Accueil » A la une » « Heinrich Himmler-The decent one » de Vanessa Lapa . Critique cinéma – dvd

« Heinrich Himmler-The decent one » de Vanessa Lapa . Critique cinéma – dvd

Synopsis: Comment Himmler, ce jeune bourgeois catholique, nationaliste de la classe moyenne, est-il devenu le bras droit d’Hitler responsable de la mort de millions de Juifs, d’homosexuels, de Communistes et de Roms? Le 6 mai 1945, on découvre dans sa maison des centaines de lettres personnelles, de journaux intimes et de photos. Le film repose sur ces documents pour esquisser sa biographie et révéler l’état d’esprit, les plans et les secrets du Reich führer SS, architecte de la solution finale: Heinrich Himmler.

La fiche du DVD

Le film : "Heinrich Himmler : The Decent One"
De : Vanessa Lapa
Avec :
Sortie le : 17/06/2015
Distribution : Blaq Out
Durée : 92 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD : 1
Le film
Les bonus

Pour un documentaire d’un genre nouveau,  Vanessa Lapa s’attaque à un genre tout aussi délicat : la personnalité d’un des plus grands criminels de guerre de toute l’humanité.Un portrait décliné à travers des images et des vidéos d’archives, toujours d’après le point de vue d’Himmler et de ses proches : l’échange épistolaire avec son épouse ne manque pas de piquant. Mais ce n’est qu’un détail au milieu d’une foultitude d’aveux, de pensées et d’actions reproduites ici avec le concours d’une voix off, plutôt blanche, sans effet. Le spectateur n’est jamais dévié de la trajectoire originelle . Un excellent travail documentaire, puisque chaque fois, si Himmler n’apparait pas à l’image, ce sont des événements qu’il a vécus.

Je prends l’exemple de son adhésion à l’association Appolo que l’on découvre dans ce film autour d’une table et de joyeux compagnons. « On y débat des questions agraires, et aussi de la question juive. Je me suis porté volontaire pour certains dossiers ».

La question juive qu’il évoque aussi en fréquentant une jeune femme dans un bar, «  elle est viennoise, mais juive » et pourtant Himmler ne semble pas insensible à son charme. Son implication dans les événements politiques et sociaux guide ainsi parfaitement le spectateur. «  Nous sommes les témoins de la façon dont naît la cruauté d’une apparente normalité » relève la réalisatrice qui semble ne rien avoir oublié des aspirations précoces du jeune Himmler.

himmler

 Etudiant à la fin de la 1ère guerre, il dit avoir retrouvé son équilibre psychique, la défaite l’ayant terriblement troublé.« Je suis un être sans volonté » se reproche-t-il alors. Il évoque une guerre prochaine auquel il participerait en ressentant de la volupté. Il faut de l’espace et c’est à l’Est qu’il veut la conquérir, « il faut se battre » dit-il encore en soulignant «  le grand homme » que fut Charles XII , qu’il admire pour son esprit et sa volonté, « un homme dont nous aurions désespérément besoin ».Il a déjà une idée bien arrêté sur l’homme bien racé, «  l’expression triomphante de sa structure osseuse et musculaire ».

himmler

Ses parents, son frère, sa femme et sa maîtresse, tous participent à la célébration d’une abomination fomentée dès la 1ère guerre mondiale et qui nous mène presque naturellement de la République de Weimar à l’ascension d’un haut dignitaire nazi.

Parfois le commentaire s’arrête pour laisser parler les images, des camions, des hommes que l’on bouscule au fond d’un ravin , et puis que l’on enterre… «  Je travaille beaucoup, mais je dors très bien  » écrit encore Himmler à sa femme !

LES SUPPLEMENTS

  • Entretien avec Vanessa Lapa (16 mn)

La réalisatrice explique le cheminement des écrits d’Himmler qui jusqu’en 1960 passent de main en main, de marché aux puces en brocantes, avant d’atterrir en Israël. Elle est alors contactée et après deux mois de lectures estime effectivement qu’il faut travailler sur ses documents.

« Il y avait une fascination historique, mais (…) pas de réponse absolue au mal et d’où vient le mal. Il a fallu surmonter le malaise de se retrouver face à un homme comme Himmler, rien d’attirant dans le sujet contrairement à des hommes comme Einstein. (…) Ses écrits n’étaient pas destinés à une publication, ce qui nous procure ce qui se passait réellement à l’intérieur de cet homme ».

La rencontre entre le führer et Himmler. Hitler est très vite séduit par l’homme et ses idées racistes, antisémites… «  mais à l’époque, Himmler n’a pas la moindre intention de tuer des bébés juifs au berceau. Ca viendra de son maître, Hitler, et de personne d’autre ». Hitler voit aussi l’organisateur hors-pair que deviendra Himmler «  ce garçon je vais pouvoir le modeler à ma guise » et il devient le n° 1 des SS. C’est toute cette histoire que raconte François Delpa, documents d’époque à l’appui.

  • Making of (4 mn)

Il fallait donner à ces textes une expression visuelle, mettre toutes les images d’archives au même format, sans compromettre leur authenticité. Eliminer les impuretés, les poussières, démonstrations techniques à l’appui…

himmler

« L’idée étant de témoigner fidèlement de l’époque » dit Tomer Eliav un technicien du son, « d’où l’origine de créer tout le son dans le film. Au coin d’une rue en Allemagne en 1920, vous entendez le bruit des calèches, les gens qui parlent. Cela donne la sensation au spectateur, d’être sur place, avec les gens à cette même époque ».« La précision historique était le facteur primordial pour la bande sonore, des historiens ont vérifié l’authenticité de chaque élément sonore. »

Encore plus de détails dans le chapitre qui suit

  • La création de la bande sonore (6 mn)

C’est un peu technique, mais bien expliqué avec aussi les voix assurées par des comédiens allemands et autrichiens.

  • Les archives (11.20 mn)

Des spécialistes découvrent les écrits de la famille Himmler, ils sont assez stupéfaits, mais semblent les appréhender comme des néophytes…« Je n’aurais jamais cru que ces journaux intimes puissent exister, ils inscrivaient tout, les frais de cuisine, le coût de la gouvernante.(…) Que ce matériel privé d’Himmler ait été retenu secret si longtemps est incroyable. Il n’existe aucune collection égale à celle-ci, qui soit privée, composée de photos, de journaux intimes, de lettres, appartenant à un criminel de guerre ».

  • Avec la petite fille d’Himmler (12 mn)

Gerard von der Ahé est le fils adoptif d’Himmler. Son fils Horst rencontre Katrin Himmler. Ils vont ouvrir la boîte que Gerard avait laissée à son fils. Il lui demandait de l’ouvrir après son décès (2011).Un document assez étonnant qui révèle encore un autre pan de la famille Himmler, celui des descendants directs ou indirects.« Il n’a jamais caché qu’il était le fils adoptif de Himmler, il en parlait ouvertement » dit son fils, « mais n’a jamais donné de détails, il disait simplement que c’était une mauvaise période ».

Des révélations édifiantes, stupéfiantes, à découvrir avec intérêt

Pour un documentaire d’un genre nouveau,  Vanessa Lapa s'attaque à un genre tout aussi délicat : la personnalité d’un des plus grands criminels de guerre de toute l’humanité.Un portrait décliné à travers des images et des vidéos d’archives, toujours d’après le point de vue d’Himmler et de ses proches : l’échange épistolaire avec son épouse ne manque pas de piquant. Mais ce n'est qu'un détail au milieu d'une foultitude d'aveux, de pensées et d'actions reproduites ici avec le concours d'une voix off, plutôt blanche, sans effet. Le spectateur n'est jamais dévié de la trajectoire originelle . Un excellent travail documentaire, puisque chaque fois,…

Review Overview

Le film
Les bonus

Le procédé documentaire est ici assez innovant, qui retrace la biographie de Himmler sur des images et vidéos d’archives d’époque, d’après son point de vue ou celui de sa famille. Un excellent travail documentaire, puisque chaque fois, s’il ne s’agit pas d’événements où se trouve le jeune Himmler, on devine qu’il les aura vécus ainsi. Une fois son ascension assurée, c’est bien lui qui trône le plus souvent auprès d’Hitler. Ses parents, son frère, sa femme et sa maîtresse, tous participent à la célébration d’une abomination fomentée dès la 1ère guerre mondiale et qui nous mène presque naturellement de la République de Weimar à l’ascension d’un haut dignitaire nazi.

Avis bonus Ils sont nombreux, des commentaires, des historiens, des archives , un excellent prolongement au documentaire

User Rating: Be the first one !
Heinrich Himmler : The Decent One (DVD) de Vanessa Lapa
Date de sortie du DVD : 17 June 2015
Format : Noir et blanc, PAL
Studio : Blaq Out
Duree : 92 minutes

PRIX : EUR 19,99 (Prix de depart : EUR 20,02)

Voir aussi

« Rock’n roll » de Guillaume Canet. Critique cinéma

L'auteur-réalisateur-interprète se flingue à tout va, il se fait trop de mal !