Accueil » A la une » « Jérico . L’envol infini des jours » de Catalina Mesa. Critique DVD

« Jérico . L’envol infini des jours » de Catalina Mesa. Critique DVD

  • Date de sortie du DVD : 4 juin 2019 .-
  • L’histoire : À Jericó, village de la région d’Antioquia en Colombie, des femmes d’âges et de conditions sociales différentes évoquent les joies et les peines de leur existence. Leurs histoires se dévoilent l’une après l’autre, ainsi que leur espace intérieur, leur humour et leur sagesse. Chila, Luz, Fabiola, Elvira… tour à tour frondeuses, nostalgiques, pudiques et impudiques.
  • 29 ème Rencontres de Toulouse : Prix du public et Meilleur documentaire
  • Réalisateurs : Catalina Mesa
  • Audio : Espagnol (Dolby Digital 2.0)
  • Sous-titres : Français
  • Studio : Arizona Distribution
  • Durée : 78 minutes
  • Film : 3.5/5
  • Bonus : 3.5/5
  • Meilleur dvd Juin 2019 (6ème)

Très vite un doute. L’intérêt de ces images, belles au demeurant sur ces façades joliment colorées devant lesquelles circulent des femmes. Catalina Mesa filme ces femmes qui se racontent. Pour la plupart âgées, elles ne portent guère le poids de leur passé.

Elles l’évoquent avec beaucoup de joie et d’émotion, et de bonhomie, aussi. Et beaucoup d’humour, même quand la foi, permanente, endigue la mémoire. Ici tout est foi, des rosaires suspendus aux icônes des vierges, et les mauvais présages.

Comme ce papillon noir sur la cadre de la Sainte Trinité, une mort annoncée prévient la vieille dame qui implore Mère Paula pour qu’elle guérisse le monde …«  Souviens-toi que tu as souffert, toi aussi , tu as entendu grassouillette ?  Bénis sois- tu »

Elle l’engueule, la traite de coquine …

Le doute s’estompe. Ces images retiennent le souvenir de ce village qui disparaît. Chila, Luz, Fabiola, Elvira résistent encore à Medellín qui en a déjà tant appelées. Là où  Luz ne pourra jamais raconter son premier amour …

«  J’étais trop basanée aux yeux de sa famille » . Il est devenu prêtre , « et je devais alors aller chez les religieuses, comme nous en avions fait le serment,  mais elle n’ont pas voulu de moi »

Le jour où il est venu dire la messe au village, roucoulades et jambes en coton …  Les copines, aux allusions coquines, en parlent encore, très fort. De la vie qui va et de ses peines . Comme au temps de la guérilla qui enlevait les enfants.

«  Vivant ou mort, on n’a jamais eu de nouvelles, ça fait 20 ans ». La femme demeure volontaire, le regard droit, elle l’attend toujours. On ne sait pas cette fois à qui vont ses prières, mais c’est certain elle va encore prier pour ce fils disparu. La foi à tout jamais ! …

LES SUPPLEMENTS

  • Rencontre avec la réalisatrice (28.36 mn ). Une interview sans autre mise en scène, plan moyen et Catalina Mesa s’explique. La formule est un peu sèche, surtout quand elle parle de la couleur des façades et des fenêtres.

Il aurait été intéressant de nous les présenter, ainsi que l’homme de la radio locale qui officie à travers toutes les montagnes pour faire passer des messages. Il annoncera le tournage de ce documentaire, préparant les personnes intéressées par la démarche.

La réalisatrice avec la vedette du documentaire, une femme énergique et bouillonnante, qui ne connait pas la langue de bois

« Ma grand tante Ruth m’a inspiré ce projet. Après sa mort j’ai décidé de retourner à Jérico pour honorer des femmes comme elle. (…) J’ai voulu cueillir leurs paroles, leurs histoires, leurs souvenirs , une oralité exceptionnelle , la dernière génération à vivre de la campagne, il faut pouvoir préserver l’esprit de ce temps là… ».

Le choix des femmes ? « Avoir plein de couleurs différentes, comme un kaléidoscope… Il a bien évidemment fallu faire des choix, d’abord parmi les candidates et ensuite au montage. »

  • Projection à Jérico (6 mn ). La réaction des intéressées est éloquente, spontanée et grandiose «  nous ne méritons pas de tant de gentillesse » , elles font leurs commentaires , c’est fort .
Date de sortie du DVD : 4 juin 2019 .- L'histoire : À Jericó, village de la région d’Antioquia en Colombie, des femmes d’âges et de conditions sociales différentes évoquent les joies et les peines de leur existence. Leurs histoires se dévoilent l’une après l’autre, ainsi que leur espace intérieur, leur humour et leur sagesse. Chila, Luz, Fabiola, Elvira… tour à tour frondeuses, nostalgiques, pudiques et impudiques. 29 ème Rencontres de Toulouse : Prix du public et Meilleur documentaire Réalisateurs : Catalina Mesa Audio : Espagnol (Dolby Digital 2.0) Sous-titres : Français Studio : Arizona Distribution Durée : 78 minutes Film : 3.5/5 Bonus : 3.5/5 Meilleur dvd Juin 2019 (6ème) Très…
Le documentaire
Les bonus

Pour que ce petit village colombien ne disparaisse pas dans les souvenirs, Catalina Mesa est venu écouter et filmer des femmes qui y ont toujours ou presque toujours vécu. Avec tendresse, humour et beaucoup de coquinerie, elles se racontent sans détour retraçant l’histoire de cette région où dit-on «  pour voir Dieu, il faut mourir ». Dans leurs maisons coquettes, aux façades joyeuses et très colorées, ces femmes de Jérico affichent une foi sans détour pour les saints et les vierges à qui parfois elles ne font pourtant pas de cadeaux. C’est drôle, touchant et symptomatique de cette oralité patrimoniale qui ne cesse d’enrichir notre culture . Au début on s’étonne d’un tel documentaire. Mais quelques images plus loin, on s’y sent bien …

AVIS BONUS Une rencontre avec la réalisatrice, et la première du film dans le village,

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Tel Aviv on Fire » de Sameh Zoabi. Critique cinéma-dvd

A quelques jours d’intervalle, un DVD (« Samouni road » de Stefano Savona) et un film « Tel …

Laisser un commentaire