous révèle d’autres talents prometteurs dont Soufiane Guerrab . Lui aussi semble trimer dans les coulisses du 7 ème art (Dheepan », « La loi du marché » … ).

Un excellent acteur doublé par des comédiens tout aussi prenants, vivants, mordants. Ils en veulent.

LES SUPPLEMENTS

  • Making of (23 mn) . Un très beau documentaire où l’on suit Grand corps malade toujours avec le réalisateur Mehdi Idir, au cœur de leur projet, dirigeant lui-même son alter ego et le reste d’une distribution alors anonyme « ce qui fut le plus dur, mais on ne voulait pas d’acteurs connus, pour la crédibilité ».

Tous les personnages ont vraiment existé, dit-il encore, excepté la romance amoureuse qui a été rajoutée. Beaucoup de scènes de tournage agrémentent cette visite dans l’envers du décor où les commentaires des intéressés ne manquent pas non plus d’intérêt. Notamment autour du rapport des comédiens avec les professionnels du lieu, comment ils ont collaboré, et discuté ensuite avec les patients du centre.

  • Clip (3 mn). Un super clip en noir et blanc mis en scène dans les décors du film, et puis sur le final dans un petit making of tout aussi sympathique.

 

Le quotidien dans un centre de rééducation. Ce n’est pas très porteur, à moins d’y avoir séjourné ou de s’intéresser au problème de la réinsertion des handicapés. Guidé par Grand Corps Malade, personnalité extraordinaire dans son comportement humain, phare pour tout un public à l’écoute de ses textes, slameur par exception, l'artiste est un sésame formidable pour pénétrer dans cet antre où la douleur et la rémission semblent avoir élu domicile. C’est sans compter sur la niaque de toute une communauté qui n’était pas prête à se trouver. Un accident, une maladie, un travers du destin et les voilà coude à…
Le film
Les bonus

Grand corps malade se destinait à la vie sportive professionnelle. Un accident l’a conduit dans un centre de rééducation où il a compris qu’il pouvait dire adieu à ses projets de basketteur, tout en réfléchissant sur l’avenir qui désormais s’offrait à lui. Au centre de rééducation il va se forger un tempérament de gaillard et de survivant pour lequel il écrira un livre aujourd’hui merveilleusement adapté au cinéma, sous son regard et celui de Mehdi Idir. Quand on dit, quand on écrit, quand on entend « quelle force il faut pour surmonter les épreuves et remonter la pente », on n’imagine pas réellement tout ce que ces épreuves réclament de courage, de persévérance et de hargne aussi. Tout ce que le film révèle avec une justesse jamais calculée, une vérité de tous les instants, au service d’un public qui habituellement n’est pas confronté à ce type de situations et aux difficultés que nous réserve la vie, sans prévenir. Ce que porte avec une détermination magnifique Pablo Pauly. Ce jeune comédien brille à l’avant-scène d’une représentation tout aussi éclatante dans son casting qui nous dévoile d’autres talents prometteurs dont Soufiane Guerrab.

Avis bonus Un très bon making of

User Rating: 4 ( 1 votes)
Patients (DVD) de Grand Corps Malade, Mehdi Idir
Date de sortie du DVD : 5 July 2017
Format : PAL
Studio : Gaumont
Duree : 107 minutes

PRIX : EUR 12,99 (Prix de depart : EUR 13,03)

Voir aussi

« Après la tempête » de Hirokazu Koreeda. Critique cinéma-dvd

Le réalisateur en dit de moins en moins et ça devient troublant, mais son making of est ... d'enfer !

Laisser un commentaire