Accueil » A la une » « Lola et ses frères » de et avec Jean-Paul Rouve. Critique dvd

« Lola et ses frères » de et avec Jean-Paul Rouve. Critique dvd

  • Date de sortie du DVD : 1 juin 2019 . – 
  •  Acteurs : Ludivine Sagnier, José Garcia, Jean-Paul Rouve, Ramzy Bedia, Pauline Clément
  • Réalisateurs : Jean-Paul Rouve
  • Audio et audio description : Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Durée : 101 minutes

Je me demande encore pourquoi José Garcia s’escrime à faire le mariole dans des films de seconde zone quand il possède une palette dramatique aussi expressive. Il est en grande partie responsable de mon attachement relatif à ce long-métrage que j’ai trouvé brouillon et simplet.

Mais ce frangin à côté de ses pompes, qui aligne les gaffes familiales et les embrouilles conséquentes est tout à fait plausible dans la manière dont il nous le présente. Bien soutenu par Ludivine Sagnier, rayonnante, quand Jean-Paul Rouve préoccupé par sa mise en scène mollassonne ( ça ne décolle pas ), ne donne pas forcément le meilleur de lui-même.

Encore un film bien français autour de la famille et de ses avatars qui nous conduisent dans les bureaux de Pôle emploi que le réalisateur n’apprécie guère, tandis que chez lui la maternité et le divorce vont de pair.

Comme les retrouvailles de la fratrie, toujours devant la tombe des parents qui n’est quand même pas le meilleur lieu pour s’engueuler. Un effet comique qui marche ou une deux fois et puis qui lasse. Ca n’arrête pas de déraper entre le pathétique des relations sentimentales et les lourdeurs du scénario. Pour quelques moments de sincérité, touchants. José Garcia en est souvent le porte-parole et Ramzy Badia le faire valoir d’une histoire qu’il réussit malgré tout à contrôler.

Benoit se marie pour la troisième fois et avec Pauline Clément cette fois

L’impression que dans ce film tout le monde joue un peu comme il veut. Oh la la Lola !

LE SUPPLEMENT

  • Les coulisse du tournage. « J’aime montrer la vie au cinéma, j’aime ses petits mensonges (…) car dans la vie chacun fait comme il peut. (…) j’avais peur de manquer lors de la scène du mariage, j’ai tourné des choses en plus mais je n’en ai rien gardé, c’est sur cette scène que je suis arrivé en tant qu’acteur , si je n’avais été que réalisateur je ne l’aurais surement pas fait, j’aurais pris conscience tout de suite de ce dont j’avais besoin ».

Sa technique avec les figurants, le soins apporté aux acteurs, et le salut final à son équipe technique, ça c’est la classe

La scène du karaoké «  c’est la vie avec le vrai patron du café et ses habitués, je suis très content de cette scène ». *

(*) Personnellement je l’ai trouvé superflue, inutile, un peu comme celle d’Air France qui vient quasiment comme un cheveu sur la soupe

Date de sortie du DVD : 1 juin 2019 . -   Acteurs : Ludivine Sagnier, José Garcia, Jean-Paul Rouve, Ramzy Bedia, Pauline Clément Réalisateurs : Jean-Paul Rouve Audio et audio description : Français Sous-titres pour sourds et malentendants : Français Durée : 101 minutes Je me demande encore pourquoi José Garcia s’escrime à faire le mariole dans des films de seconde zone quand il possède une palette dramatique aussi expressive. Il est en grande partie responsable de mon attachement relatif à ce long-métrage que j’ai trouvé brouillon et simplet. Mais ce frangin à côté de ses pompes, qui aligne les gaffes familiales et les embrouilles conséquentes est tout à fait plausible dans la manière…
Le film
Le bonus

Je ne sais pas trop comment Jean-Paul Rouve devant et derrière la caméra s’est organisé pour mettre en scène cette comédie qui en ajoute des tonnes quand la séquence suivante est totalement émouvante. Il y a déjà un scénario sans énergie, qui saute du coq à l’âne et relève des situations qui n’ont rien à faire dans le film. Ce qui rend l’ensemble mollasson et assez redondant. Un film bien français autour de la famille et de ses avatars sur lesquels le réalisateur semble régler quelques comptes avec Air France et Pôle emploi. Là où débarque José Garcia qui personnellement m’a ravi. D’ailleurs le casting est plutôt bien à son aise , malgré cette vague impression que chacun fait ce qu’il veut. Au moins ça nous retient .

AVIS BONUS Une interview illustrée par plusieurs scènes de tournage, c’est plutôt bien, mais très court

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« 11 fois Fatima » de João Canijo. Critique cinéma

L’idée de la marche est déjà étonnante, la filmer tout aussi surprenante. 400 km à …

Laisser un commentaire