Accueil » A la une » « Hercule » de Brett Ratner. Critique dvd

« Hercule » de Brett Ratner. Critique dvd

Synopsis: Mi-homme mi-légende, Hercule prend la tête d’un groupe de mercenaires pour mettre un terme à la sanglante guerre civile qui sévit au royaume de Thrace et replacer le roi légitime sur le trône. Âme tourmentée depuis la naissance, Hercule a la force d’un dieu mais ressent aussi les peines et les souffrances d’un mortel.

La fiche du DVD

Le film : "Hercule"
De : Brett Ratner
Avec : Dwayne Johnson, Ian McShane, John Hurt, Rufus Sewell, Aksel Hennie
Sortie le : 14/01/2015
Distribution : Paramount Pictures
Durée : 94 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD : 1
Le film
Les bonus

Meilleur dvd Janvier 2015 ( 3 ème )

Hercule pour les romains, Héraclès pour les Grecs, et pour notre réalisateur Bred Ratner, un personnage de roman filmé. De très vieille mémoire, il me semble que le héros de la mythologie avait un tout autre profil, dessiné sur une douzaine de travaux qui porte son nom, et une force inimaginable.

Grosso modo Brett Ratner retient ces deux points pour mener sa barque à bon port. Avec dans ses bagages des matelots qui prennent bien du plaisir à faire un tel voyage dans l’arrière temps de la grande Histoire. John Hurt en roi vicelard et passionné, Peter Mullan à ses côtés, tout aussi fourbe, mais ça ne se voit pas ou bien encore l’excellent Rufus Sewell immortalisé par « Les Piliers de la terre ». Dans le rôle-titre Dwayne Johnson est méconnaissable, surtout quand il soulève une statue de 25 m de haut pour tenir à distances ses ennemis.

Et Mars sait qu’il en possède quelques milliers dont il va se défaire sans trop de problème. « Les héros se battent pour la gloire, mais les mercenaires pour de l’or » prévient-il avant de signer le moindre engagement, jusqu’à ce que son honneur soit légèrement froissé. Hercule qui devant rien ne recule a peut-être manqué un peu de perspicacité sur le choix de ses ennemis «  ou sur celui de ses employeurs » comme le fait si bien remarquer le perfide roi Cotys (John Hurt)

photo-Hercule-Hercules-2013-22

On l’a pris pour un con, on l’a trompé, alors il va se venger sans exiger cette fois de menue monnaie.

Je vous la raconte légère, un peu à la manière de Ratner qui malgré de grands moyens (décors somptueux, environnement magnifique, figurants à la pelle …) ne se prend pas la tête pour mettre en scène ce péplum . Mais le sérieux est de mise, comme par exemple dans les attaques plutôt bien orchestrées. Dans le sens ou ce genre de confrontation est souvent confus avec de grandes envolées de caméra  qui ne veulent rien dire. Ici nous restons  terre à terre malgré les superlatifs de la mise en scène : une chorégraphie toujours millimétrée pour du grand spectacle, mais le panache en plus, l’ironie, la classe…Surtout que  les effets spéciaux n’en font pas des tonnes (voir l’excellent documentaire dans les bonus). Point d’illusion factice, mais du gringue pour le gringue, du grand et bon spectacle.

Les bonus

Avec les commentaires du réalisateur et du producteur Beau Flynn, et la présentation du film par le réalisateur et Dwayne Johnson, le rôle-titre, le chapitre sur les mercenaires (10.40 mn) permet de voir plusieurs scènes de  tournage (c’est sympa), le maquillage et d’avoir quelques idées supplémentaires sur le scénario. Qui confirme notamment que le Hercule en question n’est pas forcément celui que la mythologie nous a rapporté. Tous les comédiens ont un moment de parole, là encore en toute décontraction.

photo-Hercule-Hercules-2013-31

  • Les effets spéciaux (12 mn)

Confirmation que l’écran vert n’a pas été utilisé (une scène dans les bois se tourne dans la forêt, c’est un exemple, seul le sanglier a été rajouté). Par contre pour ouvrir la gueule du lion le vert est de circonstance. Il le sera chaque fois que nécessaire. « Tout le reste devait être réel, du moment que c’est réalisable ».

Les animaux (des bêtes le plus souvent horribles) sont filmées en numériques. Des scènes, des démonstrations (le réservoir pour l’hydre, les cascades, les scènes de bataille, les accessoires…) à l’appui, on ne se moque pas de nous.

Meilleur dvd Janvier 2015 ( 3 ème ) Hercule pour les romains, Héraclès pour les Grecs, et pour notre réalisateur Bred Ratner, un personnage de roman filmé. De très vieille mémoire, il me semble que le héros de la mythologie avait un tout autre profil, dessiné sur une douzaine de travaux qui porte son nom, et une force inimaginable. Grosso modo Brett Ratner retient ces deux points pour mener sa barque à bon port. Avec dans ses bagages des matelots qui prennent bien du plaisir à faire un tel voyage dans l’arrière temps de la grande Histoire. John Hurt en…

Review Overview

Le film
Les bonus

Touche à touche du cinéma, Brett Ratner réussit très bien son examen de péplum, prenant le contre-pied du genre sérieux pour lui conférer un air de grande kermesse cinématographique. Le chamboule tout est un immense décor, magnifique pour soldats à la ramasse devant la légende herculéenne que Ratner habille à sa façon, très belle et surtout très populaire. Avec des gens tels que John Hurt, Peter Mullan Rufus Sewell (« Les Piliers de la terre ») et dans le rôle-titre Dwayne Johnson, le réalisateur s’amuse autant qu’eux, sans oublier le sérieux de la caméra. L’intensité est palpable, et malgré une fin un brin grand-guignolesque, le sauve qui peut de toute l’équipe à Hercule demeure épique, forcément épique.  

Avis bonus On ne parle pas de making of et pourtant les deux principaux chapitres ne s’appuient que sur des scènes de tournages. Et sur les effets spéciaux on vous montre réellement tout, ou presque. C’est prodigieux.

User Rating: Be the first one !
Hercule (DVD) de Brett Ratner
Date de sortie du DVD : 14 January 2015
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : Paramount Pictures
Duree : 94 minutes

PRIX : EUR 6,78 (Prix de depart : EUR 6,78)

Voir aussi

« Mademoiselle » de Park Chan-Wook. Critique cinéma-dvd

Une adaptation du roman "Du bout des doigts" ("Fingersmith") de Sarah Waters, totalement aboutie…

Laisser un commentaire